Deux blessés par balles à Bujumbura lors d’un meeting du parti au pouvoir

001 Capture plein écran 17072015 014143Deux manifestants opposés au président burundais Pierre Nkurunziza ont été blessés par balles par la police jeudi à Bujumbura, lors d’un meeting du CNDD-FDD, le parti au pouvoir, selon des témoins.

A quelques jours de la présidentielle prévue le 21 juillet, lors de laquelle le président Nkurunziza briguera un troisième mandat que ses adversaires jugent contraire à la constitution, le CNDD-FDD organisait jeudi un meeting de campagne dans le quartier de Kanyosha, où il est fortement implanté, mais où sont également nombreux les opposants au chef de l’Etat.

Des opposants au troisième mandat du président Nkurunziza ont fait face aux militants du CNDD-FDD, répondant par des chants conspuant le chef de l’Etat à ceux de ses partisans. Puis les chants ont fait place aux invectives, selon ces témoins ayant requis l’anonymat.

Alors que la tension montait, des policiers qui assuraient la sécurité du meeting du CNDD-FDD ont ouvert le feu, blessant deux civils qui ont été évacués par des particuliers vers l’hôpital, ont affirmé ces témoins.

Interrogé, le porte-parole adjoint de la police burundaise, Pierre Nkurukiye, a indiqué ne pas avoir été informé de cet incident.

La candidature de M. Nkurunziza a déclenché depuis fin avril un mouvement de contestation émaillé de violences qui ont fait plus de 80 morts.

Après un mois et demi de manifestations quasi-quotidiennes brutalement réprimées, parfois à balles réelles par la police et l’échec d’un coup d’Etat militaire à la mi-mai, la violence s’est intensifiée ces dernières semaines avec des attaques à la grenade et, depuis une semaine, des combats sporadiques entre l’armée burundaise et des groupes armés.

Des négociations sous l’égide de l’Ouganda ont repris depuis mardi à Bujumbura, réunissant camp présidentiel, opposition et société civile, pour tenter de dénouer cette crise qui laisse craindre une reprise des violences à grande échelle dans un pays à l’histoire post-coloniale marquée par des massacres entre Hutu et Tutsi et une longue et meurtrière guerre civile (300.000 entre 1993 et 2006).

AFP

Publié le 17 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :