Les personnes présentées comme des «rebelles» après leur «reddition» se trouvent être des agents du pouvoir

Les personnes présentées comme des « rebelles » après leur « reddition » se trouvent être des agents du pouvoir de NKURUNZIZA et d’autres qui auraient cédé à la peur et à l’intimidation
Enquête exclusive de la RPA

https://i1.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/4f4d9fa294e26f44f90908a15cafba41_S.jpgSelon une source proche des Imbonerakure du CNDD-FDD, le Service National des Renseignements burundais a conçu un plan pour décourager les défections au sein des camps militaires et montrer à l’opinion tant nationale et internationale que le pouvoir Nkurunziza maîtrise la situation.

Selon ce plan, témoigne une des recrues qui a préféré garder l’anonymat, des jeunes IMBONERAKURE devraient porter des uniformes militaires et se faire passer pour des rebelles. Par après, ils devraient être présentés à la presse poursuit la même source.

Cette information a filtré avant que le plan soit exécuté. Pour faire à cette situation, ajoute les sources de la RPA, les uniformes ont été ignorés et les «recrues » ont été présentées à la hâte à la presse en tenue civile ce lundi dans la province Cibitoke. Les informations à la disposition de la RPA disent que ces personnes présentées comme des combattants ont été recrutées dans les localités de RUGAZI et MUSENYI (province Bubanza), RUKARAMU et KIBUYE (province Bujumbura), KANYOSHA  et KAMENGE (ville de Bujumbura), KABARORE (Kayanza) ainsi que dans les provinces de Cibitoke et Muyinga. A ceux-là s’ajoutent les manifestants anti-3ème mandat arrêtés par les services de sécurité.

Les identités de certains des « déserteurs » de la rébellion révélées par leurs proches

Ainsi, parmi  les rebelles montrés au public lundi à la presse figurent 2 médecins et 3 militaires de l’armée burundaise. Ils ont été présentés comme des « rebelles » qui se seraient rendus. Mais des informations concordantes démontrent le contraire au vu de leur identité. Selon nos sources, le premier médecin s’appelle Gaspard NKENGURUTSE, le second Gonzague BIZIMUNGU.  Gaspard a presté comme médecin à l’hôpital CMCK de Kinindo et Gonzague fut médecin à l’hôpital de Kinyinya  dans la province Ruyigi avant d’aller travailler au Sud Soudan. Nos sources   proches  des  familles de  ces médecins affirment que les « les 2 praticiens ont été enlevés et étaient portés disparus jusque là ».

Parmi les militaires présentés au public ce même jour, selon toujours nos sources, le premier répond au nom de Vital NDAYISHIMIYE avec le grade de Sous-lieutenant et fait parti de la 42ème promotion de l’Institut Supérieur des Cadres Militaires ISCAM. Selon nos sources à l’ISCAM, NDAYISHIMIYE était considéré comme un agent de renseignement de la Présidence de la République. Le second militaire est le Caporal  Déogratias NANGAME du Camp Ngagara. Il faisait partie de l’ancienne escorte assurant la sécurité du Général-Major Pontien GACIYUBWENGE ex-Ministre de la Défense Nationale, démis de ses fonctions après la tentative de coup d’Etat. Le troisième militaire est le Caporal-chef Emmanuel HITIMANA, ancien garde du corps du Général Godefroid NIYOMBARE ex-Chef du Service des Renseignements burundais. Apres l’échec du Coup d’Etat du 13 mai 2015 qui a vu par la suite la fuite du Général NIYOMBARE, nos sources précisent que le Caporal-chef HITIMANA s’était rendu en réponse aux appels à la reddition lancée par le Chef d’ Etat Major Général de l’armée.

Plusieurs des militaires soupçonnés d’être complices de la tentative de Coup d’Etat ont reçu d’intempestives mutations dans des camps militaires éloignés de la capitale Bujumbura. Parmi eux, certains disparaissaient de manière non élucidée en cours de route avant leur arrivée à destination du camp de mutation.

Une source bien informée nous révèle par ailleurs que certains ont été enlevés à mi-chemin puis déportés vers une destination inconnue ou ils reçoivent des intimidations afin de ne pas se voir éliminé ou radié des forces armées. L’objectif de ces intimidations étant d’utiliser ces hommes capturés pour démanteler la rébellion en gestation en acceptant de se faire passer pour des rebelles qui se rendent.

Aussi, une somme de dix million de francs burundais aurait été débloquée pour payer les personnes recrutées, à l’exception des manifestants, après l’opération. Une autre promesse faite à ces « recrues » était de les intégrer dans les corps de défense et de sécurité, renchérit notre  source. Les armes présentées à la presse ce lundi par le Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée, auraient été fournies par le Général Adolphe NSHIMIRIMANA, ancien patron du service des renseignements burundaisToutefois, l’armée burundaise n’a pas encore officiellement désigné l’identité de ce groupe « capturé » ni leur lieu de provenance ni leur objectif. Interrogé devant les caméras, le porte-parole Gaspard Baratuza a renvoyé les journalistes poser eux-mêmes ces questions aux hommes présentés à la presse comme des rebelles.

A ce propos, le Président de l’association APRODH déclare que tous les « rebelles » arrêtés n’avaient aucune arme en leur possession. Pierre Claver Mbonimpa révèle aussi que parmi ces personnes, beaucoup ont été acheminés dans des lieux inconnus par des agents du service National des Renseignements. Il informe également que le Parquet tente d’accélérer leur procès en les considérants comme des cas de flagrance. Pour rappel ce lundi, les Forces de défense nationale avaient présenté a la presse 171 personnes les qualifiant d’assaillants et un arsenal de 78 armes de toutes calibres. Le nombre de ces présumés rebelles s’élève ce jeudi a 225, selon l’Aprodh.

vendredi, 17 juillet 2015 07:43, http://www.rpa.bi

Publié le 17 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Murementanya mureka, ukuri ni kumwe.Abafashwe barafashwe muragenda mubarekuze ko muri abagabo.Aho muriko musuka abandi ngo baje muki rebelle? Barazoza baraja kuvyo mwandika ngo ntabafashwe.Ahubwo rero ko mutanguye kwihakana abo mwatumye ngo si abanyu, ubu abo bazosubira gufata baze babereke uko intama yambarwa.Bamwe bo mucibitoke, mwatanguye muvuga ngo ni pouvoir yabatumye, munyuma mumaramara mubavugira ko ari abanyu.Uko ni ukumaramara ahubwo mukwiye kuziba mukareka gushora mumasoro abana b’abarundi namwe mwanyegeye.Ok uwutahakuye icirwa azogende .Aho ubesha, umenye ko hari abantu benshi bamaze kumenya neza bamwe mubafashwe n’ingene bafashwe.Ntaco utwigisha rero turabizi, ivyo binyoma vyanyu n’ingene mukora twarabahinyuye!wibazako ubwira ibijuju?Turazi ubwenge,nimba naho ugomba ku recruta, subira Musaga, Nyakabiga, Jabe na Cibitoke!

  2. CNDD-FDD isigaye ibesha gusumvya sebuja wayo Satani. Haragezeko Imana ibaruhura ikabakiza icaha co kubesha. Hari Uruzi ry’amaraso y’abarundi bishwe bazira ubusa ruvanze n’amaraso y’Umwana w’IMANA rusebuye nk’ubwarike bw’amazi Abarundi bagiye kwidumbaguramwo ngo amaraso y’Umwana w’IMANA abuhagire ivyaha vyose bakoze. Nibitegure bose ntihagire n’umwe asigara kuko UBURUNDI bugomba kuvavanura n’icaha icarico cose. Nimuhezagirwe n’IMANA mwese. Nimuhezagirwe n’IMANA mwese.Nimuhezagirwe n’IMANA mwese

  3. Le rédacteur a totalement raison car l’erreuer monumentale a ete commise par la FDN pretendant le professionnalisme.Il aurait fallu eradiquer ce fleau en desillusionant les imbeciles.Il fallait plutot ecraser ces ignores plutot que les presenter devant les cameras car la solution du probleme ne sera pas touvé a partir des applodissement des captures,plitot par eradication du fleau.
    .

  4. Sure, Nkuru and his team are living their last days. Babies and children are crying for help. God is telling them, it’s time to wipe their tears. I am telling you, the country is about to have peace. Keep up!!!!

  5. nabo barahiriwe ko arubutegetsi bwabatumye ntaco bazoba!

  6. Nous recevons bcp des sources,d’une part vs disiez que ce sont des imbonerakure d’autre part les prisoniers ou les bergers,qui dit la verite?il faut voir vous ne publiez pas des montages faits.

  7. Igituma ataco mushikako,mumara umwanya mw’inventa des artilse,vraiment musigaye muteye isoni,twebwe,tubandanya dukora gusa,gabanya akarimi mufashe abafatwa bari mu ki rebel

  8. Umwanya w’amanyanga waraheze,Nkurunziza navyumve ateko avyumvishe adolphe,bunyoni,kazungu n’abandi bacihenda.Nta gihugu na kimwe gisa n’uburundi tugezemwo muri kano karere,aho abahutu n’abatutsi bahungira hamwe!Aho abahutu ba Nkurunziza n’abatutsi ba Nduwimana na Concilie bafashanya komora no kwicisha inzara impinja,abasaza,abazungu….!Imana iri imbere,ukurinda dufise tuguterwa na mpwemu yera,cira birarura

  9. adieu nkurunziza et son régime

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :