Manifestations à Bujumbura: que se passe-t-il dans le reste du pays ?

https://i0.wp.com/scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/2015-05-21T152010Z_953389786_GF10000102862_RTRMADP_3_BURUNDI-POLITICS_0.JPG

Des manifestatnts à Bujumbura, le 21 mai. REUTERS/Goran Tomasevic

Que se passe-t-il à l’intérieur du pays ? Près de quatre semaines après le début des manifestations contre le troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza, la mobilisation ne faiblit pas dans la capitale, alors que le pouvoir assure que tout est calme partout ailleurs au Burundi. Mais de récents incidents viennent contredire ce discours.

Si l’on ne s’en tenait qu’aux affirmations du pouvoir de Nkurunziza, les manifestations contre son troisième mandat se localisent uniquement dans quatre quartiers de la capitale. Ailleurs, c’est la quiétude qui règne. Or plusieurs incidents viennent contredire ce discours.

En deux jours, les manifestants s’en sont pris au matériel électoral à deux reprises brûlant isoloirs et urnes dans la province de Bujumbura Rural qui jouxte la capitale. Des faits qu’a reconnus la commission électorale. Jeudi 21 mai, une centaine de manifestants ont arrêté un véhicule de la Céni dans la commune de Mukike, à environ 25 km à l’est de Bujumbura. Deux soldats chargés de protéger ce matériel n’a pas réussi à le sauver. Jeudi encore, une centaine de manifestants cette fois à Ijenda, à une quarantaine de kilomètres à l’est de la capitale s’en sont pris à un dépôt dans lequel la Céni avait entreposé des isoloirs et des urnes.

D’autres manifestations isolées et sporadiques ont déjà été signalées dans d’autres coins du Burundi depuis le début du mouvement de protestation contre le troisième mandat de Nkurunziza notamment dans les provinces de Bururi et Rumonge dans le Sud, Muramvya et Mwaro dans le centre ou encore Muyinga dans l’ouest du pays.

Mais depuis la fermeture des cinq principales radios privées du Burundi, pratiquement plus aucune information ne filtre de l’arrière pays, une zone sous emprise totale du pouvoir qui a beau jeu de dire que tout se passe comme dans le meilleur des mondes.

le 23-05-2015 à 09:12, http://www.rfi.fr/afrique

Publié le 24 mai 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Guys igisiigisiikare cose ciburundi hamwe nigipolice gicunze umutekano wa nkurunziza nawe arikurungika aba police kwica abantu muma quartiers none abasoda bose babay abantu batagira ocombo kuburyo vyabananiye gitabara benewabo nabashiki babo jew numiwe atiko Imana ntizemera ko peter asubira gitwara

  2. Njanye nawe sha MUHUZA nukuri nibagiruko hama tubafashe uko nayahandi les al shabab ntako batokora kugira baturaremwo kuko honyene ugize ngo uravuga barara bamenye ivyawe vyose bukeye muba mureha.Ahubona twe ruguru twaragow.

  3. L’interieur est terrorisé par les shabab imbonerakure appuyés par la police à la solde du parti CNDD FDD.C’est pourquoi les gens ont peur de manifester en l’absence des défenseurs de droit de l’homme.Ces derniers ne peuvent non plus se deplacer à cause de la chasse que le pouvoir organise à leur endroit

  4. Il est temps qu’on se réveille. Demandons aux Leaders Anti-Nkurunziza de faire leur possible pour avoir un Compte bancaire. Ceux de l’intérieur du pays soutiendront nos chers frères qui réclament le droit de tout Burundais.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :