Amnésique, Nkurunziza a déjà oublié les Shebab !

Nkuru shababDans sa sortie de dimanche, Pierre Nkurunziza a annoncé une attaque terroriste imminente des El Shabab somaliens, le soir son zélé ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana dissuadait les manifestants contre le troisième mandat en les taxant de soutiens aux Shabab. Pour accréditer la menace, Nkurunziza a déployé des militaires lourdement armés dans les différents quartiers en manifestation. Incohérent comme tout, dans cette situation de haute menace, il a limogé lundi soir son ministre de la défense pour le remplacer par un magistrat qui n’a aucune notion de la sécurité ou de la défense. Mardi (aujourd’hui donc), il a fait un discours qui ne mentionne aucune menace terroriste, a appelé les réfugiés à rentrer parce que la sécurité est totale. La seule menace mentionnée aujourd’hui ce sont les journalistes internationaux qui ternissent l’image du Burundi.

De dimanche à mardi, il a passé d’une menace terroriste des Shebab à un Burundi 100% sûr ménacé par les micros et les cameras de journalistes internationaux! Facile alors: il suffira de mitrailler les studios de toutes les radio et télévisions du monde, et le Burundi sera complètement en paix!

Avons-nous encore toutes les facultés de direction d’un pays ?
Je pense que la question mérite d’être posée désormais !

Nininahazwe Pacifique, via Facebook

Publié le 20 mai 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Il croit que Bujumbura représente 0,01 de la population du Burundi. ….soit moins de 10.000 individus! A-t-il été a l’école?

  2. Je pense que l’état mental de notre président est une question cruciale qui devrait préoccuper les Burundais et la communauté internationale. Comment, contre les conseils venant toute part, au regard des délégations qui envahissent Bujumbura ces derniers jours pour l’amener à engager un dialogue avec tous les acteurs, il se fourvoie à décréter unilatéralement le calendrier électoral sans même attendre les consultation avec la délégation des chefs d’Etat annoncée par la CIRGL?
    Quand on réfléchit sur la force dont il dispose pour défier et narguer le monde entier, c’est là où on peut se poser des questions sur son état mental.
    Le pays va entrer en phase 5, nos soldats et policiers ne vont plus participer aux missions de maintient de la paix, toutes les aides vont être gelées, le pays va être soue embargo régional, mais visiblement il fonce et il envisage que la population va contribuer pour le budget nécessaire à l’organisation des élections?
    Même si d’aventure il parvenait à faire le forcing, est ce que à un certain moment il pense comment il pourra diriger un Burundi sous sanction et sous embargo internationale? Le Burundi n’a pas les mêmes ressorts que le Zimbabwe ou le Soudan;

  3. Au nom des miens, je demande que tous les burundais de tous les bords essaient d’apporter quelque chose pouvant éteindre ce qui brule aujourd’hui entre les fils et filles d’un meme pays. J’y vais clairement: Que doit faire
    -Le President actuel du Burundi? C’est de revenir à la raison( abandonner ce mandat qui ne viendrait que pour anéantir la nation).
    -Le Ministre en charge de la sécurité et tous les corps de sécurité doivent comprendre qu’ils doivent défendre cette noble mission. La sécurité ne doit pas etre pour une partie de la population ou pour des institutions étatiques seulement mais elle doit etre pour tous et contre tout ce qui peut la perturber. Ce qu’on constate aujourd’hui est deplorable, lorsqu’un President de la République et son Ministre de la sécurité osent traiter son peuple de terroriste pour le livrer aux agents de l’Etat zélés.
    Le minister en charge des affaires intérieures doit sensibiliser la population à toujours oeuvrer pour l’intéret supérieur du pays. Malheureusement il est partisan d’une population partisée.
    Efforcons-nous s’il vous plait chacun dans ce qu’il est capable d’apporter pour contribuer en faveur de l’intéret supérieur de notre chère nation qui aujourd’hui est au bord du gouffre.

    • Quand tout est pourri et que tu entres dans la pourriture, tu deviens pourriture. si j’étais le ministre de l’intérieur ou celui de la sécurité, j’aurais déjà démissionné. Je pense que quelquefois on ne refléchis pas et ils pensent que tout le monde doit raisonner comme eux dans la fausteté, le mensonge, la duplicité dans les discours, le manque d’amour pour le peuple etc. Je me suis posé un jour la question s’ils sont allés à l’école réellement et s’ils ont réussi à toutes les épreuves. Je regrette que le Burundi est dirigé par cette classe.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :