Quand Agathon Rwasa se fait acheter facilement par le 3e mandat !

https://i0.wp.com/pbs.twimg.com/media/CGAZBZxUUAE8iAP.jpgQuand Agathon Rwasa se fait acheter facilement par le 3e mandat !

Le Burundi est un pays à tradition orale par excellence ! Sur le plan politique, c’est qui se murmure derrière les rideaux, comme dans une pièce de théâtre, finit souvent en pure vérité. Aujourd’hui, la principale information à la Une de toutes les conversations, c’est l’imminente entrée de l’ancien chef rebelle des Forces Nationales de Libération (FNL), Agathon Rwasa, dans les Institutions de ce 3e mandat, illégal et illégitime ! Ca ne serait pas une grande surprise pour ceux qui observent attentivement ce Leader à la « croisée des chemins, » abusivement considéré par une certaine presse, comme le chef de l’opposition burundaise. Agathon Rwasa avait une grande masse populaire derrière lui pour affronter pacifiquement le pouvoir Cndd-Fdd et le vaincre démocratiquement. Mais si cette coalition avec Pierre Nkurunziza se confirme, il aura signé politiquement sa mort prématurée !

En effet, Agathon Rwasa aura brillé par une absence inexpliquée ces derniers mois sur la scène politique. Ses prises de position sur les chaines internationales sont restées sommaires pour un homme de son rang. Contrairement aux autres grosses pointures de l’opposition, il est apparu très tendre envers le pouvoir Nkurunziza ! Pendant ce temps, la stratégie des despotes de Bujumbura pour l’entrainer dans leur sillage était en marche ! Ainsi, les militants les plus actifs des FNL, l’aile majoritaire d’Agathon Rwasa, étaient pourchassés comme des bêtes sauvages par le Service National de Renseignement, torturés, assassinés ou emprisonnés sans aucune raison, gratuitement. Sur un autre plan, le dossier Gatumba des réfugiés « banyamulenges » froidement génocidés par les FNL en 2004, était revenu sous les feux des projecteurs de l’actualité judiciaire burundaise. Une manière de faire pression sur Agathon Rwasa, en s’attaquent directement à son ancien Porte-parole, Pasteur Habimana, pour la simple raison qu’il avait reconnu la responsabilité de cette attaque qui avait fait plus de 170 morts en quelques minutes seulement !

Sans audace ni combativité

Cette stratégie a visiblement marqué des points. Agathon Rwasa a eu très peur. Il a été sérieusement déstabilisé dans son combat politique. C’est ainsi qu’il n’a jamais pris une position claire au sein de l’ADC-Ikibiri. Ni soutenu les manifestations contre le 3e mandat, directement, sans aucune hésitation, alors qu’il ne cessait de déclarer que la Constitution et l’Accord de Paix d’Arusha étaient piétinés par Pierre Nkurunziza et son équipe. Comme pour l’assommer sans recul, le SNR va créer Jacques Bigirimana, tout en étant certain qu’il ne pourra pas défigurer politiquement Agathon Rwasa ni diriger la branche majoritaire des FNL. La preuve, depuis qu’Agathon Rwasa fait les yeux doux à ce pouvoir, Jacques Bigirimana est laissé dans la poubelle au coin de la rue, comme un citron déjà retiré de tout son jus ! Agathon Rwasa ne peut donc s’empêcher de se prostituer dans l’auberge politique du Cndd-Fdd. E faire de Pierre Nkurunziza, sa carapace sécuritaire, en vue d’éviter notamment la mise en application du mandat d’arrêt international lancé contre lui par la Grande-Bretagne, pour la mort d’un citoyen anglais, tombé en embuscade à Bugarama, dans le bus Titanic au milieu des années 1990. C’est aussi un autre élément de chantage contre Agathon Rwasa, savamment orchestré par le pouvoir Cndd-Fdd !

Mais au-delà de toute cette machination, selon plusieurs sources concordantes proches des membres des FNL, aujourd’hui très mécontents du comportement ambiguë de leur leader, Agathon Rwasa aurait passé des alliances avec certains Hommes d’affaires et spéculateurs politiques, moyennant une somme plus ou moins égale à un milliard de nos francs. Ces richards en difficultés auraient accepté de financer la campagne électorale des FNL. Dans l’optique de faire arriver Agathon Rwasa au pouvoir, à défaut, l’aider à devenir 2e Vice-président de la République ! Sa mission consisterait donc à redonner une bouffée d’oxygène à leurs affaires, à consolider certains marchés obtenus dans des conditions douteuses mais générant des milliards de nos francs chaque mois, si ce n’est pour garantir le recouvrement de certaines de leurs factures impayées par le gouvernement burundais ! A part ce deal, Agathon Rwasa ne manquerait pas aujourd’hui, certains business rentables au pays, qui lui aideraient à joindre facilement les deux bouts du mois, en restant bien terrer dans son palais de Kiriri ! Des business qui ne sont qu’un secret de Polichinelle pour le SNR, la police présidentielle burundaise !

Aussi, en entrant au gouvernement du 3e mandat, Agathon Rwasa considéré comme un homme sans audace, timide et devenu moins combattif ces derniers temps, trouverait une manière de se protéger contre certains de ses anciens combattants ! Ces derniers ne l’ont pas encore pardonné des exécutions de leurs amis, commandités par Agathon Rwasa en personne, unilatéralement, au maquis, pendant les années de guerre civile au Burundi. Il taxait ces combattants, à tort ou à raison, de travailler avec l’ennemi, c’est-à-dire, le régime en place à Bujumbura ! Son actuel allié ! Comme il ne pourrait pas convaincre avec beaucoup d’assurance la communauté tutsie pour arriver démocratiquement au pouvoir, ni les intellectuels hutus, il aurait préféré ce raccourci proposé par le régime Pierre Nkurunziza, en dépit de son caractère inconstitutionnel et illégitime ! Mais il faut reconnaitre que depuis quelques années, Agathon Rwasa se fragilise du jour au lendemain face au pouvoir Cndd-Fdd ! Nombreux parmi ses principaux cadres militaires et politiques ont déjà fait défections depuis longtemps, en vue de grossir les rangs du Cndd-Fdd, y compris au niveau de la Force de Défense Nationale et de la Police Nationale du Burundi! La récente tentative de tuer sa femme, l’aurait convaincu d’accepter l’offre du pouvoir et de vivre désormais en paix !

Construire sur du sable mouvant

Pour l’instant, si Agathon Rwasa décide finalement de participer aux Institutions terroristes du 3e mandat, il aura non seulement trahi sa propre conscience et mis une croix sur toutes ses années du maquis, mais aussi, piétiné la mémoire de ses combattants tombés sur le « champ d’Honneur ! » Tout en brisant les espoirs de ces milliers de jeunes qui ne comprendront jamais, sa peur enfantine et son égoïsme hors pair, ciments de cette incohérence atypique et de cette imprévisibilité chronique d’Agathon Rwasa, à négocier seul et à son propre profit, ses virages sur le circuit politique burundais ! Il aura également commis une trahison irréparable à toute l’opposition burundaise et à la Société Civile de notre pays.

Avec tout le respect que ces institutions ont toujours affiché en lui, il aura oublié que pactiser avec celui que tu avais combattu avec toutes ses dernières énergies, c’est la meilleure façon de se suicider politiquement ! Le pouvoir Nkurunziza s’approche de lui pour t’étouffer définitivement, surtout qu’il s’agit de ces architectes du 3e mandat, construisant sur du sable mouvant ! Reste à savoir si Agathon Rwasa veut réellement adhérer aux Institutions du 3e mandat ? S’il a encore des larges épaules pour porter une telle lourde casserole et en assumer toutes les conséquences politico-sociales ? A moins qu’il voudrait jouer aux marionnettes et faire de la figuration, il n’aura qu’un rôle symbolique dans le décor du pouvoir Cndd-Fdd. La « mort dans l’âme, » il va attendre désormais le naufrage imminent de son nouveau Titanic, comme l’ensemble de ses occupants ! Un moment idéal pour ses orphelins politiques de chercher une autre bannière et continuer leur noble combat politique, relatif à la réhabilitation de l’Accord de Paix d’Arusha et de la Constitution de notre pays, deux textes incontournables dans l’édification d’un Etat de Droit au Burundi ! Wait and see !

Thierry Ndayishimiye

Publié le 24 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 30 Commentaires.

  1. c’est méchant cet article

  2. Rwasa twomusaba kw’aja mu nzego kandi yoca aba fort kandi vyotuma muri 2020 aja mu matora afise isegenya ry’abanywanyi rishobora gutsinda na CNDD-FDD.

  3. Tharcisse Yihimpundu

    S’il vou plait!!!Il serait bon et il serait sage que Rwasa prenne ses places. We nyene yivugiye igihe yari avuye mubuhungiro bwa pres 2010 ko kugwa atri bibi ariko ikibi ari ukurwa hama ugaherayo. Mon cher Rwasa, ntimusubire kwihenda. Burya imico yo umuryango uyimenya uwinjiyemwo ukawubamwo. Ntusubire guhendwa na kare ntiri umwana. Nayo ahandi ukabireka umenye ko abandi bazovyitwarira kandi ntibazogushimira. Igihugu ni icawe, ja mu ntwaro igihugu gitere imbere. Burya 2020 te reserve des surprises.

  4. Il est plus facile plutôt d’attraper un coq!!!! Il suffit de balancer quelques grains de maïs pour le capturer, ehhh! Attendons et voir.

  5. Ewe RWASA Mwana wa mama, Ukaja muri ivyo bintu, urwawe ruzoba rushashe ! Bagiye bakuronka rero ! Muchezo wa ndani ! Basha, nzoba nibonera. Ntiwemere ivyo bibanza kuko na kare ntiwitoje. Ubwo n, ubwenge bagize kugira bagucishe ku buhomba ! Kanura ubone !

  6. Vous vous trompez sur le massacre du Titanic. «Le citoyen anglais» était en fait une citoyenne nommée Charlotte Wilson. Le supplice eut lieu non pas «au milieu des années 1990» mais le 28/12/2000. Elle et tous les passagers considérés comme tutsis ont été forcés de se coucher à plat ventre par terre, afin de faciliter ‘la tâche’ aux sbires de M. Rwasa. Ces derniers leur ont ensuite tiré des balles à la tête, un à un. Ils ont ensuite soigneusement consigné leur ‘œuvre’ dans un rapport détaillé qu’ils ont remis au même Rwasa.

    Au total donc, 21 passagers furent tirés de ce bus et assassinés à 6 km à l’ouest de Bugarama ce jour-là.

  7. ce n’est pas possible qu’un homme comme lui tombe ds la cage de dd aussi facilement plutot uragoka ibigori bikera qu’il continu a tenir comme un homme le 3 e mandat nous a ouvert les yeux il n’y a plus Hutu et Tutsi y a ventriote et nationaliste a toi mon homme rwasa de se renger

  8. Mr Thierry NDAYISHIMIYE , vous devriez cesser vos propos qui affichent visiblement des mensonges et des incendies entre le people burundais. Rwasa a ete trompe en 2010 alors qu’il etait second dans les elections communales, bien plus il vient d’etre trompe par l’UPRONA genocidaire des elections de 1993 pour le moment il est en deuil car meme les deputes elus pour son compte son majoritairement du camp de NDITIJE. Mon cher RWASA est ce que tu es devenu sourd-muet? Tu n’a pas de chance.  » UMWANA MWIZA AGAYA AMIRA ».

  9. Vous le taquinez pourquoi? Ahhaa! Ils est pas gamin pour céder à vos intrigues. Société civile qui prend Rwasa pour socle n’en est pas une.

  10. S’il était avéré qu’il va s’associer au pouvoir CNDD-FDD, tant mieux. De toutes les façons on apprend plus sur le terrain et pas en le désertant. Je reste convaincu qu’il n’a pas encore digéré le tour que lui a joué l’Uprona en 2010. Courage Mr Rwasa!

  11. Je crois qu’il a raison,il a osé mettre son nez ds l’assiette des DD.On entend la suite!!!! Mais la société civils continue son combat comme d’Hab!!!!!!!!!!!!!

  12. De toute façon il a fait son histoire. En témoigne toutes ses spéculations autour de lui. Chacun de nous qui l’ont connu devait d’abord se comparer à lui avant de trop dire. Si non, les limites accompagnent toujours les mortels

  13. je le conseillerai de ne plus s’associer aux dd sinon sa mort est sur la porte d’entree. sont des vraix cameleons pour bien le tamiser.

  14. Nanje nohanura urunani Mizero y’abarundi kwinjira mu nzego bagafata birya bibanza bemererwa n’amategeko hako vyose vyiharirwa n’aba DD bari kumwe na barya ba somambike bayo, gurtyo ivyotegerezwa guhunduka vyogira aho bifatira.
    Ndazi y’uko abashingantahe nka Rwasa, Busokoza, Nditije, Ngayimpenda, Sahinguvu bagiye mu nzego ntibobura ivyo bashikako kandi bizanira urukiza u Burundi.

  15. Moi,je ne comprend bujumbura news,nous vos fidele lecteurs nous sommes maintenant certain que vous avez une dent contre rwasa.pour preuve regardez bien vos archives,chaque fois vous nous faisiez des articles voir des videos sur la campagne electorale de jacque ,qui accompagnair nkurunziza en se disant de l opposition responsable.maintenant ,lui qui n a jamais quitté sa residence pour aller dans cette masquarade , on dirait que vous faites campagne pour le denigrer sur votre site. Il fait face à la mort de se partisans ,de sa famille,de safisha,de lui meme et vous ne manifester aucune compassion.vous immaginez qu il.peut entrer au gouvernement,alors qu il vient de declarer le contraire sur bbc ,c est le scandale.il pour le gouvernement de transition,que certain appelle d union national,où est le mal à cela, n est ce pas le souhait de l onu ,ua et eac ainsi que la communauté international.que les grands tenors de l opposition entre au parlement ,apres le dialogue entre tous les enfants du pays pendant la periode de cette transition ou gvt d union national pour preparer les vrais elections apres le retour de tous les acteurs politique y compris les frondeurs qui etaient les dignitaires du pouvoir corrompu et sanguinaire de petet,où est le mal à cela.reconnaissez plutot que rwasa est fin stratege,avec sa coalition amizero,on verra au moins les vrais debats à l hemicicle de kigobe pas seulement les oui bwana de dd.je ne suis qu un simple citoyen qui aspire à la paix,foutez la paix à rwasa et que seule le burundais qui se 100pour 100 blanc,lui jette la premiere pierre, thierry et rukundikiza, vous aussi,merci

  16. Toi qui écris ça tu a eu combien d’argent pour parler à la place du concerné?

  17. C’est facile de faire des critiques

  18. il ne faut pas pas critiquer seulement!!! Mr Rwasa a vu ce qu’il a perdu depuis 2010 acause de vous Mr ndayishimiye .il faut donc le laisser tranquille.

  19. Rwasa il a fait comme tous les criminels de tous les temps bien sur sous les ordres de son patron le major putschiste multirecidiviste Pierre Buyoya le croco qui lui donne a manger qui le loge et le deplace utigaburira ntiyigaba . Il regagne les pieds joints le camp des architectes des accords d’Arusha qui ont institutionalise au Burundi l’impunite . Comme toujours il continue de croire qu’il poura succeder a Peter et poursuivre leur politique de couvrir mutuellement les crimes qu’ils ont toujours commis depuis l’assassinat de Ndadaye des banyamulenges des trois nones italiennes sans oublier les ombreuses vies peries dans le bus Titanic . Jusque quand ?

  20. Je demanderais plutôt thierry d’écrire les article de son émotion sur la personalité de RWASA combien jacques t’a payé pour attaquer à ce monsieur aimé par rapport à ton jumel jacques qui est dans ce mascarde depuis 5ans?

  21. Moi je pense que ce monsieur Rwasa veut se faire disparaître sur la scène politique du Burundi!!S’il accepte de rejoindre ces institutions suicidaires,il aura trahi tous ses compagnons de lutte,ses militants massacrés par le cndd fdd depuis 2005,et ceux qui sont emprisonnés pour la seule cause d’être ses adeptes!L’opposition burundaise sera fragilisée,jusqu’au point de disparaître!A lui alors de choisir!!!

  22. Rwasa est entre le marteau et l’enclume! Ses détracteurs connaissent ses points faibles comme ces massacres d’innocent de Gatumba, de Titanic… et c’est une corde sensible. Rwasa subit un anéantissement graduel et certain. Qu’il soit quantième vice-président, il sera jeté comme une vieille chaussette après avoir servi!

  23. Oh Mr Thiery merci beaucoup de cet article combien profond et sans aucun mensonge.
    Ceux qui n’ont pas vu le comportement caméléon de Rwasa ces derniers mois ne font vraiment pas attention. Si seulement Dieu pouvait nous montrer comment la conscience de Rwasa réagit a ce comportement qui déçoit beaucoup ses militants et tous ceux qui éspéraient en lui un leader potentiel pouvant faire sortir le pays du chaos.

  24. Mes respects pour tes articles Thierry. On apprend qu’il vient de declarer a la BBC qu’il ne compte pas s’associer avec le diable. Wait and see.

  25. Moi je trouve RWASA plus malin et stratège. L’expérience qu’il a faite ces derniers cinq ans en se faisant dupé par l’opposition pour s’écarter des institutions dans lesquelles il avait une bonne position l’a rendu sage ! Cela lui a valu un étouffement qui a failli l’éliminer complètement de la scène politique. Ses brebis ne savaient plus à quel saint se vouer et étaient par la suite éparpillées dans différents partis politiques dont le CNDD-FDD qui en compte un grand nombre. Sa présence dans les institutions lui ramènera ses fidèles qui verront en lui un leader et représentant et non une marionnette ou un tigre en carton sans aucune influence ou stature. Il est difficile de combattre un ennemi de l’extérieur, mais étant dedans, il pourra bien se restructurer et exiger en contrepartie que sa formation politique le FNL lui soit rendue et pouvoir bien se positionner et se préparer en conséquence pour 2020. Le Burundi manque cruellement d’une vraie opposition qui puisse bien maintenir en équilibre le levier de la politique moderne et faire assoir les valeurs démocratiques. Ca ne lui servira en rien de crier de l’extérieur en servant de monture ou d’échafaudage aux charlatans avides du pouvoir.

  26. tout simplement c’est qu’il met sa vie à la vente au enchères.Tactic -dd. atashangaa

  27. Reka turindire ijambo azovuga mugushikiriza ijambo abamutoye

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :