La guerre est inévitable (par le service communication et presse des forces coalisées)

LA GUERRE EST INÉVITABLE
(service communication et presse des forces coalisées)

https://i1.wp.com/isanganiro.org/IMG/arton8128.jpgLa guerre est inévitable au Burundi pour les raisons suivantes:

1. L’opposition en général ne reconnait pas le scrutin de 2015 au Burundi et de ce fait le président Nkurunziza est illégal;

2. Il n’y a pas de négociations possibles entre le parti de Nkurunziza et les opposants politiques qui se sont réunis en Éthiopie au sein du CNARED (Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha et de l’État de Droit au Burundi), si on considère la question angulaire du conflit qui est le troisième mandat illégal;

3. A cela s’ajoute, le conflit armé qui est actuellement une réalité (voir attaques de Kayanza, Nyanza Lac et Bubanza), tout en notifiant que les deux partis armés (le gouvernement et l’opposition armée) se sont déjà préparés à s’affronter dans une guerre « sans merci »! En effet, le parti gouvernemental (CNDD-FDD) a créé une milice des IMBONERAKURE pour renforcer ses adeptes de l’Armée et de la Police (car tout le monde n’est pas favorable au dictateur Nkurunziza).

En plus, le régime de Nkurunziza a boycotté les tentatives de négociations entammées par les leaders de la sous-région et de la communauté internationale. Pour les combattants qui ont déserté l’armée et la police, non seulement après le « putsch manqué » mais aussi depuis les élections contestées de 2010, il ne reste plus qu’une solution: l’usage de la force, en dernier recours, pour sauvegarder la démocratie.

4. L’assassinat du bras droit de Nkurunziza, l’ex-patron des renseignement Adolphe Nshimirimana est un message clair qu’il n’y a plus d’entente possible mais que plutôt la chasse aux leaders influents du CNDD-FDD inclue le président lui même a déjà commencé. Et vice versa, le régime NKURUNZIZA va amplifier les représailles contre les membres de l’opposition et de la société civile tout en visant les leaders. La tentative d’assassinat d’un des leaders de la société civile Pierre Claver Mbonimpa et l’assassinat du commandant du camp Kayanza constituent les prémices d’un conflit armé inévitable.

5. Pour les combattants unis au sein des Forces coalisées pour la protection de la Démocratie, le compte à rebours a déjà commencé ! C’est la Démocratie ou la Mort ! Les seules négociations possibles se résument au départ de Nkurunziza, à l’installation d’un gouvernement de transition et à la préparation de nouvelles élections. L’opinion international devrait se préparer aux conséquences d’une guerre inévitable au Burundi entre autres, possibilité de répression aveugle du régime dictatorial de Nkurunziza contre les membres de l’opposition, déplacement important des réfugiés vers les pays limitrophes et probabilité de mutinerie entre les forces de l’ordre pouvant dégénérer en massacre à grande échelle ou à caractère génocidaire.

Y-a-t il une solution possible contre le conflit armé du Burundi qui risque de raviver les mauvais souvenirs et provoquer aussi une guerre régionale? Tout dépendra de la volonté de la communauté internationale à prendre au sérieux la menace burundaise et à prendre des mesures radicales contre le régime de Nkurunziza.

Pour les Forces coalisées
LA DÉMOCRATIE OU LA MORT

Publié le 8 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 14 Commentaires.

  1. Nkurunziza yarigize ikinani. We ahahamiye gutwara gusa, ibindi ntibamubaze. Les consequences, ntabona. Ashaka gutwara gusa. Ariko uko igihugu cifashe uyu munsi, abantu banyuruzwa, bicwa, batabwa dans les rigoles chaque jour, impimba ziruzuye abo yita abansi biwe. Les quartiers yanka zitegwa buri joro. Ingene abanyagihugu bari divises mu mirwi yose. Inzara izura inzara mu gihugu, isinzi ry’abarundi hanze y’igihugu.Gutwara igihugu catabaguritse bizomukura mw’umwuka. Akabi yazanye mu gihugu n’uwuzomusubirira nuko nyene afise igikorwa kitoroshe. Ibigaragana n’uko ata Nkurunziza agishoboye gusubiza mu buryo ivy’uburundi. Yatwaye abarundi atabazi neza, bazobumurunda mwo.

  2. Le sanguinaire Président Nkurumbi devrait disparaître au plus vite. Evidemment il ne va jamais quitter de son propre gré le fauteuil présidentiel. Ne soyez, non plus dupes pour croire qu’il peut négocier avec l’oppostion. Même s’il disait prêt à négocier, ne croyez jamais, ce serait tromper l’opinion .Vous tous Burundais qui le pouvez, faites tout pour l’annéantir, car avec ses amis dans la salle bésogne d’exterminer l’opposition,, il fait resssusciter les vieux démons de la division éthnique au sein des corps de sécurité; beaucoup qui sont de son côté sont prêts à massacrer tous ceux qui ne le soutiennent pas. C’est dommage d’avoir intégré ces démons dans les forces de défense, car ils n’hésitent même pas
    de tuer des enfants innocents, surtout dans les coins non acquis à la cause de Nkurumbi et sa clique.

  3. Nkurumbi naho abarundi bose batamwemera bopfa ntaco bimubwiye, ikizi n’uko yama abesha abasenga ngo arakunda Imana, naho ari ukubaresha ngo bamushigikire ariko nawe ari ishetanaiyerewe. Umuntu yubahutse guha ubutegetse abanyeshamba ba CNDD FDD yaraturiye. Ariko nibabaza Imana ko izobikora, Nkurumbi n’akagwi kamufasha kugandagura abatutsi n’abo batavuga rumwe bakagenda ubutakigaruka. Imana ibidufashe, abarundi bagire bibagire ivy’amacakubiri iyo ataba nkurumbi. Mbega nkurumbi na Nyamitwa mwibaza ko mutazopfa? Harageze ko mwotemba ubutakigaruka.

  4. de grâce…intambara non!!!!! ariko guca imitwe yeeeeess!! si benshi ntibarenga 50 , abasigaye boca batanga imihoho.

  5. ivyo vyose bibanzwa Pacifique Ininahazwe niwe yagumuye abantu,

    • Rose Hakizimana

      Iyo ubuze ivyo uvuga wopfuma unuma ndiko mbwira uwo yiyita Burundi Bukavu banyina siwewe kuko utagira izina ntagira ijambo
      Uvuze ngo ivyo vyose bibazwa Pacifique , bibazwa Societe civil canke iyo mushatse muvuga ngo bibazwa Opposition
      Ivyo vyose twovyita kuta amajambo kuko Urugo rwose rufise ururamutswa Uburundi buramutswa Nkurunziza Petero gushika le 25/08/2015 Ibigigwa vyose lero niwe azovyishura Ikibabaje n Inganda yasasitse ,Amarira y Abapfakazi y Impfuvyi y Abavyeyi yahekuye azomuhumira Kandi uwakoze ikibi n ukuzimu ntikumworohereza

    • Muragapfana Pacifique k’umutwe. Imisi yose ngo Pacifique. Urugamba wro gurwanira
      constitution n’iwe ari murirwo wenyene ? N’umugabo w’intwari aharanira inyungu z’abarundi bose, ariko iyaba ari we nyene, aba yarabahebeye mugatobanga igihugu uko mushaka. Kubera ari urugamba rw’abantu benshi bizobagora, araterera umuganda uko ashoboye. Murabo bagize iyi communique umuha uruhara uruhe ? Muzopfa uko. Naho uyu munsi yobiva mwo abandi barabandanya ntimwihende.

  6. Messieurs les dirigeants des Forces coalisées, au lieu d’embarquer tout le pays dans une guerre générale, (rien ne vous garantit que vous la gagnerez, on sait comment on commence une guerre, mais on ignore comment on la finit), opérez par des missions commandos avec de petites unités. Vous savez qui sont les architectes et les cerveaux du troisième mandat de la discorde, combien ils sont (environ une centaine) et où on les trouve (la majorité est à Bujumbura et quelques éléments en province). Organisez-vous pour attraper les gros poissons et emmenez-les dans votre zone où vous leur expliquerez les piliers des Accords d’Arusha. Assurez-vous qu’ils ont bien compris puis dites-leur de parler à leurs amis. En tout cas, faites tout votre possible pour éviter aux Burundais de revivre les affres d’une guerre générale (exil massif, massacres en série, viols, misère, maladies infectieuses, etc.).

  7. uko birikose kuvuga ngo turakney umuvyimba wihuta nukurenza twes tuvamaraso kndumuntu wes afise umusi wiw kugeraho rero nukwiyandurizubusa kuko nimba adolphe yarsshoboy gupfa nibazako atawuzonanirana mubigizakagabo bose ubu nabo baracoberew kubwa adolph knd baraziko ataco bashobora gukora adolohe yarapfuy ngra niw bati baracishirijemwo

  8. Twizere nyabuna ko uku kwezi kudahera mudatabaye…turi prêts yo gufasha turafise ivyangombwa.
    Ariko ese mwobanza gukuraho imbwa yitwa nkurumbi. Ngira niho imblberahafi..zotahura ko twababaye. Nyarutsa turabinginze…iyi. dwi yoyo ntihere mudakuyemwo n’umwe hagati ya ndakugarika nyakugarikwa na bunyoni, turakeneye umuvyimba wihuta!
    A la guerre comme à la guerre…no emotions, no reasoning…izo mbwa baratumariye abana…

  9. Turabinginze nimba mufise vya ngombwa, mwatevye …none murindiriye duhone? Nyarutsa rero kandi muhere kuri nkurumbi …nyaaaaaarutsaaaaaaa!!!!!!!

  10. « Tout dépendra de la volonté de la communauté internationale à prendre au sérieux la menace burundaise »!!! Cela ressemble à un cri d’un gamin qui pleurniche et dit: « Urankubise! Ndakurega kuri Papa »! Quand est-ce que nous burundais comprendrons que la communauté internationale n’est là que pour compter le nombre de réfugiés, de morts et blessés?? Si vous « Forces coalisées » existez réellement, qu’attendez-vous pour frapper dur ce fou qui nous tire dessus au lieu de pleurnicher « au secours communauté internationale ne nous lachez pas »!!?? Nous autres burundais avons vraiment une mémoire très courte!!! L’exemple du génocide des tutsi rwandais ne nous suffit pas?? Cette soi-disante communauté internationale était bel et bien là et n’a rien fait!!! Qu’on se le dise: Nkurunziza ne comprend qu’un seul language: VIOLENCE. Ce vampire ne lachera jamais le pouvoir de son propre gré!!! Ne perdez donc pas votre temps à pleurnicher et à attendre de ce qui viendrait de la communauté internationale. « Bafasha uwifashije ».

    « Actions speak louder than words ».

  11. abarundu turacahanzwe kubona dusubiye mungwano yabene burundi kubera umuntumwe yanse gutanga igihugu

  12. Rose Hakizimana

    L opinion International doit aider et eviter la gueurre au Burundi Pour eviter la gueurre il faut
    comvaincre Nkurunziza de quitter le Pouvoir S il refuse il font lui donne une lecon qu on a donne Adolphe Nshimirimana en epargnant la population

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :