Les manifs étouffées, l’heure des armes est-elle arrivée ?

https://i0.wp.com/r8.llb.be/image/b8/5587df5e3570172b123567b8.jpgOnze policiers burundais ont été blessés, dans la nuit de vendredi à samedi, par des attaques à la grenade non revendiquées. La police accuse « les manifestants » – entendre les opposants à un troisième mandat du président sortant, Pierre Nkurunziza – tandis que dans les quartiers où les explosions ont été entendues, certains mettent en cause les forces de l’ordre, accusées de « chercher à terroriser la population », rapporte l’AFP.

Le 11 juin, le gouvernement burundais annonçait « terminée » la contestation , après six semaines de protestations quasi-quotidiennes contre le troisième mandat, réprimées à balles réelles et qui ont fait 70 morts, selon une ONG burundaise, l’APRODH, présidée par Pierre-Claver Mbonimpa.

Et alors que l’Onu a dénoncé à plusieurs reprises les exactions commises par la milice du parti au pouvoir, les Imborenakure, qui pourraient entraîner le Burundi dans la guerre civile, le parti présidentiel burundais, a, selon RFI, évoqué vendredi dernier l’existence, au Rwanda, de camps d’entraînement de rebelles burundais.

Vrai ou faux ? L’actualité burundaise a été émaillée, ces deux dernières années, de scandales liés à l’entraînement au Congo de la milice présidentielle Imbonerakure – que Bujumbura a toujours nié – notamment avec la milice qui fut le fer de lance du génocide au Rwanda en 1994, les Interahamwes.

Mais le Rwanda accueille 35 000 des quelque 100 000 Burundais qui ont fui, dans les pays voisins, les exactions des Imbonerakure envers les opposants et ceux qui sont jugés tièdes envers le président sortant.

Les relations entre Kigali et Bujumbura, longtemps bonnes, se sont tendues depuis l’exode provoqué par l’obstination de M. Nkurunziza à rester au pouvoir. Non parce que M. Nkurunziza ne respecte pas l’alternance – on prête les mêmes intentions au président rwandais, Paul Kagame, pour 2017 – mais parce qu’il est incapable de maîtriser la situation qu’il a provoquée.

Un nouveau médiateur

Samedi a été annoncée la nomination d’un nouveau médiateur entre parties burundaises, après que Saït Djinnit eut renoncé, les opposants lui reprochant d’être trop complaisant avec le refus du régime de discuter de la candidature présidentielle. Son remplaçant est le Sénégalais Abdoulaye Bathily, 68 ans, représentant du Secrétaire général de l’Onu en Afrique centrale.

Dès 2011, M. Bathily avait mis Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso, en garde contre sa volonté de changer la Constitution pour briguer un nouveau mandat; il ne l’avait pas écouté et avait été renversé le 31 octobre 2014. « L’aspiration à l’alternance est une donnée qui ne doit pas être négligée« , disait M. Bathily en décembre 2014 à Jeune Afrique.

le lundi 22 juin 2015 à 12h13, http://www.lalibre.be/actu/international

Publié le 22 juin 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Bateye imbonerakure zihinduye polisi ntangorane mugabo mwubahirize umunyagihugu ataco azira muriyondure peter yatuzanyemwo uyomu escro

  2. samandari yabeshe incuro gatatu ko inzu yiwe ko yahiye; ababanyi bagashwabaduka kuza kutabara , bagasanga ari kubesha , agaca ababwira ko kwari kugira arabe ko bamukunda; ubwakane , yarahiye pe pe, aratabaza ntibaza gutabara kuko bibajije ko ari kumwe kwa kera, ko ariko abahenda. kumugoroba , bariko batembera , bahura na samandari yiririra, ataka, bamubajije igituma yidoga; yababwiye ko bamwanka kuko batagiye kumutabara inzu yiwe iriko irasha. nabo bamubwiye ko bibajije ko ari kumwe kwa kera , ko yoba yariko abahenda. baca bamubwira ko atokongera kubesha, kuko Atari vyiza, ko bituma abantu bibaza ko ari ububeshi naho woba uriko uvugisha ukuri. rero iga kuvuga nka Yesu, mwuzure urukundo , amahoro, imbabazi, mwirinde guhendana. kuko abo bantu booose bariko bahura n’ingorane zitandukanye kubera imico n’imigenzo yanyu, amaraso yabo azobabazwa. ndazi ko mugiye kuzokwisigura nka adamu na eva, kuko uyu musi boooose bagenda bikurako amakosha bayata kubandi. kila mtu atajibebeya mzigo wake ye mwenyewe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! voir bible.

  3. Wait and see!!

    • umuhuza n’umwe gusa rudende, uwo nawe ni Yesu Kristo. voir kuvayo 20: 3. na matayo 26:51-52; ubwo buryo muriko mukoresha nibwo buzotuma muranduka. ahubwo sabira ababahama, ababarenganya; mbere mubahezagire; hanyuma barambe kugira bagende babona uko Imana ikunda abantu bayo.

  4. yemwe reka turindire uwo nawe turabe aho ageza

    • Yesu gusa niwe afite ico yokora; abandi booose bariko biga. uragowe wewe wizeye umwana w’umuntu; imbaraga z’umubiri; ubutunzi bw’isi; n’ibindi vyose tubonesha amaso y’umubiri; kuko ivyo vyooose bigiye kuranduka. ntimukarondere kuba abatware , kuko muzobazwa vyishi. voir bible.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :