Le Burundi en quelques questions

https://i2.wp.com/infosgrandslacs.info/sites/default/files/userfiles/productions/photos/Braeckman2.gifPourquoi est-il aussi dangereux de remettre en cause les accords d’Arusha ?

Conclus en 2000 sous le patronage de Nelson Mandela, les accords d’Arusha consacrent le principe de l’équilibre ethnique au sein des institutions et des forces de sécurité, l’armée et la police. Cet équilibre dépasse la simple arithmétique (85% de Hutus, 15% de Tutsis) et accorde aux Tutsis une représentation supérieure à leur poids réel. Au cours des quinze dernières années ces accords ont eu pour effet de rassurer les Burundais : les Hutus ont été intégrés au sein de l’armée, les Tutsis, représentés au sein de tous les partis politiques, ont participé au pouvoir.

Le Burundi de 2015 pourrait-il suivre la voie du Rwanda en 1994 et devenir le théâtre d’un nouveau génocide ?
Difficilement : la presse extrémiste style Kangura ou Radio des Mille Collines n’existe pas, la chaîne de commandement, y compris au sein du parti au pouvoir est divisée, est divisée. Les affrontements actuels reposent sur des causes politiques- l’opposition à un troisième mandat présidentiel- et non ethniques :nombreux sont les Tutsis et les Hutus qui partagent des valeurs démocratiques communes et ne veulent pas revenir quinze ans en arrière.

Pourquoi les durs du régime veulent ils revenir sur les accords d’Arusha ?

Leur logique est celle de vainqueurs militaires : ils estiment que les concessions des années 2000 étaient transitoires, que la règle de la majorité ethnique doit leur garantir l’accès au pouvoir et aux ressources qui y sont liées, que les Hutus, victimes en 1972 de massacres à grande échelle, ne sont pas arrivés au bout de leur revanche. S’il se confirme, le recours aux arguments ethniques (miser sur la solidarité des Hutus) apparaîtra comme une fuite en avant. Mais cette utilisation de la « dernière carte » peut s’avérer dangereuse : les craintes des Tutsis s’en trouveront renforcées et la perspective d’affrontements ethniques ne laissera pas le Rwanda indifférent.

L’insurrection armée et la guerre civile sont-elles inévitables ?

Les protestations contre le troisième mandat et plus largement contre la remise en cause des accords d’ Arusha se transforment peu à peu en insurrection armée, les désertions au sein de l’armée se multiplient, les armes circulent. L’assassinat, le 2 août, du général Adolphe Nshirimirimana, l’homme fort de la sécurité, a démontré que tout était possible, y compris une opération « chirurgicale » qui décapiterait le sommet de l’Etat. C’est ce que redoute le parti au pouvoir CNDD , qui dénonce l’élimination ciblée de ses responsables tandis que le président s’efforce de tenir des propos apaisants afin de dissuader ses troupes de recourir à la vengeance.

Colette Braeckman, 13 août 2015, http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/

Publié le 14 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Dans les annees 1980,les partis majoritairement hutu ontvulgarise la haine contre les tutsi. Ndadaye gagna la victoire. Apres sa mort ntibantunganya continua malignement a preche la haine ethnique. Apres le cnddfdd gagna la victoire sur la cause hutu. A l;epoque,les intellectuels hutu disaient que ce sont les tutsi qui les malmenaient,qui les masacre.et pourtant,pendant 10 ans de pouvoir dd,89 pourcent des personnes tuees, sont des hutu. Les hommes jetaient dans la ruvubu,sont des hutu,les hommes tues sur gatumba et ailleurs, sont des hutu. La periode contre le msndat 3,nkurumbi commencaa divise l;armee et la police. Il entra progressivement dans la population en passant psr ls socite civile. Bien que cela fait,nkurumbi oubli que le peuple burundais a ouvert les yeux. La liberation de bob rugurika l;a demontre,car hutu tutsi confondu sont alle a sa rencontre pour manifedter son soutien.ivyo avuga vyose yomenya yuko bamuhinyuye.haba muri 2010,ntiyawe yarivye,ivya 2015 vyovyo murazuko vyagenze. Rero nkurumbi ntasubire kwitwaza amazuru,nagende ntitukimukeneye.ivyo atakoze,yarikubiha uwundi muhitu skabikora,muba dd batuzuye bincsbwenge.

  2. parfoi j m demand si l’onu joue son rôle au burundi?u s’il connait le jeux du pouvoir de nkurunziza?avant ils tuaient et emprisonaient les hutu et les tutsi m ojourd’hui c n que les tutsi seukement nous n avons pa ceux qui peuuent nous sauver c tr malheureux!!est c que l’arrivée d la democratie devient le feu pr les minorité?vrema si l’onu’la caumunté internationale ns abandonnent fo pa oublier que nous avons DIEU sino nous ne seront ici m l’onu doit faire c q la loi laccorde

  3. Reka sha abo bantu turabazi!!!!Iyo yubahiriza accords d’Arusha!!!bose bakaja mumatoraaa ata problèmes uburundi,abarundi tugakora!!! Twri kubaaaa Freee!!!!! Kandi tuzobishikako.Uyo mufosoniiii rero jewe sindamwemera!!! Raba abarundi boseeee twovyikoreraaa!!! nukuri!!! Reka gushira Inda zanyu imbere nkuko Oscar Buture yabivuze!!!

  4. Le probleme n est pas une affaire de majorite ou de minorite demographique ethnique mais mais plutot la prise des decisions equilibrees qui rassurent les burundais quelles que leurs origines familiales et sociales! La paix durable au burundi depend de l integration nationale et la participation politique inclusive rassuree pour tous.

    • le probleme des Burundais n’est pas basé sur le troisième mandat de petero mais sur le respect des accords d’Arusha. Les gens doivent arreter de faire des speculations parce que le probleme est bien connu meme par un enfant de 5 ans.

  5. Si le Gouvernement de Bujumbura tient encore à quelque légitimité, il doit arrêter sans délais le Commissaire de Police Bertin Gahungu, qui a supervisé la torture du journaliste de RFi Esdras Ndikumana.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :