Communiqué de presse sur la tentative d’assassinat du Président du FNL

FNL BENELUXCommuniqué de presse sur la tentative d’assassinat du Président du FNL

La section du parti FNL a appris avec grande consternation la tentative d’assassinat dirigée contre le Président du parti FNL, Monsieur Jacques BIGIRIMANA qui devait animer ce dimanche 21 juin, un meeting de campagne dans sa commune natale de MUSAGA.

Mais qui est donc derrière cette tentative d’assassinat du président du parti FNL?

Cette tentative  déjouée  coïncide avec l’entrée dans sa dernière ligne droite d’une campagne électorale sur fond d’un 3è mandat fort controversé.  Après concertation avec le bureau politique , les sections régionales et locales, la direction du parti FNL  a pris l’option de participer à ces élections du 29 juin, afin de ne pas tomber dans l’erreur stratégique de 2010, où par son retrait , le FNL avait offert  la majorité parlementaire au parti CNDD FDD.

A cet effet, on peut logiquement se demander si la tentative d’assassiner le Président du FNL en pleine campagne  est l’apanage de ceux qui s’opposent à la tenue de ces élections ou s’il s’agit comme certains éléments semblent l’indiquer, d’une question de rivalité interne entre l’entourage de Jacques BIGIRIMANA, président du parti et celui d’Agathon RWASA devenu aujourd’hui président d’une nouvelle coalition avec l’UPRONA , aile dite conservatrice.

Or, ces anciens politiciens habitués au pouvoir depuis des années , semblent prêts à tout pour y revenir. C’est précisément dans cette optique qu’ils ont sollicité  Monsieur RWASA pour faire cause commune dans la coalition  » les indépendants, amizero y’abarundi ». Mais, cette coalition  bien qu’ à première vue contre nature, aurait  eu plus de chances de succès si ces dits conservateurs avaient pu enrôler tout le parti FNL unifié.

D’après de nombreux observateurs,  la question du 3è mandat n’est pas l’enjeu majeur pour les dirigeants de cette coalition d’indépendants  qui, de toute façon, n’ont aucune chance dans la conjoncture actuelle de  gagner les élections présidentielles. Ils visent cette 2e place  qui leur permettraient de retrouver, au moins en partie, leur  ancienne position. Dès lors, tout concurrent susceptible de leur ravir cette position deviendrait il  un ennemi à abattre?

Compte tenu de cette situation , la section Bénélux demande une enquête sérieuse et indépendante, afin  de découvrir et traduire en justice ceux qui se cachent  derrière cette tentative d’assassinat que nous condamnons énergiquement.  La communauté internationale qui suit attentivement la situation au Burundi doit elle aussi se mobiliser, afin d’éviter que des individus aux visées obscures ne profitent de la confusion pour commettre leurs forfaits.

Pour terminer nous nous réjouissons que le président de notre parti ait pu échapper  à cette tentative,nous lui  réitérons encore notre soutien  et lui demandons de continuer d’aller toujours de l’avant. Aux membres et sympathisants du parti FNL au BENELUX, à ceux  d’ailleurs dans le monde et au pays, nous leur demandons de rester vigilants et d’éviter  tout ce qui peut  nous distraire de notre objectif.

Fait à Bruxelles le 22 juin 2015

pour le parti FNL, section BENELUX

Jeanne MPABWANAYO, représentante

Publié le 22 juin 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Rose Hakizimana

    Nagira mbwire Bigirimana ko iyo uherekeje umurozi canke umusuma ntaco uba utandukaniyeko nawe Bigirimana Concilia Mutabazi nabahemu kuko nibo bariko baherekeza Nkurunziza
    mu manyanga y amatora ariko aragira
    Nagira ndabibutse ko abariko baricwa ngo nuko bariko biyamiriza ikiringo ca gatatu ca Nkurunziza ko bishwe kubera ububegito bw abarundi bamwe bamwe bashaka gusomera ku maraso ya bene wabo ivyo lero ntateka nta tunga nta ninyungu bitanga
    Ivyo lero vyo kuja ngaho ngo Bigirimana yahatswe kwicwa ntibabishire imbere kuko uyu musi sivyo bituraje ishinga
    Ikituraje ishinga n abarundi buzuye amarira na maganya ,bicwa bahunga abandi batakigira ico bashira ku munwa ,Nayo bigirimana no mubwira nti niyibandanize kuko wewe ikibabaja abarundi we ntikimuraba

  2. Ciramunda affiche un comportement étrange dans cette crise politique actuelle du Burundi. Il est impossible de combattre le lion tout en berçant son lionceau. Qui trompe qui ? Tout le monde sait que J. Bigirimana est un ventriote.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :