L’honorable RADJABU Hussein s’inscrit en faux contre la mascarade d’élections (communiqué)

L’honorable RADJABU Hussein s’inscrit en faux contre la mascarade d’élections
Communiqué

Honorable Hussein RadjabuCOMMUNIQUE No 0003/2015 DU PARTI CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI SUR LA MASCARADE D’ELECTIONS PRESIDENTIELLES ORGANISEES PAR PIERRE NKURUNZIZA LE 21 JUILLET 2015

En date du 21 juillet 2015, M. Pierre NKURUNZIZA et son équipe ont organisé un simulacre d’élections dont la légitimité du processus et du candidat Pierre Nkurunziza ont été vigoureusement contestés par l’opinion nationale et internationale. Ce scrutin s’est déroulé dans un contexte d’intimidation, de terreur et dans un black-out total à la suite des actes de vandalisme et de la destruction des stations de radios et télévision indépendantes. Après avoir examiné les récents évènements au Burundi et leur impact sur les pays de la sous-région, le CNDD-FDD épris du respect de la loi communique à l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

1. Le CNDD-FDD épris du respect de la loi condamne énergiquement la décision prise par M. NKURUNZIZA et son entourage d’organiser une mascarade d’élections en dépit des appels, conseils et mises en garde émanant des personnalités et organisations nationales, régionales et internationales ainsi que des partenaires et amis du Burundi.

2. Il déplore le fait que ce coup de force constitue une violation grave de la Constitution et d’autres instruments juridiques internationaux auxquels le Burundi a librement souscrit ; une telle situation risque évidemment de saper la réconciliation nationale retrouvée et de compromettre par conséquent la paix et la sécurité au Burundi et dans la sous-région.

3. Il réaffirme qu’il ne reconnaitra ni les résultats ni les institutions qui en seront issus.

4. Le CNDD-FDD épris du respect de la loi félicite la classe politique burundaise pour son engagement ferme à œuvrer inlassablement avec d’autres forces vives de la nation en faveur d’une solution pacifique et durable à cette crise politique qui secoue notre pays depuis le 26 avril 2015.

5. Il félicite également les associations de la société civile en général, les médias et les défenseurs des droits humains en particulier, pour leur détermination à l’édification d’une société qui garantit la paix, la justice, la sécurité et l’égalité dans le strict respect des libertés politiques et civiles notamment les libertés d’expression et de presse.

6. Il salue le courage et la retenue que les membres du Mouvement ARUSHA ont manifestés face aux actes de provocation et d’agression commis par les forces de l’ordre de connivence avec les milices IMBONERAKURE et INTERAHAMWE /FDLR pendant et après la période des manifestations.

7. Le CNDD-FDD épris du respect de la loi se réjouit en outre de l’esprit de cohésion qui s’est manifesté le 15 juillet 2015 à travers la déclaration relative à la création du Conseil National pour la restauration de l’Accord d’Arusha. Il réaffirme son attachement et son soutien à ce forum.

8. Il déplore cependant le comportement de certains acteurs politiques et militaires qui, au lieu d’œuvrer prioritairement pour le retour à la paix, à la sécurité et surtout à la restauration de la démocratie , préfèrent malheureusement nager à contre-courant en revendiquant notamment la paternité de la lutte politique ou armée comme une stratégie de conquête du pouvoir.

9. Il regrette amèrement que certains leaders politiques ou leurs représentants se complaisent à affirmer d’avoir participé aux différentes attaques et vont même jusqu’à assumer le lancement des grenades en Mairie de Bujumbura. Ce genre de déclaration, quoique fallacieuse ou mensongère, risque de compromettre l’image de marque de cette classe politique burundaise qui lutte pour le respect des accords d’Arusha et la restauration de l’état de droit au Burundi.

10. Il invite la médiation à relancer les pourparlers inter-burundais à condition que toutes les parties prenantes s’engagent préalablement à œuvrer en faveur d’une solution durable à cette crise dans le strict respect de la Constitution et de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi.

Enfin, le CNDD-FDD épris du respect de la loi qui tire son origine dans la défense de la démocratie dont il est destiné à protéger et à promouvoir, confirme sa volonté de défendre la Constitution et de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi

Fait à Bujumbura, le 25 juillet 2015

Le Président du CNDD-FDD épris du respect de la loi

Hon. Hussein RADJABU

Publié le 25 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. teshwute nkurunziza nta nyamaswa ihora kungoma

    nitube tureka Imana ikora tureke guca imanza igih c’ imanza kitaragera, honorable rajabu nahora ndamucira urubanza two gupha mumutima, sinarinzi kw’ari umugabo n’imana ishobora gukoresha mukugarukaba amahoro. Rajabu niwirambire urumugabo, wosanga ari nkuru mbi yari yarakwishe, ugendana n’imbwa ukandura imbaragassa. Ubu nukuza uregera abantu nka pacifik, na Pierre Claver mbonimpa bazogusiga parfum kubera baramita mumisi mike uzoba ukayangana

    • Bien dit teshwute,ikibi sukurwa ukibi nukutavyuka,la prison assagie finalement ,il faut que nkuru et sa bande aille à cette école ,7 ans au frais les resultats seront milaculeuses, je vous jure

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :