« Laisse partir mon peuple » par Camarade Patrick IHORIHOZE

« Laisse partir mon peuple » dixit Mgr Simon Ntamwana   

Par Camarade Patrick IHORIHOZE

https://i2.wp.com/www.afriqueprogres.com/images/international/burundi-tentative-coup-d-etat.jpg

Nous, peuple murundi, devons, impérativement, concevoir le dualisme dans lequel nous vivons depuis que notre Prince Rwagasore nous quittât si tragiquement au treizième jour du mois d’octobre en l’an 1961. En effet, la disparition de ce glorieux personnage nous a entrainé dans une léthargie sans commune mesure, d’où la décadence qui hante nos journées, nos nuits et nos rêves. Depuis plus de cinq décennies, le mal affronte le bien avec une telle ampleur et une telle violence que l’insolence des séides de satan ne nous permet plus d’en souffrir la résignation. Le Burundi se trouve donc à une croisée de chemin et doit choisir lequel poursuivre ; le chemin de la perdition ou celui du salut. Pour se faire, nous devons tous s’unir (la jeunesse, les sensibilités politiques, la société civile, les confessions religieuses…) afin de piloter le sursaut salvifique dont a besoin notre Nation. Ne cédons surtout pas au sentiment dangereux du désespoir. Au contraire, jouissons de la Sainte Providence qui ne cesse de faire jaillir sa lumière éblouissante en exposant le mal sous ses formes les plus subtiles.

La Nation dispose-t-elle de la perspicacité requise pour pouvoir distinguer le Mal du Bien ?

La Nation bénéficie-t-elle des grâces susceptibles de ressusciter et de préserver le Burundi tel que le Tout-Puissant Créateur nous le confia dans l’Ordre Originel de la Création ?

Nous pouvons, sans aucun doute, affirmer détenir la clé du salut dans la mesure où nous pouvons, assurément, apporter des réponses à ces deux questions.

Comment distinguer le Mal du Bien

    Après la énième stupidité du 13 octobre 1993 qui emporta des centaines de milliers de vies humaines, l’Esprit de Sagesse s’est saisi de toute la classe politique burundaise, des intelligentsias hutu et tutsi, de toutes les confessions religieuses et les rassembla à Arusha autour d’une même table. Il s’en est suivi la signature des fameux Accords d’Arusha en date du 28 aout 2000 sous la supervision de toute la Communauté Internationale. Le peuple burundais s’en est sorti grandi et très fier. Il fut mis fin aux différents rebellions et ceci donna espoir au peuple ; dorénavant, la voie du dialogue et de la compromission fut privilégiée.

    Cependant, quinze années plus tard, le Mal, incarné en la personne d’un certain pierre « nkurunziza » et quelques uns de ses suppôts, récidive et verse le sang des innocents au Burundi. Qui aurait cru que de vulgaires petits messieurs oseraient détruire la paix de toute une nation après une si courte période ; une paix conquise après d’innombrables sacrifices?

    Néanmoins, réjouissons-nous du fait que la Sainte Providence n’a jamais abandonné le Burundi. En effet, le peuple, les leaders politiques et spirituels se sont dressés comme un seul homme pour décrier les plans macabres du Mal incarné en la personne d’un petit psychopathe multirécidiviste qui se réfugie constamment derrière le mensonge et la démagogie pour assouvir son appétit insatiable de Mammon. « Mammon » est un mot araméen qui sert, dans l’Evangile, à personnifier les richesses mal acquises. Sur ce point, le peuple doit rendre un hommage absolu à ces illustres filles et fils du Burundi qui ont dénigré les agissements du fils de la perdition qui hante les enfants du pays, leurs parents, les champs, les forets, les rivières, les fleuves et les lacs du pays de Mwezi Gisabo. Pour en citer quelques uns, il s’agit de:

  • Tous les évêques et les prêtres de l’Eglise Catholiques
  • Tous les pasteurs des Eglises Protestantes
  • Tous les Cheikhs
  • Toutes les femmes et tous les hommes du CNDD-FDD qui ont eu le courage de se désolidariser avec le petit prince des ténèbres
  • Tous les politiciens d’autres obédiences politiques qui ont refusé de gouter aux richesses souillées que leur faisait miroiter le petit adepte du « serpent à sept têtes »

N’oublions surtout pas la jeunesse et ces officiers qui sont prêts à en découdre avec pierre nkurumbi pour que le trône de « Ntabumwe » soit définitivement renversé afin que soit intronisé l’ « INGOMA y’UBUMWE n’URUKUNDO ».

    On pourrait s’interroger sur le rapport de forces entre le camp du Mal et celui Bien. Sans devoir être un spécialiste de l’Art de la Guerre du grand stratège Sun Tzu, il est clair que le camp du Bien se renforce à une vitesse exponentielle. Que pensez-vous lorsque vous observez des enfants de 6 à 7 ans crier leur désapprobation contre un individu ou un système qui prétend à la destiné d’une nation ? Qu’est-ce qu’un tel individu s’imagine lorsqu’il envoie ses meutes de tueurs massacrer des mères et des vieillards devant leur progéniture ? Quelle réaction doit avoir un tel « roi » face à la défection de :

  • Ses plus fidèles compagnons et courtisans
  • Son Vice-président
  • Son Vice-président de la Cour Constitutionnelle
  • Plusieurs des chefs de son armée
  • Son peuple en fuite vers d’autres royaumes…..

Lorsqu’un vrai roi se retrouve dans une situation semblable à celle susmentionnée, il ingurgite son hydromel et disparait à jamais !!!

RESSUCITER LE BURUNDI DE L’ORDRE ORIGINEL DE LA CREATION

    Dans l’histoire du peuple murundi, nos aïeux devisaient :

  • Uburundi ntibuzigera burwa mu manga (le Burundi ne tombera jamais dans le gouffre)
  • Ibuye riserutse ntira ricishe isuka (un mal connu est à moitié guéri)
  • Uburundi butembamwo amata n’ubuki (un pays de lait et de miel)
  • Uburundi bw’inka n’imirima (un beau pays couvert de champs, de pâturages et de troupeaux)
  • Uburundi burangamwo abashingantahe, ubupfasoni, ubuntu n’ingeso nziza (le Burundi, un pays où l’intégrité et la bravoure constituent de véritables piliers de la société.

Voilà ce que la Jeunesse Lumière doit restaurer en intronisant le nouveau Tambour Sacré que nous attendons tous.

Eraga Kirimwabagabo !!! Toutes ces femmes, ces filles et ces hommes qui se sont dressés contre le Mal incarné doivent contribuer au Sursaut Salvifique de notre Nation dans l’unique optique de ressusciter le Burundi de l’Ordre Originel de la Création !!! Ainsi le Burundi et son peuple représenteront la Lumière pour d’autres nations :

Burundi bwacu, Burundi buhire,
Shinga icumu mu mashinga,
Gaba intahe y’ubugabo ku bugingo.
Warapfunywe ntiwapfuye,
Warahabishijwe ntiwahababuka,
Uhagurukana, uhagurukana, uhagurukana, ubugabo urikukira.
Komerwamashi n’amakungu,
Habwa impundu nabawe,
Isamirane mu mashinga, isamirane mu mashinga,

Burundi bwacu, ragi ry’abasokuru,
Ramutswa intahe n’ibihugu,
Ufatanije ishaka n’ubuhizi;
Vuza impundu wiganzuye uwakuganza uwakuganza.

Burundi bwacu, nkoramutima kuri twese,
Tugutuye amaboko, umutima n’ubuzima,
Imana yakuduhaye ikudutungire.
Horana ubumwe n’abagabo n’itekane.
Sagwa n’urweze, sagwa n’amahoro meza.

« Caïn n’exécutera pas son plan et, cette fois-ci, il ne se débarrassera pas de son frère, Je l’en empêcherai, Je le surprendrai. Il est loin de se douter que Je M’apprête à entrer dans sa chambre comme entre un voleur, pour déjouer son plan, le laissant nu ; et Caïn restera nu jusqu’à ce qu’il vienne à Moi en se repentant. Prie pour cette heure, heure où s’élèveront les plaintes et les supplications et les peurs. Cela sera une heure de Justice. »

La sagesse préserve du mal :

« Car les hommes honnêtes et loyaux habiteront dans ce pays et pourront y rester. Les méchants et les infidèles devront le quitter, ils en seront expulsés. » Prov 2 (21-22)

Comme un humble berger, je lance cet appel à la Résurrection du Burundi de l’Ordre Originel de la Création à partir de notre exil au Rwanda en compatissant avec tous les compatriotes qui sont dans l’amertume de l’exode loin de leur chère Patrie, en Ouganda, en Tanzanie, en RDC, en Zambie, en Afrique et ailleurs dans le monde.

Que les prières, les plaintes, les supplications et les pleurs des petits enfants qui ont été contraints à la fuite montent vers le Tout-Puissant, IMANA y’Uburundi, comme une fumée d’encens !!!

Gobera gobera « nkurumbi » war’inkuba ntiwar’imana !!!

Les appels du même auteur ayant paru sur le web:

Publié le 10 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Abana b Uburundi murakagir Imana muje hageze guhagarika nkurumbi Imivumo amarira y abarundi maze bimusubireko Abavyeyi bamuhumire
    Uwoba yihenda ngo hari Iki robel kigomba gutera nasubize amaso inyuma amenye ko Uburundi bwatewe aho bwaronka Nkurumbi kuba umukuru w Igihugu
    Uburero abarundi bagiye hamwe ngo bagarukane iteka ry Igihugu n ukuvuga ko ari ya manifestation ishishikara kushika aho nkurumbi azoba yomotse canke yafashwe
    Turabakeje bana b Uburundi uwarivuze naryumeko Uburundi ntibwigeze bugwa mw isanganya Amaraso y abacu yasesetse niyuhagire Igihugu cacu yongere abe indahiro ko atayandi azosubira guseseka

  2. Anelie Mugirimana

    Uhonya abiwe arakabura abana, amahoro, akanyamuneza, azopfe yinovora intuntu!

  3. Notre peuple pacifique primitif meurt en moutons,et les genocidaires parlent haut et fort sans rien craindre sous les yeux de la communauté internationale.Il est temps que le conseil de securité l’Onu restructure ses missions. une crise qui remporte des vies humainesdes citoyens ,des manifestants pacifiques ne peut pas etre concue comme interne mais necessite en urgence une intervention de toute sorte

  4. Nous avons tous regretté mon frère l’echec du coup d’Etat car c’etait une voie rapide de sauver le pays.Nkurumbi devenu sourd de tout sauf le 3ème mandat ne laissera rien en vie

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :