La diplomatie burundaise prise en flagrant délit de mensonge

https://i2.wp.com/www.arib.info/images/stories/burundi-minaffet-siege.jpgLe ministère burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale (photo, siège) a réagi, mercredi dans un communiqué, à une information publiée mardi sur ARIB.INFO et largement reprise sur les réseaux sociaux, faisant état d’une note envoyée par Bujumbura à son Ambassade à Bruxelles ayant pour objet la restriction de visas aux Belges.

La Diplomatie burundaise « dénonce des communications faites de montages qui sont utilisés par des personnes et diffusées par certains médias dans l’unique objet de semer la confusion avec certains partenaires du Burundi ». Mais d’après des documents parvenus à La Rédaction d’ARIB.INFO, et que nous publions, il s’avère qu’il n’y a aucun montage et que la note en question est bel et bien authentique.

Pour rappel, M. Daniel Kabuto, le Directeur du département de l’Information et de la Communication au Ministère burundais des Relations extérieures et de la Coopération Internationale, a envoyé le lundi 8 juin 2015 à Mme Triphine Nduwayo, Premier Conseiller de l’Ambassade du Burundi à Bruxelles, un courriel avec pour objet : « Faites attention aux Belges qui demandent les visas pour venir au Burundi« , repris dans l’article de M Anicet Niyonkuru, publié mardi 9 juin 2015 sur ARIB.INFO.

Suite à cette publication, M. Daniel Kabuto s’est empressé de réagir immédiatement, d’abord sur les réseaux sociaux, pour nier être l’expéditeur dudit message et parlant de trafic de message et de piraterie de compte. C’est le lendemain, ce mercredi 10 juin, que le ministère burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale a officiellement réagit, par communiqué, en traitant cette information de simple « rumeur » et mettant en causes certains médias.

Devant de telles accusations, la Rédaction d’ARIB.INFO a poussé ses investigations plus loin pour savoir de quoi il en retournait exactement. Plusieurs sources concordantes, à Bujumbura, Paris et Bruxelles, nous ont confirmé l’authenticité du message envoyé par Bujumbura à l’Ambassade du Burundi à Bruxelles, avec copie à Berlin et Paris.

Preuve en est la réaction, au sein de la diplomatie burundaise, qui a suivi la divulgation de l’information au grand public. En effet, un échange de courriels, authentifiés par de contacts internes et que nous publions, entre M. le Directeur du département de l’Information et de la Communication au Ministère burundais des Relations extérieures et M. l’Ambassadeur du Burundi à Berlin ainsi que Mme le Premier Conseiller de l’Ambassade du Burundi à Bruxelles, prouvent à suffisance que la note en question avait bien été envoyée par Bujumbura et réceptionnée par les trois chancelleries, Bruxelles, Paris et Berlin.

En effet, après la publication de l’article, M. Bizimana Edouard, l’Ambassadeur du Burundi à Berlin, s’est empressé de prévenir Bujumbura avec ce commentaire : « Voilà ce qu’on fait de vos communication. Apparemment le message a été envoyé à l’adresse de l’Ambassade à Paris et voilà….. ». Preuve qu’il avait pris connaissance du message et de ses destinataires bien avant sa publication. S’en suivirent les réactions ci-haut citées.

Ainsi, la Diplomatie burundaise travaillait déjà en interne sur cette note, qu’ils affirment aujourd’hui n’être que simple « rumeur » et pur « montage ». Bujumbura croyait pouvoir s’en sortir si facilement en se posant en victime, alors qu’elle a elle-même allumé la mèche de cette bombe diplomatique qui risque de lui exploser à la figure.

Il est aussi intéressant de noter que le communiqué du Ministère burundais des Relations extérieures, avec entête et cachet, ne comporte par contre aucun nom et encore moins aucune signature. Comme si personne au sein de ce ministère ne voulait endosser personnellement ce cafouillage diplomatique, c’est peu dire.

Selon certaines sources, la question au sein de la Diplomatie belge n’est plus de savoir si le Directeur du département de l’Information et de la Communication au Ministère burundais des Relations extérieures a envoyé ou non cette note. Car avec la technologie de pointe en sa possession et la surveillance électronique en vigueur en Occident, la Belgique n’aura pas eu de peine pour authentifier le message. La question est  aujourd’hui plutôt de savoir si M. Daniel Kabuto a agi de son propre chef ou sur injonction du tout nouveau Patron de la Diplomatie burundaise, M. Alain Aimé Nyamitwe.

Car tôt ou tard et d’une façon ou d’une autre, le Burundi va devoir s’expliquer sur cette mesure « inamicale », c’est le moins qu’on puisse dire en termes diplomatiques, envers la Belgique qui est, faut-il le rappeler, le premier bailleur bilatéral du Burundi et le troisième au total, derrière la Banque mondiale et l’Union européenne. [MG]

Lire l’échange de courriels entre Bujumbura-Berlin-Bruxelles

Lire Le communiqué du Ministère burundais des Relations extérieures

@rib News, 11/06/2015

Publié le 13 juin 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. begs izombwebwe Atari ukwica ikindi bazi ni Imogene?

  2. Avez-vous noté ce que ces médiocres DD font! personne n’ose même endosser la responsabilité la lettre de démentissant ce qui été dit ! ceci est belle et bien la preuve que le
    HENEUX et HYPER-EXTREMISTE DANIEL KABUTO en est l’auteur du célèbre écrit. Le sorcier KABUTO n’est pas bon ni pour le hutu ni pour le tutsi.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :