Une majorité des membres du Conseil de sécurité de l’ONU en faveur d’un report des élections de la semaine prochaine

https://i1.wp.com/gdb.voanews.com/369CF76D-4066-4EE6-A5BD-B122A06EB045_w748_r1_s.jpg

Vue d’une session du Conseil de sécurité de l’ONU à New York

Une majorité des quinze pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU estiment que les élections prévues la semaine prochaine au Burundi devraient être reportées en raison des affrontements meurtriers qui secouent le pays, a indiqué mercredi la présidente du Conseil.

La Russie a cependant exprimé son désaccord, estimant que ces élections étaient une question intérieure au Burundi, ont rapporté des diplomates.

Lors d’une réunion à huis clos, les membres du Conseil ont entendu l’émissaire de l’ONU au Burundi, Saïd Djinnit, au sujet des affrontements meurtriers qui secouent le pays depuis que l’actuel président Pierre Nkurunziza a annoncé qu’il briguerait un troisième mandat.

Les élections législatives, initialement prévues en mai, avaient déjà été reportées au 5 juin. L’élection présidentielle est, elle, prévue le 26 juin.

« L’opinion qui prédomine c’est que les élections ne peuvent pas être organisées dans les circonstances actuelles », a affirmé la présidente du Conseil, l’ambassadrice lituanienne Raimonda Murmokaite.

Celle-ci a cité les tensions dans le pays, le mécontentement grandissant et l’exode de réfugiés vers les pays voisins comme autant de signes que « les élections ne seraient pas viables ».

Le Conseil de sécurité a condamné le week-end dernier l’assassinat du dirigeant d’un petit parti d’opposition, Zedi Feruzi, en se disant « prêt à répondre aux actes violents menaçant la paix et la sécurité au Burundi ».

Mais le Conseil est divisé sur les solutions à apporter, la Russie plaidant pour que l’ONU aide le Burundi à résoudre la crise par lui-même.

Une trentaine de personnes au moins sont mortes dans les manifestations qui ont lieu depuis un mois dans ce pays.

Une tentative de coup d’Etat par des soldats le 14 mai a aggravé la crise, faisant craindre des représailles.

L’opposition estime que la volonté du président de briguer un troisième mandat viole les termes de l’accord de paix d’Arusha, qui avait mis fin en 2006 à 13 ans de guerre civile.

Mais les partisans du président estiment qu’il peut briguer un troisième mandat parce que, pour son premier mandat, il avait été élu par le parlement et non au suffrage universel.

AFP, 28.05.2015 04:01

 

Publié le 28 mai 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Uburusiya ahubwo nibwo bwerekanye sa neutralité kuko nta munyagihugu numwe aratora umukuru w’Igihugu kabiri mu Burundi. Naho dukenye amakungu nayo nyene ntiyibagire ko tuzi ko ata rukundo badufitiye ahubwo baduhigako ubutare bwacu gusa.

  2. Hadassa Pénélope

    Ariko Peter ko amaze abarundi abica, azategeka nde? Ko aba ba perezida bica abaturage babo , bazategeka ibiti?

    Pasteur Nkurunziza Peter??!!! Ngo na Kagame ni Pasteur niko aba…faux serviteurs de Dieu bo mu rwanda bavuze!! hahhaa. Ngo niwe Reverand pasteur wabo!!
    None Reverand Pasteur Peter..ngo arashakaiki kweri??? Isasu ryo mu gahanga!! Dénise se yakwihungiye n’abana ?

  3. uburusiya buhanze ukhraine ntakundi bwovuga nitwimenye duharanire agateka kacu amakungu azi ico agateka ka muntu kamaze n’ amategeko ngenderwako agenga igihugu amaze adufashe yubahirizwe..

  4. Le President Nkurunziza est dans la legalite de se faire elire la 2eme fois au suffrarge universel et c’est son dernier mandat comme stipule dans la constitution du Burundi.L’ONU ne doit pas donner un avis contraire a celui de la cours constitutionnelle d’un pays independant,il faut plutot prendre des mesures envers les responsables de cesmanifestions qui paralysent la vie dans notre capitale afin qu’ils payent tous ce qu ils ont detrdetruit et enfin avoir la paix dans notre pays.MERCI.

    • Nyoni,
      Quelle légalité? Quelle est cette cours qui délibère alors que son 2eme vice président prends le large? Shame on you et tous les membres de cette maudite cours constitutionnelle burundaise. S’ils avaient été « DES HOMMES » le Burundi et les burundais auraient trouvé la paix. Malheur aux esclaves du mal!

    • je me demande que pour cette personne le premier mandant etait en stage si non on dire que les gents aiment se faire comme Samandari car la realite peut importe la maniere dont les elections ont ete deroulee il a ete president, a moin qu’on dit qu’il etaient stagiaire ce qui n’est pas possible.

  5. kaneza flora scheilla

    Murundi, murundikazi ahuri ndabasavye mubandanye mutabariza abarundi aho muri hose kuko ibihugu 15 havuyemwo Russie ntimushobora kureka gufata decision kucerekeye ikibazo c’ umutekano i BURUNDI abo barusiya bazi ivyo bemerewe na nkurunziza ngo niyasubira gutsinda ariko barahumba ntibigishobotse ubu twarakanuye.

  6. Uburusiya bwamye burangwa no gukokeza ingwano aho abandi barondera amahoro.nibo bahenda Nkurumbi na Cndd fdd ngo babandanye umugambi mubi wo gusambura igihugu.ababishoboye barakwiye kwandikira uwuserukira uburusiya mu Burundi bakamumenyesha yuko inyuma y’ihinduka ry’ubutegetsi bw’igitugu bwa Nkurumbi ko abarundi tuzoca duhagarika imigenderanire n’uburusiya.

  7. Ego. Amatora nabe abarundi bose bayiyumvamwo. Ubu Rusiya nabwo ntakundi bwovuga murazi ivyo président ahari yagize. Ntagitangaza.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :