Le Burundi à tombeau ouvert

https://i2.wp.com/www.bi.undp.org/content/dam/burundi/img/povred/UNDP-bi-povred-poverty-day-79-Aude%20Rossignol-2013-10-17.jpg/_jcr_content/renditions/cq5dam.web.300.200.jpegL’insécurité s’installe à une vitesse de croisière au Burundi. Le pays est inexorablement conduit vers le chaos par Pierre Nkurunziza qui fait sien la philosophie de « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire, ne rien céder, ne rien faire ». Depuis l’assassinat dimanche soir de son bras droit, le général Adolphe Nshrimirimana, le pays connaît une escalade de violence inquiétante.

Traitements inhumains, attaques ciblées, arrestations sans mobile, meurtre, crime politique, vandalisme… tout le champ lexical de l’horreur s’y épuise. Le niveau de l’insécurité a atteint un degré suffisamment grave où chacun vit chaque instant comme le dernier dans la capitale burundaise, Bujumbura. Personne n’est épargnée dans les attaques ciblées. Pierre-Claver Mbonimpa, figure de la société civile burundaise, a failli laisser sa peau.

Les étrangers, non plus, ne sont pas à l’abri. Parmi 04 cadavres de personnes retrouvées ligotées ce vendredi, se trouvaient un Congolais et son fils qui, selon des témoins, revenaient de la mosquée jeudi matin. Ils ont été descendus par des policiers accusent certains, pendant que les flics disent s’être défendus d’assaillants orchestrant des attaques à la grenade.

Nkurunziza se rend à l’évidence

Obligé de parler après le décès de son chef des services de renseignement, le président Pierre Nkurunziza avait indiqué que des attaques ciblées contres des personnalités et responsables politiques ont eu lieu ces derniers jours. Reconnaissant ainsi, astucieusement une situation sécuritaire de plus en plus chaotique et symptomatique d’une hécatombe qui menace de détruire le pays. La situation semble même échappée au contrôle de la police qui elle-même a dans un communiqué indiqué qu’un « groupe de criminels » auteur desdites attaques ciblées, se déguise avec des uniformes de forces de l’ordre.

Il y a donc une confusion totale qui règne. On ne peut plus identifier policiers de criminels étant donnés que tous commettent des atrocités. Le communiqué fait également état de ce que le groupe de criminel incriminé est constitué d’anciens « vrais policiers et militaires » débridés. A ceux-ci s’ajoutent des Imborenakure, la milice pro-Nkurunziza qui en toute illégalité consentie, soumettent les voix discordantes au pouvoir en place, à des traitements inhumains. Comme des flics, ils arrêtent, interrogent, torturent et n’hésitent pas à tuer selon des observateurs. Ensemble, avec toute la clique des inconditionnels soutiens au régime de Pierre Nkurunziza avec le président lui-même en tête, ils constituent la capitainerie qui conduit le Burundi à tombeau ouvert.

Olivier Ribouis, 8/08/15, http://www.lanouvelletribune.info/international

Publié le 9 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Rose Hakizimana

    La responsabilite incombe au President Nkurunziza qui a cree la milice Imbonerakure il a cree la terreur en autorisant de tueer les opposants l associete civil de bruler les radio
    Maintenant la population doit se deffendre NGO UTAGIRA NASENGE ARISENGA
    Ntawokwemera kwicwa nk imbeba abishwe ni benshi turacabaririra Jewe lero ndashigikiye ko Abarundi bigwanira gushika aho Umwansi azokwomoka Nihagera aho bakwa ibigwanisho bazovyake bose atawugihagarara ku mutwe abandi gurtyo bose bubahane

  2. Mr Kuri, tu as raison abafise inkoho si imbonerakure gusa!!! iyo umuntu abona urupfu imbere yiwe nta choix aba agifise; se défendre ou se remettre à la mort! si les gens sont armés, il faut une analyse profonde de la cause de cette « course aux armements »! et dans ce cas, URAMESA NAWE UKAMESWA! surtout ko ubu atawe bicanka ko ameswa ehhh! amasabune n’amazi yo kumesa ntawugifise monopole yavyo!!!!

  3. qui ont alors tire?ila avaient droit?qui est responsable de la securite dans le pays?avant d’ecrire il faut d ‘abord penser a ce que ca soit utile si non il ne fallait

  4. je voulais savoir si tous ces coups de feu entendu à jabe ou à nyakabiga sont tirés par les imbonerakure,je penses que vous lancer sciement des mensoges car les jeunes de Jabe sont armés il suffit de passer dans le quartier vets les 18h vous verrez la vérité car je suis sur que personne ne me contraidira

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :