Burundi : Alerte au Génocide

nkurunziza 17052015Tergiversation, temporisation, mensonge pour jouer la prolongation. Il est temps d’agir. C’est-à-dire arrêter le président burundais qui tue son peuple et nargue la communauté internationale.La communauté internationale a toujours traité  avec un laxisme écœurant les massacres interethniques  au Burundi parce qu’il faut toujours rétablir un équilibrisme social qui sert aux intérêts des uns et des autres. Aujourd’hui, ce n’est pas un conflit ethnique, tout le monde va y passer à l’abri des caméras et des micros. La seule presse qui reste est une caisse de résonnance du président.

Le Président vient d’annoncer le génocide

Il y a une presse internationale qui est en train d’induire en erreur le monde entier en faisant un semblant d’analyse qui favorise un endormissement total des grandes puissances et des  Nations-Unies qui pourraient agir pour empêcher l’irréparable au Burundi. Je me demande à qui profite le crime de génocide au Burundi.

Dans sa première sortie médiatique, que certains ont jugé sciemment de déplacée, le président Burundais  a fait une annonce courte mais terrible : « Nous sommes au courant d’une attaque éventuelle des Al Shabaab et nous nous préparons à y faire face ». Cet écart de langage est vite repris à la Une de la presse internationale. Ecart de langage parce qu’il est paradoxal qu’un président qui vient de déjouer un coup d’état, après un sommet consacré à la faisabilité de son troisième mandat ne dise rien à propos et annonce une menace dont il a seul la connaissance après un temps, où il était supposé ne pas être aux commandes. Le porte-parole du groupe Al Shabaab n’a pas tardé à démentir la supercherie dans une déclaration à Reuters : « 

« We think that this is an attempt by him to appease his people, who are standing in the streets protesting against his dictatorship, or to divert the world’s attention from him while he possibly prepares his mass revenge, » al Shabaab spokesman Sheikh Ali Mahamud Rage said in a statement to Reuters.”

Le démenti d’Al Shabaab n’a pas fait aussi sensation que la déclaration mensongère qui l’a provoqué.  Une certaine presse n’en a même pas fait mention, ne fusse que pour le déontologique équilibre de l’information. Mais la deuxième partie de la phrase du porte-parole a dit ce que la presse internationale de ne veut pas dire : «  détourner l’attention du monde quand il prépare sa  vengeance à grande échelle ».

BUJUMBURA VA BRULER aux yeux du monde et on accusera volontairement et à tort le groupe Al Shabaab . L e monde va « gober » la vérité sacrosainte de la presse internationale puisque la presse locale n’existe plus.  La poudre qui a brulé le marché centrale  et qui va incinérer la capitale burundaise est dans un entrepôt à Bujumbura.  Dans la nuit du 10 mai 2015,  alors que la manifestation bat son plein, un défenseur des droits de l’homme fait cette révélation qui est passé inaperçue :

«  Que contenait le DC 8 Cargo, immatriculé TTD-BC arrivé hier à l’aéroport de Bujumbura aux environs de 11h30? Il a été interdit au personnel aéroportuaire de voir le manifeste de cet avion ni d’assurer son déchargement. Le déchargement a été effectué par des policiers. Le Général Evariste Ndayishimiye, Patron de la Sobugea, a interdit à son personnel de continuer à demander le manifeste. « Si vous avez besoin du manifeste, venez le chercher chez moi ».
72 fûts ont été déchargés.

Le feu va  consumer la ville et effacer les traces d’une violence inouïe que le pouvoir de Bujumbura est en train d’utilise pour s’imposer illégalement. Lundi le 18 mai 2015 le commandant du Camp Muha a demandé à ses militaires de tirer sur les manifestants de Musaga, il réclamé une mitrailleuse pour les canarder lui-même mais les militaires lui ont demandé d’utiliser sa propre arme.

Un reflexe français de mauvais souvenir

La représentation française est considérée comme l’une des plus importantes à Bujumbura. C’est la seule ambassade qui n’a pas exprimé son avis concernant le troisième mandat du président.  La presse française qui avait couvert d’une façon assez timide les manifestations contre le Pierre Nkurunziza a reporté  chronologiquement et largement son faux coup d’état en commençant par le premier twitter de sa vie, certains se doutaient même qu’il savait « twitter ».

Un coup d’état  qui s’opère la journée sans couvre feu; les badauds de Bujumbura montent sur le véhicule blindé des putschistes comme s’ils étaient associés à cette périlleuse aventure. On annonce la liste des officiers du coup d’état alors qu’il est à peine entamé.  Les négociations entre les putschistes et les loyalistes se passent à l’état-major jusqu’à 2h du matin comme l’a diffusé RFI. Ils avaient quels avantages pour négocier ? Ou c’est en son moment qu’ils ont eu les directives assassines qui les ont induits mortellement en erreur? Ils négociaient avec qui ? Comment est-ce que les généraux Niyombare et Ndayirukiye se sont procuré le véhicule blindé et des militaires alors qu’ils n’étaient plus en liaison directe avec les camps militaires? Comment se  fait-il que des officiers aussi brillants que Ndayirukiye et Niyombare ont ignoré les trois lieux stratégiques connus de tous au Burundi : palais et  bureau présidentiels et la radio nationale? Comment se fait-il que la garde présidentielle se soit retranchée à radio nationale alors qu’elle n’était attaquée nulle part, ou y était-elle déjà déployée bien avant pour réussir le traquenard tendu par le ministère de la défense ? Autant de question que les brillants journalistes  français à Bujumbura auraient dû poser s’ils avaient voulu diffuser la vérité. Erreur perpétuelle ou angle d’attaque ? Je laisse à vous tous d’en juger.

Une dernière chose, la police nationale a brulé toutes les radios de la capitale sauf la radio nationale. La télévision Renaissance a été consumée et ces media n’ouvriront pas de si tôt quand on connaît leurs maigres ressources. Le peuple meurt à l’abri du monde et l’information est savamment mutilée pour diluer la monstruosité du crime contre l’humanité que Nkurunziza commet contre son peuple. Le génocide rwandais  s’est opéré aux yeux du monde ; de même celui du Burundi a débuté et le monde attend pour venir verser des larmes de crocodile après le massacre.  J’invite les journalistes français qui ont interrogé tant de personnalités sur la situation actuelle du Burundi, de demander à leur gouvernement pourquoi il ne s’est jamais exprimé sur le troisième mandat du président burundais, et pourquoi il  est resté muet quand tous les autres partenaires du Burundi ont donné leur avis.

Arrêter le président burundais maintenant

La neutralité devant une injustice équivaut au soutien de l’oppresseur comme disait un digne prélat Sud Africain.  Les Américains, les Canadiens, les agences des Nations-Unies et bien d’autres pays ont évacué les gens à Nairobi ou ailleurs. J’ai envie de dire à ces grandes puissances : « Vous avez oublié quelqu’un dans votre  sauve  qui peut :le peuple burundais est resté là. Il fait fasse à l’horreur que vous ressortissants ont fui. Par solidarité universelle, par le refus du mal absolu, par respect des droits de l’homme, je vous en conjure sauver le Burundi avant qu’il ne soit trop tard. Vous avez pris vos personnes civils, ramener vos  armées, chars et avions pour arrêter par n’importe quel moyen le président Nkurunziza. Avec les  crimes qu’il a commis dans ce pays, il briguera toujours pour le mandat suivant. S’il vous plaît, ne venez pas nous aider à enterrer nos morts, empêchez qu’ils meurent. Le peuple burundais vous devra éternellement la vie et le respect immuable.

Adrien Nihorimbere

Publié le 19 mai 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Finalement c’est vos interprétations qui font peur si vous avez peur que Nkurunziza fasse le génocide muve mumabarabara mureke politique ikorwe na politiciens autour d’une table ronde mushaka iki mumabarabara aho bigeze muratera ihahamamuka na za analyses zanyu za anti Nkurunziza niba constitution yanyu yanwitse nabi et qu’il laisse les confusions commencer par corriger ça et si c’est trop tard assumer et laisser Nkurunziza apretout c’est un mandant qui lui reste après les choses seront claire c’est quel type des politiciens qui peuvent pas remarquer et comprendre qu’un amatora directe est différent d’amatora indirect ? C’est leur faute et pas a’ Nkurunziza …

  2. Kindavyi Lorraine

    Bien dit! c,est horrible de voir la personne coe Kurunziza ki devrait proteger sa population se met plutot a l’executer. J’ai bien l’espoir k Peter repondra a tout ce mal un jour. Wait and see!

  3. Umwe wese niyirabe ku mutima wiwe, hanyuma uwuzosanga ari mweranda araheza yegere Nkurunziza na Pacifique ababwire ko ivyo bariko barakorera Uburundi n’abarundi atari vyiza namba et puis, qu’importe la direction du vent qu’ils dégagent, le soleil suivra toujours son chemin!

  4. murundikazimwiza

    Voila, donc c’est vrais! Tous ceux qui ne ditent pas ce que vous voulez doivent etre ecarter!!! Meme le coup d’ Etat comme ca n’ a pas reussi, vous n’ etes pas les joueurs principals parce que on vous a piege’. Iyo mumutembagaza muba muriko muvyigina. SVP mwategerezwa kumenya ko ari ikimenyetso c’uko Imana idashaka intambara mu Burundi. Abahunga bahunga mwebwe ntibahunga Letat na Nkurunziza; Bahunga amajambo y’iterabwoba yanyu. Nanje narahatswe guhunga numvise ngo Gaciyubwenge yavuze ngo abo muri Quartier 7 nibahunge kuko bahava bicwa n’abo mukamenge; Dites ico nticari igihuha? kubera iki mukwiza ibihuha aho kwubaka igihugu? La faute revien a Nkurunziza yaretse ayo ma Societes Tutsi gushinga imizi, kandi yarabona neza ko bajejwe kuburagiza Letat yiwe. Ntakintu nakimwe Letat yakoze mwashimye, none muba hehe, ko abandi tubishima naho tutoshima vyose? Ibintu vyarahindutse utemeye kubana n’abandi ariyubakira isi yiwe aje kwibera mwo, kugira aduhe amahoro.
    Nkurunziza azokwitoza, kuko hamwe yoshira aho mugomba abamushigikiye bazoca nabo baja mumabarabara nkamwe, ivyo rero n’abimenye hanyuma ahitemwo gushimisha abantu batazopfa bamushimiye, kuko bamwanka atampamvu bafise, ariko bamuhora ubwoba bw’ukuntu akundwa kubarusha, canke gushimisha abo bose bamugwa inyuma mumahoro no mumagogwa.
    Mubimenye ko ugutabarwa kwanyu kuri mumatora, kutari mubanya mahanga, kuko Uburundi bwarikukiye. Ntimwitwaze Genocide yo murwanda kuko no mu Burundi yarahabaye kenshi aho umu tutsi yica abahutu. From now vuga genocide des Hutu par les Tutsi, kuko nayo nyene ntikwiriye kugaruka. Umuhutu ntakice umututsi kandi n’umu tutsi ntakice umuhutu kandi, dukwiriye kubana neza kandi dukundana.
    Murakoze.

    • Non tu te trompes murundikazimubi!la faute reviens a Mr Sinduhije d’avoir aide le diable nkurunziza a rentre dans son pays et de devenir president!il a donne la parole a un homme qui avait ete maudit par Le Saint Monseigneur Joachim Ruhuna!faites attention vous burundais!il existe au Burundi les enfants de Dieu!ne sousestimez jamais ce que les enfants de Dieu ont dit!je repete encore une fois,certains des pasteurs aujourd’hui profitent de ce criminel qu’on pourrait comparer a l’anti-Christ,de voler,de predir les mensonges,mais je vous dis bien les enfants de Dieu,les vrais enfants de Dieu ont le pouvoir de benir et de maudir,ce cochon de nkurunziza a ete maudit par L’Enfant de Dieu,par la Le Frere De Jesus,Joachim Ruhuna!jamais il n’aura pas la paix!sa femme denise en est temoin!wa nterahamwe wandika ushigikira uwo mwicanyi!ndakugabishije,kuko uwo uretseko yasaba ikigongwe kubo yishe imbere yuko atahukanwa nkimpunzi na buyoya!uretse abo yishe imbere yuko Mr Sinduhije amuha ijambo kugira aronke aho avugira,birababaje kubona umwicanyi ahabwa ijambo,Mr Sinduhije warakoze ikosa rinini cane!ntushobora gushigikira umuntu yica abana,abakenyezi bibungenze,ngo hama witege ko Imana nawe Itoguhana,waraye ubonye uko bagushimiye kowabahaye aho bavugira mukuburabuza ubwa mbere iradio wakoreye,abakozi bayo,noneho mukuyiturira!none mwarimwibajije ko Nyakwigendera Umwana W’Imana Nzima Akaba Murumuna wa Yezu,Joachim Ruhuna koyariyihenze mukuvuma abo bana b’umubi?abo bicanyi?oya sigaho sha mwashatse kurwana n’Imana atavyo muzi!uwo mwicanyi aturira isoko,yahora imuha amahera yiba,uwo mwicanyi yishe abanyagatumba kugira aronke uko yosiba munama muri USA,yatumweko na Nyenicubahiro Mugisha Obama,uyo muja w’umwicanyi asaba kobahirika ubutegetsi kugira ntaje munama yabakuru bibihugu bakarere!uyo mwicanyi yaturiye isoko kugira arabe uko yohagarika inama ya Union Africaine,Mana Dusenga Tutabona Uraturira nkurunziza kuko yasaze,ntanarimwe arigera avuga niyo hokwicwa abantu bunyamaswa,muti kubera iki,iyagira avuge kubwicanyi,abona mumaso aboyishe bariko bamusaba ikigongwe!yyyyooooyooyoyooyoyo!Imana Ihora Ihoze,murabaza Rwigema uko Yariyafashije kugira Bafate igihugu mu Rwanda!carazira kobica abantu!naho batsindiye,naho mubona bitabatera isoni ba Kagame guteza imbere igihugu!barazi kobatatahurukanwe nkimpunzi!ivyo vyose ico kijuju nkurunziza kibikora citwajeko ko Kenya,Ouganda n’Urwanda,ari ibihugu bitwarwa nabatutsi!hhahhahhhah ngo nukuvuga ko kugira EAC bayigarurire bazobanza kwaka ivyo bihugu ubutegetsi abatutsi,ngo ntawundi atahura uwo mugambi atari nkurunziza!ngonicogituma yanse kuva kubutegetsi adakuye na mitendeSon Exellence Paul KAGAME,LE VRAI TUTSI ATAVANZE!nkuru!?!?izo shetani witwaza kurwaye mugukora ikibi tugiy kuzibwira zikunige zonyene kowanse kuba umuntu!hama,Mr Ban Ki Moon!pour la derniere fois je te rappelle qu’on est habitue a voir vos institutions venir verser les larmes en nous aidant a enterrer nos freres et soeurs,amis et connaissances,c’est un signe que vous etes incapables de nous aider dans le difficile,alors ne viennent pas nous aider dans le facile,pleurer c’est la chose la plus facile que meme un enfant peut reussir a faire,nous avons crie avant que nkurunziza commence a tue les Burundais vous parlez seulement,le marche a ete brule par cet ingrat,vous regardez seulement,il a vole l’avion presidentiel,vous avez rien fait!je suis desole!votre commerce de vendre la paix vous sera tourne un jour!

  5. Pole sana
    Postez certains commentaires qui vous contredisent

  6. Continuez à demander de l’aide vous qui pouvez!nous en avons vraiment besoin car I’ll est difficil de se défendre contre un ennemi armé alors que nous n’avons rien que nos deux mains et pieds!

  7. nimba vy’ukuri ivyo bintu biriho, nikuki amakungu atotabara.kandi nibatatabara kugihe
    amaraso yabarundi azoba kuribo
    Imana ivuga ngo hahirwa abatabara

  8. KIZIRE GUPHA KUMWE

    ABANYA RWANDA BICWA !!! uwuyi
    tanguye izohere kuriwe ariko
    ntizohitane abana biwe n’imbeba
    uziko nazo zibera mumiryâgo

  9. Cher Nihorimbere, cher comptriote, vous venez de faire un cri. un cri de dernier souffle. Ne vous arretez pas aux medias, cherchez par tous les moyens, a ce que les CONCERNES- DESTINATAIRES soient agissent. merci.

  10. Ne faut pas s’étonner , Cette France est toujours derrière les génocidaires de cette région. Elle convoque le conseil de sécurité pour….. et vous avez remarqué la suite et analystes de France 24. J’en appelle à la diaspora surtout celle résident en France et français d’être témoin et de suivre le rôle de celle dans ce qui se passe actuellement et à agir car son attitude commence à inquiéter. L’image de la France et les valeurs humanitaires contrastent avec ce qui se passent dans les pays où le français et parlé. la côte d’ivoire, le rwanda, le burundi, le mali, le Centrafrique sont des pays frères de langues. Faudrait abandonner cette langue aux français ?

  11. monsieur nihorimbere,ils s’en fichent.comment vont-ils balancer du travail a leurs ressortissants sans qu’il y ait de trajedie?ilya aussi des documentaires televise a preparer pour une fin predefinie.batons-nous donc.

  12. Ukwo nukuri uvuze,irementanya ,montage biracabandanya
    Banyamitwe baje gusivya igihugu,ils sont raciste
    Imana ibarindirije i
    bihano bikomey
    ,

  13. Bien dit Monsieur NIHORIMBERE. J’ai suivi avec attention le développement des reportages faits par les journalistes des médias étrangers (BBC, VOA, RFI). J’ai été choqué par les personnes invitées à donner leurs points de vue. Il n’y a jamais d’équilibre d’information quand les journalistes Freddy NKUNDIKIJE, Cyriaque MUHAWENAYO animent les événement sur le Burundi. De même que l’envoyé spécial des Nations Unies qui a dit que la situation est calme à l’intérieur ce qui est totalement faux. Si les gens de l’intérieur ne manifestent pas, pense-t-il qu’ils sont contents du pouvoir CNDD-FDD? Qui sont ces gens qui fuient par milliers? D’où viennent-ils???? Il faut que cet envoyé de l’ONU se rende dans les camps des réfugiés pour qu’il sache la réalité au lieu de se contenter par les déclarations de notre gouvernement génocidaire. Les amis et partenaires du Burundi ainsi que la communuaté internationele doivent passer à la vitesse supérieure pour empêcher de force le parti CNDD FDD ainsi que le président Nkurunziza de renoncer à son troisième mandat. Il est entrain de tuer la population avec son armée, sa police et sa milice imbonerakure aux yeux de la communauté régionale et internationale qui observent impuissamment. Je condamne fermement la déclaration du président de la CIRGL qui n’a rien dit de ce que Pierre NKURUNZIZA est entrain de faire au Burundi. Cette complicité vise à lui donner plus de force de massacrer les gens même ceux qui sont malades dans les hôpitaux (exemple Hôpital BUMEREC où tous les malades ont été sauvagement tués par la police et la milice IMBONERAKURE), incendier les radios, etc.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :