A combien Agathon Rwasa a-t-il été acheté ?

005C’est un coup de massue que l’opposant burundais, Agathon Rwasa, a asséné à ses camarades de l’opposition et aux démocrates du continent africain et par-delà, du monde entier, en décidant, contre toute attente, d’aller occuper à l’Assemblée son siège de député qu’on lui avait octroyé malgré son retrait des élections législatives dont il avait lui-même qualifié le processus de « fantaisiste », il y a à peine 4 jours.

Ce retournement spectaculaire de veste de cet opposant emblématique à Pierre Nkurunziza, suscite des interrogations.

Agathon Rwasa n’a pas résisté à l’appât du gain

La 1re hypothèse et de loin la plus partagée par une opinion africaine accoutumée à la versatilité de ses opposants politiques, est que Agathon Rwasa n’a pas résisté à l’appât du gain. Pour légitimer un mandat qui s’annonçait difficile, Nkurunziza a mis le prix qu’il fallait. L’argent aura donc eu raison de l’engagement de l’opposant dont la résistance a été sans nul doute mise à rude épreuve par l’asphyxie financière à laquelle l’opposition était soumise et ce, dans le contexte économique national devenu difficile du fait de la crise. Au gain financier viendront sans doute s’ajouter des portefeuilles dans le prochain gouvernement, et aussi la libération de ses militants emprisonnés. L’argent et le pouvoir ont enivré Agathon Rwasa qui a fini par perdre toute lucidité. Ce faisant, il achève de convaincre qu’en Afrique, la politique n’est qu’un

marchepied vers les richesses et que les convictions politiques n’ont que la durée de vie des éphémères.

La 2e hypothèse est qu’Agathon Rwasa a les doigts entre les dents de Nkurunziza. En effet, tous les deux sont issus de la rébellion hutu au Burundi. Ce passé trouble dans le maquis, n’est pas exempt de quelques actes odieux que Nkurunziza qui tient les rênes du pouvoir, est capable d’utiliser pour créer à son opposant des ennuis judiciaires. Le scénario n’est pas inédit dans cette partie de l’Afrique où le secret des forêts abritant les rébellions, couvre d’abominables massacres. Aux moments forts de la crise, le satrape de Bujumbura a d’ailleurs souvent menacé son opposant de faire lever l’amnistie dont il bénéficie depuis les Accords d’Arusha.

Quelles qu’en soient les motivations, ce revirement ne peut être autrement interprété qu’une haute trahison faite à l’opposition et au peuple burundais, et Agathon Rwasa s’illustre négativement en s’inscrivant dans la lignée de ces opposants qui ont rendu orphelin leur peuple, en sabordant leurs luttes démocratiques pour aller à la soupe. Agathon Rwasa ressemble, à tout point de vue, à Gilchrist Olympio du Togo. Il a planté le glaive de la trahison dans le dos de l’opposition.

Au-delà de cette trahison, il s’est rendu désormais comptable aussi de l’hécatombe burundaise, pour avoir envoyé à l’abattoir ses militants sur l’autel de ses intérêts personnels. Ses mains dégoulinent du sang de 80 macchabées tombés sur les champs de bataille. Et c’est en cela qu’il est disqualifié pour avancer l’argument du salut de son pays pour aller au Parlement.

Rwasa payera tôt ou tard sa compromission au prix fort

Agathon Rwasa rend surtout enfin un mauvais service à toutes les oppositions de la région des Grands Lacs en lutte contre les velléités de tripatouillages constitutionnels des dictateurs qui, comme au Rwanda et dans les deux Congo, suivaient le cas burundais comme un cas d’école.

Quant aux résultats de cette lugubre manœuvre Rwasa-Nkurunziza, elle n’apaisera ni la situation politique ni la situation sécuritaire au Burundi car, avec la rébellion qui s’est ouverte, le débat politique glisse inéluctablement vers des théâtres d’opérations militaires. Elle ne sera pas plus bénéfique pour Rwasa qui se fera utiliser par Nkurunziza comme un cheval de Troie pour affaiblir l’opposition burundaise, avant de se faire rejeter comme une mouche tombée dans la soupe. Il se fera « rouler dans la farine » pour paraphraser l’autre. Pire, il s’expose non seulement à l’ire de son propre peuple et de la rébellion pour laquelle il devient une cible, mais aussi aux sanctions que la communauté internationale qui ne reconnaît pas la légitimité des élections, viendrait à prendre contre Bujumbura. Rwasa payera donc tôt ou tard sa compromission au prix fort.

Quid maintenant de la lutte de l’opposition après la rupture de ban de Rwasa ? Elle continue de rassurer que la défection du chef de file ne vient pas changer sa volonté de combattre le pouvoir et qu’elle se sent revigorée par le soutien de la communauté internationale. Un avis qui sonne comme un appel à cette communauté à accentuer la pression sur le régime de Bujumbura qui doit être frappé d’ostracisme.

« Le Pays »

Publié le 29 juillet 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 22 Commentaires.

  1. Nimumureke basha aruhuke naw!Igihe yagaturaturiye,ubu yarushe!Aranikuriye,ubu nta bras de fer agishoboye,yishikanye!Reka agirire aga pause mu Kigobe!Narirya ata n’ico habaye!Gusa uravye les efforts fournis durant toutes ces années,le sang des innocents,tout ça pour terminer à Kigobe!!Huuum!N’uwunishe aba avuz!

  2. Dieu est fidele

  3. ni mureke ikiganza c’imana cikorere imana izoshitsa isezerano ku gihugu c’uburundi nti murire ngo musarare hariho umugambi wayo.

  4. Es’icompa bikazohinduka nkurunziza akiriho agatangara Imana yacokoye ariyo ibihinduye ikamubera icabona nkuko yama ayibeshera; ngontantambara izosubira muburundi,ntuzewe agomba hapfe nde kugira amenye kohari intambara? KOKO IMANA NICABONA.

  5. vyari vyiza ko rwasa agaragara uwariwe,kuko kirya kibanza nticari iciwe n’amacakubiri yiwe niwe yazanye yaroyehe? igitangaje indimi zibiri ziri mukanwa iwe!!!nkuyo agatwara igihugu!!!!

  6. Glossina Palpalis

    Umukama niwe nyene ubwenge buhebuje kandi niwe azi ico akora mu biwe! Tubimurekere rero avyikorere. Nta kudandaza amajambo kandi nta guhandwa ku rurimi ikrenge kiriho, turabe imbere ibisigaye bizokorwa tubihe intumbero nziza gusa.

  7. Ivyo tuvuga kuri Nkurunziza, Rwasa n’abandi. Umwe wese n’ukuza araraba uruhara afise muri kino kiza. Ni mubure kuza ngo dupfukame dusengere igihugu cacu! Nayo Peter na Agatho bo bazoturonderara inyungu babanje kwiyuzuza ndakava mu bantu. Abafise ivyiyumviro n’imigenzo bigaragarira mu vyo bavuga, bandika, … bakora bahengamira ku bwoko, imigambwe canke amaronko abo barageseye! Imvugo zacu ni zibe « Ego ego » canke « Oya oya ». (Mathieu 5, 17)

  8. Rwasa s’est vu trompé par les membres de la coalition, ils se sont declarés hutus sur les listes alors qu’ils ne le sont pas. comment peut-il continuer a faire confiance aux destructeurs de la nation?

  9. je pense que tous ce que vous avez dit pour rwasa ci-déssus n’est pas correcte. seulement si c’était passe au contraire, on aura pas des commentaires. et je pense que l’opposition ne tenait pas compte lui. Qu’il continue leur bataille.
    A ne pas oublier en 2010 ce que uprona et jean minani on fait. voulez-vous que Ça se reproduit aujourd’hui?

  10. Mbega jewe murantwnza koko, mwirirwa muraririmba imisi yose lahaye lahaye mbega iyo lahaye mwamiza mukanwa aba porona batwaye igihugu imwaka irenga mirongo ine bica abantu abantu urajayo ni nde? Bazohera kwabarya nyene hanyuma abo bandi muvuga nabo bazoheza bakurikire. Murabona abantu binumiye mukabita ibijuju mukigira inca bwenge kubera ko muzi kuvuga no kwandika gusa, barabahenze amase yakera ntagihoma urutaro, umuti uhari nuko mwoza mugafatanya na benewanyu kubaka igihugu hanyuma kigaterimbere nayo ayo makungu yoyo mwama mwishimira ejo yoyo uzokumva yahinduye imvugo muri diplomatie ntabugenzi bubaho ce sont les interets zonyene zigendera gusa.
    nubu OBAMA muvuga PETER yomwemerera ya NICKEL y’imusongati wokumva yahinduye imvugo. Wait and see.

  11. Rwasa ntimubura ku muvuga ariko igihe muri 2010 aba Upronistes bahenda abandi bagaca bisubirira mu matora ntco mwabivuzeko. EEH? attention. Concilie ubu nti yari guca atambira ku mutoto ko atoye intebe 30 ata vunitse. Reka basha.

  12. Ndikumana Leonidas

    Dire que tout le sang versé sera à la tete de Rwasa, c’est trop dire.Là vous vous donnez la place du Juge Supreme.Chacun portera sa propre fardeau.Personne ne connait le fardeau de Rwasa,sauf Dieu son créateur.Les hommes juges les apparences mais seul le Très Haut sait les coins et les recoins.

  13. Ndikumana Leonidas

    Ce que vous appelez opposition,les autres l’appellent mouvance.Il faut accepter l’harmonie des contraires et ne pas chercher à convaincre les autres sur vos idées en faisant fi des leurs. Pour vivre ce monde,vous devez savoir malaxer vos idées dans la marmite qui contient les opinions d’autrui.c’est ça qu’on appelle l’altruisme réaliste.

  14. J’ai envie de patienter un peu jusqu’à quelque chose de 2-3 semaines pour identifier ce qu’est exactement ce geste que Rwasa vient de faire. Pour moi est il trop tôt d’en commenter. Mes prières pour des Burundais et le Burundi. Que la lumière règne!

  15. abarundi turarushe

    Ivyarivyo vyose, naho ari umunye ngozi w’iwabo, peter ntakunda rwasa gusumba uko yakunda Radhabu. Mbega ntabona aba dd bakomeye kandi très intelligents bakoranye iyo bari mubuhungiro! Il est vrai ko rwasa yashize imbere inda yiwe, ko yibagiye abamuguye inyuma; mais il vient de creuser sa propre tombe. Jewe mbona ari nk’umuntu yiyahuye; n’ivyo bamuhaye canke bamwemereye sinzi ko azobirya. Monsieur rwasa, nagira ndagucire umugani w’ikirundi: Akataretse kaba gasema; Uwutema urwiwe bamutiza umuhoro. wait and see.

  16. Uko nukuri Rwasa bye bye sur la seine politique Burundisais.bonjour la haye dossier Banyamurenge.

    • niyo mwari mwateguye ngo mumushire imbere hama muce muvyura iyo dossier kugira mushikirwe
      twarabahinyuye
      muzotangara dossier banyamulenge mwibaza igituma amakungu atabivuga cane n ‘ukubera bayizi neza
      La Haye hazogenda abant selon l’ordre chronologique des faits

  17. ce que j’ai vu circulé sur le net après ce coup dur que Rwasa vient de rendre à l’opposition souligne une autre forme de lutte! Cndd Fdd et Fnl contre L’Uprona et Les Frodebus ainsi que les certaines sociétés civiles qui combattent pour l’intérêt général de la nation. Vous croyez que cela va terminer demain ou après demain? Moi non! ce que je vois c’est le mépris du peuple Burundais qui va s’entre tuer pour les intérêts égocentriques d’un groupe des gens qui ne voient que ses intérêts

  18. Il est vrai qu’il soit achete ou peut etre que le pouvouir l’a force de se presenter a Kigobe pour ne pas etre envoye en prison. Mais moi je trouve que c’est aberrant d’ajouter que la responsabilite de toutes ces tueries que le pouvoir Nkurunziza a commis soient plante sur la tete de Rwasa. Le jeu politique continue puisque vous n’avez rien vu encore. Wait and see. Qui vivra verra.

  19. Cela s’appelle : « creuser sa propre tombe »

    • Pourquoi on ne souligne pas que Yves SAHINGUVU était à Kigove a 8.10 min du matin avant que RWASA arrive? Pourquoi vous ne parlez pas des négociations qui ont eu lieu entre Yves Sahinguvu et Willy Nyalitwe pour négocier les postes au Gouvernement? Ils faut que le site Buja news cherche les documents signés entre ces derniers pour ce rendre compte combien les UPRONISTES sont malin, ils pensent que ils allaient faire comme en 2010!! Iyo buba ubwumwe bwari Ikindi!!

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :