L’opposition menace de quitter les négociations

https://i0.wp.com/gdb.voanews.com/BA1E1E56-4B06-4185-9AF2-585F6AD31CAA_w640_r1_s_cx50_cy10_cw50.jpgL’opposition a agité la menace vendredi au troisième jour des discussions, accusant le gouvernement de ne pas vouloir discuter.

La réunion de vendredi a commencé avec trois heures de retard. Selon l’AFP, l’ambiance était tendue. Certains responsables de l’opposition agitaient la menace de la chaise vide. Le gouvernement a réaffirmé jeudi soir que l’élection présidentielle se déroulera comme prévu mardi.

« La décision du gouvernement signifie qu’il veut faire cavalier seul, qu’il ne veut pas de dialogue, au risque d’enfoncer ce pays dans une crise encore plus profonde, porteuse de tous les dangers », a réagi vendredi Charles Nditije, une des figures de l’opposition, unanime à refuser la tenue des élections à cette date.

« Si le gouvernement persiste dans cette voie, on peut se demander pourquoi négocier », s’est-il indigné.

Toutefois, une partie de l’opposition tient à continuer les discussions avec le gouvernement comme  l’ancien président Domitien Ndayizeye. Pour lui, « si ces élections présidentielles ont bien lieu mardi, elles pourront être annulées ou ne pas être reconnues ».

Le gouvernement burundais a reporté au 21 juillet l’élection présidentielle en vue de permettre au président Yuweri Museveni de mener la médiation à la demande de la Communauté Est-Africaine.

L’opposition accuse le président Pierre Nukurnziza de violer la Constitution et l’accorde d’Arusha en briguant un troisième mandat.

Le Burundi connait une tension depuis l’annonce de cette candidature, en avril, avec plus de 80 morts et de centaines de personnes qui ont fui vers les pays voisins, selon l’AFP.

De nouveaux combats ont signalés dans le nord jeudi soir. Une semaine plus tôt, d’autres combats ont eu lieu dans la même région.

Selon le gouvernement, plus de 270 rebelles ont été arrêtés la semaine dernière.

Les meneurs de putsch manqué du mois dernier, qui affirment soutenir  les rebelles, ont promis de renverser de force M. Nkurunziza.

Avec AFP, 17.07.2015 13:57, http://www.voaafrique.com

Publié le 17 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :