Un sommet sans ambition à Dar es Salaam

https://i0.wp.com/s1.lemde.fr/image/2015/07/07/768x0/4673500_7_6323_le-president-burundais-pierre-nkurunziza-a_2729634979267356542bc70c8b9521a5.jpgEn négociation jusque tard dans la nuit du 5 juin, ils ont annoncé en fin d’après midi une série de mesures auxquelles devra se soumettre le pouvoir burundais. Aucune réelle sanction n’a été prononcée alors que les élections générales sont censées se tenir le 15 juillet et que les précédentes recommandations, ordonnées lors d’un sommet en juin, n’ont pas été tenues. Malgré le déplacement de plusieurs membres de l’opposition pour tenter de dénouer la situation, les représentants de l’EAC ont décliné l’invitation.

Appel à un report des élections

Marqué par l’absence des présidents kényan Uhuru Kenyatta, rwandais Paul Kagamé et burundais Pierre Nkurunziza, tous néanmoins représentés par leur ministre des affaires étrangères, ce microsommet s’est déroulé en présence de Jakaya Kikwete, le président tanzanien et de son homologue ougandais Yoweri Museveni.

« Nous appelons à un report de l’élection au 30 juillet pour donner le temps au médiateur (Yoweri Museveni) de conduire un dialogue » a annoncé le porte-parole de l’EAC Richard Sezibera.

La nomination du président ougandais comme médiateur intervient après une demande du parti burundais au pouvoir, le CNDD-FDD, qui réclamait dimanche une démission de l’arbitre des Nations Unies Abdouley Bathely jugé trop proche de l’opposition. « Je ne suis plus le facilitateur, la discussion est rompue, j’ai transmis les responsabilités aux pays de la région » explique Abdouley Bathely.

Vers un gouvernement d’union nationale

Parmi les mesures entérinées lors de ce sommet, le Burundi devra s’engager à mettre en place un gouvernement d’union nationale après l’élection. Des experts militaires seront aussi déployés pour s’assurer du désarmement des « Imbonerakure », une milice proche du pouvoir.

« Satisfait des conclusions du sommet », le ministre des affaires étrangères burundais Alain Nyamitwe s’est dit « rassuré de voir la région prendre ces questions au sérieux, dans la perspective d’aider le Burundi à trouver une solution pacifique et durable ». Concernant le report des élections, le représentant de Pierre Nkurunziza s’est contenté d’annoncer que « le gouvernement ferait de son mieux pour que le pays puisse tenir des élections satisfaisantes pour tous les partis ».

Dans une chambre d’hôtel mal éclairée, située dans un quartier résidentiel de Dar es Salaam en marge du sommet, Jean Minani, représentant de l’opposition, ne cache pas son amertume. « Nous sommes déçus. L’EAC ne semble pas avoir pris en compte la gravité de la situation et les difficultés que traverse le peuple burundais », explique-t-il.

L’annonce mi-avril d’une candidature du président Nkurunziza pour un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition a suscité une vague de protestation sévèrement réprimée par les autorités. Malgré une instabilité politique et une tentative de coup d’état avortée, le pouvoir burundais a organisé des élections législatives et communales le 29 juin contre l’avis de la communauté internationale.

« En ne condamnant pas les élections législatives du 29 juin et en ne revenant pas sur le caractère anticonstitutionnel d’un troisième mandat, l’EAC semble aujourd’hui légitimiter la participation de Nkurunziza aux élections présidentielles. Déplacer de 15 jours l’échéance ne changera rien », ajoute Jean Minani.

Alors que l’opposition attendait des sanctions, elle espère aujourd’hui que ces décisions ne seront pas soutenues par l’Union Africaine et l’ONU.

Publié le 8 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Oui c est une realite on a pas touche au principal probleme du Burundi ce ne sont pas le temps que va prendre les elections Le preblemme est lle 3eme mandant de Nkurunziza
    Nibaba bemeye intwaro irimwo bose mu gihe Nkurunziza ariwe azoba ayirongoye ntaho bitaniye na 3eme mandant
    Nabona ko nyabuna Abarundi bohaguruka bakavyiyamiriza abo basoda nabo ntibabe ba Sindabibazwa baje hamwe na bene wabo bagarukane iteka ry Igihugu cacu muguhagarikira ibwirizwa nshingiro n amasezerano ya Harusha kuko ntanumwe ari hejuru yayo

  2. le sommet de Dar es salaam a accouche une souris du fait qu’on parle d’un gouvernement d’union nationale. d’apres les accords d’arusha tout gouvernement a des quota a respecter…ce n’est pas ca union nationale?
    ==> je ne vois pas de valeur ajouter dans cette proposition.
    En plus de ca, le problem est le 3 eme mandate, il faut statuer sur ca et forcer au retour a l’ordre avant les derappages qui peuvent surgir…
    L’epine du probleme n’a pas ete touché et il me semble que c’est volontaire vu que EAC a deja confie cette question aux experts qui ont produit un rapport sans suite favorable, donc ces meme dirigeants veulent noyer volontairement notre pays.
    ==> le probleme est que le temps presse sans intention de resoudre ce probleme.
    le president est entrain d’utilise les meme astuces qu’il a utilise quand il a demande au conseil des sages du CNDD FDD de lui donner quelques jours pour presenter son bilan et il a transformer cela en forcing pour s’imposer parce qu’il etait devenu trop tard pour le deboulonner…

    bonne comprehension et merci pour votre contribution de nous faire parvenir les informations bien que les medias non gouvernementaux ont ete brules. La majorite ici au Burundi n’a pas d’internet,c’est juste une goute.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :