Crise au Burundi: nouveau sommet d’urgence en Tanzanie

https://i1.wp.com/scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/BURUNDI_5_0.JPG

IManifestant anti-troisième mandat du président Nkurunziza, à Bujumbura, le 26 mai 2015. REUTERS/Goran Tomasevic

En Tanzanie, un nouveau sommet des chefs d’Etats d’Afrique de l’Est doit se tenir dimanche, un sommet d’urgence pour parler de la crise au Burundi, après une première réunion qui s’est tenue le 13 mai dernier. Mais dès ce samedi après-midi, les ministres des Affaires étrangères des  cinq pays membres de la région se sont réunis à huis clos pour préparer un certain nombre de recommandations.

Pendant plus de cinq heures, les portes de la salle de réunion sont restées résolument fermées. Les couloirs quasi déserts. Seuls les envoyés spéciaux américains, anglais, belges et de l’Union européenne attendaient patiemment de pouvoir s’entretenir avec l’un ou l’autre.

A l’intérieur, les ministres du Rwanda, de l’Ouganda, du Kenya, de Tanzanie et du Burundi bien sûr. Tous réunis pour préparer le sommet de dimanche.

De quoi était-il question? Trois rapports ont été examinés. Celui d’anciens responsables politiques de la région, un autre sur les réfugiés et enfin un dernier sur la situation politique au Burundi après qu’une délégation des Etats d’Afrique de l’Est se soit rendue sur place.

Mais au final, le véritable suspense, c’est de voir quelles recommandations les ministres des Affaires étrangères vont préparer pour leurs présidents attendus dimanche. En début de soirée, la délégation burundaise a quitté la salle pour laisser les quatre autres ministres des Etats d’Afrique de l’Est délibérer.

Quatre options seraient toujours en discussion ce soir. Pour l’essentiel, différentes propositions de calendriers pour le report des élections communales, législatives et présidentielles.

Il y a aussi ce rapport des procureurs de la région. Leur mission : analyser si oui ou non se présenter pour un troisième mandat est constitutionnel. Leur conclusion sans appel, selon plusieurs sources, sera directement transmise aux chefs d’Etat demain.

le 30-05-2015 à 22:39, http://www.rfi.fr/afrique

Publié le 30 mai 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Nta kintu kizova muri iyo nama.

  2. Abo bapolisi nabo nyene vyari bikenewe ko amazina yabo amenyekana aho bukera baje imber ey’ama sentare. Ntawodufasha?

  3. Qui vivra verra parmi ces présidents il y a deux dictateurs. Mais pour le moment il faut qu’ils( 4 présidents y compris les 2 dictateurs) nous aider à chasser Peter avec son 3 troisième mandant de la honte. Qui sait peut être que demain nous burundais on aidera leur peuple à se débarrasser d’eux (2 dictateurs) Umugenzi wukuri umubonera mu magogwa

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :