Les FCD demandent à la Croix Rouge de venir récupérer les corps des militaires FDN décédés (communiqué)

RÉPUBLIQUE DU BURUNDI
« F.C.D. »
FORCES COALISÉES POUR LA DÉMOCRATIE

(COMMUNIQUE)

General NyambarizaL’État Major des Forces Coalisées pour la Démocratie appelle la Croix rouge du Burundi à venir récupérer une trentaine de cadavres militaires burundais (FDNAC) décédés au combat durant les offensives de ce vendredi 31 juillet et samedi 1er août, à Rukambasi dans la province de Nyanza-Lac.

De ce fait, nous autorisons l’administration locale à convoyer les agents sanitaires de la Croix rouge (sans escortes) à venir rassembler les corps des militaires FDNAC pour les emmener au camp militaire le plus proche.

Nous rappelons que les Forces Coalisées obéissent à la Loi Humanitaire Internationale (IHL) qui prône entre autres articles, sur la remise des cadavres des militaires tombés sur le champ de bataille pour enterrement familial. Passé le délais d’une semaine à partir d’aujourd’hui, nous serons obligé de les enterrer en fosse commune à l’aide de la population locale.

Les Leaders politico-militaires des Forces coalisées prient les familles approuvées d’accepter les très vives condoléances.

Fait à Nyanza-Lac, le 3 aout 2015

Général Didier Nyambariza

Chef EMG Forces Coalisées

Publié le 3 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Le général NSHIMIRIMANA tué au palais présidentiel

    burundi24 / Il y a 1 heure

    Le Lieutenant Général NSHIMIRIMANA Adolphe en compagnie du fils ainé du dictateur burundais NKURUNZIZA Pierre quelques temps avant son assassinat.

    La capitale burundais est sous le choc après l’annonce par la radio nationale (RTNB) de la mort, dans un attentat à la roquette, du général NSHIMIRIMANA Adolphe, l’éminence grise du pouvoir.

    C’est la colère pour certain et la joie pour d’autres car ce général était accusé de tous les maux de la république depuis bientôt dix ans. Et lui même ne le cachait pas.

    Les faits.

    Chaque samedi soir, les généraux, pour ne pas dire les membres de l’oligarchie militaire, qui dirigent le Burundi se rencontrent au palais présidentiel autour du président NKURUNZIZA et discutent des stratégies à prendre pour garder le pouvoir. A chaque fois il y a des querelles mais celle d’hier soir avait une allure d’apocalypse.

    La discussion, selon nos sources proches de la présidence, est partie sur une préparation d’un coup d’état militaire afin de pérenniser le pouvoir. Certains généraux auraient proposé que le fils ainé du président puisse prendre le pouvoir puisqu’il vient de rejoindre l’ISCAM. Le général NSHIMIRIMANA a trouvé ce scenario débile et certains se sont sentis humiliés. La discussion s’en est suivi d’une dispute et un des généraux, NDAKUGARIKA pour notre informateur, a sorti son pistolet pour menacer le général NSHIMIRIMANA afin qu’il puisse cautionner son plan.

    Comme il est toujours convenu, les généraux déposent leurs armes avant d’enter dans le salon ou retirent leurs chargeurs des pistolets pour éviter les dérapages. L’un des généraux aurait alors agressé NSHIMIRIMNA avec le pistolet mais comme la discussion prenait un tour plus que habituel, dans un geste d’énervement, le général en question a appuyé sur la détente et malheureusement il y avait une balle resté coincée dans le pistolet.

    Une autre source affirme que ce n’était pas un accident et que le général a bel et bien été assassiné sur l’ordre du chef de l’état en personne après la dispute. La deuxième source ne nous donne pas l’objet de la dispute contrairement à la première. Ceux qui connaissent le président avec sa tendance poussée vers le fétichisme affirme que NKURUNZIZA l’a fait assassiné pour que la prophétie du pasteur Damascene ne soie pas réalisée. Suite à la création du CNARED en terres éthiopiennes et la nomination de NYANGOMA à sa tête, le président a compris que la prophétie du pasteur risquait de se réaliser d’où le forfait.

    Un simulacre pour cacher la vérité.

    Après le forfait, la garde présidentielle a organisé une embuscade à Kamenge dans le fief du général afin de faire croire à une attaque de l’ennemi. Il faut noter que organiser une attaque à quelques mètres du bar IWABOWABANTU est quasiment impossible. Il faut l’aval ou la complicité des responsables de la sécurité.

    Pour bien faire, la garde présidentielle a réquisitionné un pick up militaire du camps NGAGARA et ont tiré sur le cadavre du général afin d’accuser les tutsi de l’armée. La garde rapprochée du général ne savait pas qu’il était mort car les gardes du palais leurs ont dit qu’il était ivre comme à son habitude et qu’il s’est endormi.

    Il faut notre que le correspondant de la RFI qui est arrivé sur place a été arrêté et conduit à la documentation nationale où il subit des tortures graves. Ces bourreaux voulaient savoir qui lui a donné l’information. NDIKUMANA Esdras est actuellement en soins intensif à l’hôpital CMCK.

  2. Mon Colonel naomba ndakubwire ko ntazi neza ko woba uri umuhungu asigwa na Professeur Daniel NYAMBARIZA uwo twita Frere Africain . Mushingantahe Didier jewe yaranyigishije muri kaminuza y’uburundi les annees kuva muri 1982-83 .Ico nokubwira yari incabwenge inshigwarimenetse ushobore kuba uri umuhungu wiwe nkuko babivga ngo isase riva ku cuma kandi ngo umugere uva kunyo canke ngo icivyara n’ingwe . Kuri jewe iryo shaka ufise ryo guhabuza igihugu c’unurundi urafise aho warikuye . Jewe nanje ubumenyi yamaye nubu nibwo nkigenderako kandi ico nzi ntakekeranya nuko yazia ububegito n’ubukungu .Nosaba abarundi bene wacu ko bokuja inyuma kuko ufise iragi rikomeye rishobora gufasha abarundi kuva muri kano kaga burimwo . Washaka nananzi ngo abantu baracorrompa igihe cose bazokwegera bagomba kuguhushisha umurongo uzokwame wibuka iragi ry’umuhisi ucuaruka mu nzira izogushikana ku nsinzi yo gusubiza agateka igihugu ca basokuru na basokuruza .
    KOERA UTERE IMBERE NK’UMUHETO

  3. murasara ndake

  4. Sgt Manirakiza Serges hebura,

  5. muraraba ntuba aru umutego ngo les forces de l’ordre justes et honnêtes; qui servent la cause des citoyens bahave bawugwamwo! erega abana b’Imana baracariho!

  6. Nubugesera…ntibagitora abapfuye…mbega yemwe twakosheje iki? Nibatubwire amazina umwe wese yimenye. Mbariza Sgt Manirakiza Serges guhera samedi ntiyitaba tl duheruka bagiye ngo gutera aba bandit i nyanza. Yahora mu gi para. Muzoba mukoze.

  7. Je veux feliciter Didier et toute l’armee coalisee de prendre les initiatives de dire no a l’oppression de Nkurunziza et ses amis, de dire no au pouvoir tres desobeissant au peuple Burundi. Courage et que votre objectif soit realise et nous sommes derriere vous. May God guide you in your mission of removing all the ruling officials who are leading this country into deep poverty and underdevelopment. Your good will will win!

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :