La Belgique a proposé d’accueillir le défenseur des droits de l’Homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa, grièvement blessé dans une tentative d’assassinat lundi soir pour y être soigné, ont indiqué jeudi les Affaires étrangères.

M. Mbonimpa a été autorisé par la justice burundaise à partir se faire soigner à l’étranger, malgré une procédure ouverte contre lui depuis 2014 pour atteinte à la sûreté de l’Etat. «  L’autorisation de voyager a été délivrée par le procureur  », a déclaré jeudi sa fille Amandine Nasagarare, précisant que les médecins avaient indiqué que M. Mbonimpa, toujours hospitalisé à Bujumbura, était médicalement transportable.

«  Notre ambassade (à Bujumbura) est en contact étroit avec M. Mbonimpa pour l’assister au mieux  », a indiqué un porte-parole du Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères à l’agence Belga. Les modalités pratiques d’un transfert en Belgique sont en cours d’élaboration, en concertation avec d’autres partenaires, a-t-il ajouté. M. Mbonimpa, figure respectée de la défense des droits de l’Homme au Burundi, a été blessé d’une balle au visage, tirée par des hommes à moto à Bujumbura alors qu’il rentrait à son domicile.

http://www.lesoir.be