Après l’Accord d’Arusha, une destruction du socle de l’armée burundaise est en marche

https://i0.wp.com/gdb.voanews.com/3B493917-0B18-4297-A58D-5EA99B6A3B2F_cx0_cy2_cw0_mw1024_s_n_r1.jpgAlors que l’Accord d’Arusha a été vidé de sa substance par ce que l’opposition qualifie putsch constitutionnel de Pierre Nkurunziza, des manœuvres visant l’épuration ethnique au sein des forces de la défense nationale sont en cours : tueries, arrestations, tortures et enlèvements sont le lot quotidien des militaires issus de des ex-Forces Armées Burundaises (FAB).

Tout commence avec le forcing du président Nkurunziza à briguer un 3ème mandat. Malgré les mises en garde de la presse, de la société civile et de la communauté internationale, le Chef de l’Etat s’est entêté contre l’avis des uns et des autres même dans ses propres camps.

Au lendemain de la proclamation officielle de sa candidature, des descentes populaires dans la rue se sont manifestées à Bujumbura et même à l’intérieur du pays. Celles-ci ont été violement et aveuglement réprimées entraînant une centaine de morts, plus de huit cent blessés, jetant des milliers de burundais en exile et en emprisonnant des centaines d’autres, sans oublier les torture horribles qu’ont subis certains burundais. Tout cela pour avoir manifesté contre la violation de la constitution Burundaise et pour le respect de l’Accord d’Arusha en ce qui est des mandats présidentiels.

L’Accord d’Arusha prévoyait l’alternance des commandements entre les ex-partis et mouvements politique armés (PMPA) et les anciennes forces armées burundaise (ex-FAB). Apres le coup d’Etat avorté du 13 mai 2015, le Ministre de la Défense Pontien GACIYUBWENGE était limogé et remplacé par un civil, Emmanuel NTAHONVUKIYE. Celui-ci est taxé par des observateurs avisés en politique d’être un membre de la ligue Imbonerakure du parti au pouvoir et d’avoir été placé à ce poste par l’ancien patron du Service National des Renseignements Adolphe Nshimirimana aujourd’hui décédé.

Tensions sur fond de meurtres et enlèvements

Depuis donc le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, nombreux officiers ont déserté l’armée pour prendre le chemin de l’exil. Parmi eux, le Général Major Godefroid NIYOMBARE (ex-PMPA) ancien chef d’Etat major de l’armée et Administrateur Général du Service National des Renseignements, on citera aussi le Général de Brigade HABARUGIRA Directeur Général de l’administration générale à l’état major, le Colonel Simon NAHIMANA qui dirigeait la 120ème Brigade, le Lieutenant Colonel NDUWAMUNGU à la tête du 11ème bataillon et bien d’autres a l’instar du Général NIYIBIGIRA et du Général Leonard NGANDAKUMANA.

D’autres haut gradés ont été arrêtés et emprisonnés dont le Général Major Cyril NDAYIRUKUYE, le Général Major NIYUNGEKO surnommé KIROHO, le Général Zénon NDABANEZE, le Général NIMENYA, le Colonel Michel KAZUNGU, le colonel Sylvestre MIKOKORO, le Colonel à la retraite Jean Bosco DARADANGWE, le lieutenant Colonel Richard HAGABIMANA, le Major Salvator BAPFUTWABO, le Capitaine Pascal FURUGUTA etc. Tous arrêtés sur présomption de participation proche ou lointaine au putsch manqué du 13 mai.

Dans cette valse d’arrestations, d’emprisonnements et de pressions par l’exil, le Président NKURUNZIZA  a déjà entamé des manœuvres au sein de l’auditorat militaire visant à renvoyer tous ces hauts gradés des forces armées, comme nous le confirme des sources militaires. En témoigne par ailleurs un récent décret présidentiel daté du 7 août 2015 qui nomme de nouveaux officiers au sein de la Cour militaire et au conseil de guerre. Le constat est que parmi les gradés ciblés, plus de 80% sont issus des anciennes Forces Armées Burundaises (FAB). Cette chasse à l’homme a spécialement visé les ex-FAB tandis que les ex-PMPA ont été gratifiés de hautes responsabilités. C’est le cas par exemple du Général Major Silas NTIRWURIGWA qui avait participé à la préparation du coup d’Etat aux côtés du Général Major NIYOMBARE, mais nommé au lendemain du coup d’Etat Directeur Général de l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS).  Sur le même tableau figure le Major Eliezer à la tête du 412ème bataillon. Il avait déserté de son poste le jour du putsch mais n’a jamais été inquiété parce que ancien PMPA et parenté de Zénon NDARUVUKANYE, ancien Gouverneur de la province Bujumbura récemment intégré dans le comité des sages du CNDD-FDD, organe qui dirige le parti au pouvoir.

Depuis lors, des tensions dans la police et l’armée se sont accentuées. Il était rapporté des nuits dans les camps où ex-PMPA et ex-FAB se regardaient en chien de faïence. C’est dans cette atmosphère délétère que le 2 août 2015, un commando non encore identifié a assassiné le Général Adolphe NSIMIRIMANA. Le lendemain, Pierre Claver MBONIMPA, président de l’APRODH, échappe de peu à la mort visé par balle au cou et à la joue par des individus armés à bord d’une moto. Le surlendemain, le 4 août 2015, le Lieutenant Colonel SINDAYE alias GAFUNI à la tête du 11ème Bataillon, est grièvement blessé et succombera à ses blessures une journée après. Ce haut gradé avait été primé par le Président Nkurunziza le 1er juillet pour son rôle qu’il avait joué en protégeant la Radio Télévision Nationale (RTNB) lors du putsch manqué.

Dans ce même climat de peur et de suspicions, une vague de mutations et d’arrestations

Celles-ci visent exclusivement les ex-FAB. Juste après l’assassinat du Général NSHIMIRIMANA, le Commandant du camp Ngagara est arrêté. Le Lieutenant Colonel NDENZAKO sera relâché après avoir été torturé à l’aide d’un coup de poignard dans la tête. Selon des sources militaires, le Lieutenant Colonel NDENZAKO aurait bénéficié de l’intervention d’un officier ex-PMPA qui demandait aux tortionnaires de ne pas agir dans la précipitation.  L’après midi de ce même 2 août 2015, à la gare du Nord de Kamenge, le Caporal Chef Alexis SEBAHENE, ancienne escorte du Ministre de la Défense Pontien GACIYUBWENGE est arrêté. Le Caporal Chef Ernest NYABENDA est arrêté le 9 août à Musaga alors qu’il se dirigeait au camp Para pour obtempérer à un ordre de mutation après qu’il ait remis son arme. D’autres soldats comme NIYONZIMA ont été enlevés. Le Caporal Chef NANGAME, également de l’ancienne garde du Général GACIYUBWENGE, a été enlevé dans les mêmes circonstances puis présenté par le Procureur Général de la République Valentin BAGORIKUNDA comme un des rebelles ayant participé à l’attaque de Kayanza et Cibitoke. A côté de cela, des centaines de militaires ex-FAB ont été mutés systématiquement de la 1ère région militaire vers d’autres régions comme la 2ème, la 3ème et la 5ème.

Dernièrement la série noire a continué parmi les ex-FAB. Le Lieutenant Colonel Serges NDUWAYO était grièvement blessé à la grenade et aurait perdu une jambe. Samedi 15 août 2015, alors que le Colonel à la retraite Jean BIKOMAGU rentrait de la messe de la fête de l’Assomption, il est atteint par balles droit en plein cœur et rend son âme sur le champ devant son domicile. Sa fille a été grièvement blessée par des personnes non encore identifiées. BIKOMAGU est un ancien officier de l’armée Burundaise qui a notamment été chef d’état Major durant une partie de la guerre civile et a servi à ce poste sous 3 Présidents : Melchior NDADAYE, Cyprien NTARYAMIRA, Sylvestre NTIBANTUNGANYA et pour une brève période Pierre BUYOYA.

Ironie du cynisme et non respect du deuil qui affermit la thèse du complot contre les ex-FAB, le porte-parole du Président NKURUNZIZA a fait une sortie médiatique plutôt ratée: il a demandé à la famille du Colonel BIKOMAGU de se retenir à l’instar de celle du Général Adolphe NSHIMIRIMANA (ex-PMPA).

Le harcèlement contre les ex-FAB se poursuit

Ce Dimanche 16 août, le Major Claver NAHIMANA surnommé GAKANYA du bataillon marine a été enlevé par les agents de la police présidentielle dénommée Appuis aux Institutions (API), alors qu’il se trouvait dans un bar de Kigobe. Il a été tabassé et torturé par la suite au su et au vu d’un public composé essentiellement de civils, selon certaines sources. Une manière de montrer que le harcèlement contre les ex-FAB est un programme télécommandé par le sommet de l’Etat.

Ce haut gradé serait poursuivi à cause d’une intervention faite lors de la dernière causerie morale tenue par le Ministre de l’époque Pontien GACIYUBWENGE, avec les officiers de la garnison de Bujumbura et commandants de régions. Au cours de cette rencontre, le Major Claver NAHIMANA s’inquiétait de réunions clandestines organisées par le club NONOKA. Ce dernier rassemblait exclusivement les officiers de l’ancienne rébellion du CNDD-FDD à l’insu des autres officiers. Il avait également des appréhensions à propos de l’entrainement paramilitaire et l’armement des milices Imbonerakure. Des informations de fraiche date rapportent que sa vie a été sauvée in extremis sur intervention d’un haut gradé de l’armée. Il a été relâché ce lundi 17 août après avoir passé la nuit aux cachots de la police militaire(PM).

Aujourd’hui, tout le monde s’interroge sur les éléments politiques et sécuritaires du Burundi.  De ces dures épreuves, certains observateurs prédisent l’imprévision de l’armée du moment que les ex-FAB sont considérés comme les parias des corps de défense et de sécurité. Un paradoxe alors qu’en leur sein se trouve le Directeur Général de la police, le Général NDAYAMBAJE, le chef d’état major adjoint et interarmes le Général Major Fabien NZISABIRA et le Général de Brigade NDAYISHIMIYE surnommé Paysan, tous des anciens FAB qui regardent ces tragiques événements, selon l’adage africain « comme une vache dans l’attente d’un orage imminent ».

mardi, 18 août 2015 13:20, http://www.rpa.bi

Publié le 18 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 22 Commentaires.

  1. bukuru jean-marie

    ndabaramukije nimutekane mumitima yanyu imana irakunda uburundi ikibazo mufise ubu sicanyu nicamakungu fatana munda rero igihugu ciza kirimwo vyose imana yaduhaye ntikiduce mumyanya y’intoke tureke gukomantaza imitima ,ububeshi,kuremenkanya,kahise ntikatugire imbohe ngo katubuze gutera intambwe mumenye ko turi kumugogo tujabuka tuva muribi tuja mubindi kenshi rero ntivyoroha (crise de génération) ikikugoye canke kiguhagaritse umutima pfukama usenge wizeye uraronka inyishu murakoze imana ibazigame

  2. Akatareste kaba gasema. Hari ibindi bihangange vyo kwisi vyigize surivu ariko bariboneyeko. Wait and see

  3. Le Burundi ma patrie et ma fierte

    C’est un article vraiment profesionel qui relate les faits et non les intensions.

    Alors A notre president Pierre Nkurunziza qui va terminer ses deux mandats le 26 Aout 2015, je vous conseillerais de ne pas jouer avec le feu. Tous les dirigeants moins instruits ou tout simplement mal entoures pensent que la dirivision de leur peuple est un moyen de s’eterinser au pouvoir mais au contraire c’est un houe qui creuse leurs tombeaux et le chemin qui les amene a l’enfer. Les exemples ne sont moins nombreux pour vous servir de leson. je pense que Micombero en est un le plus proche sans toute fois franchir les frontieres pour aller au Zaire de Mubutu, au Libie de Khadafi et d’autres pseudo-presidents qui sont morts comme des chiens enrages qui sont chasses et tues par leur anciens maitres.

    Je ne voudrais pas dire trop, parce que bcp a ete dit par mes compatriotes. Mais une chose sur et certaine, chaque chose a le debut et a la fin. C’est un simple loi de la nature qui n’a pas besoin ni demonstration ni d’experimentation. Peu importe le debut, mais la fin justifie les moyens comme le disaient les francophones.

    Vous etes devant un choix qui determinera votre avenir, je sais tres bien que les conseillers quemendeurs de postes ne vous manquent pas, mais les conseillers pour decider de l’avenir de votre peuple et votre avenir, vous en avez pas beacoups. Face a ce choix tres delicat je le sais bien, user de votre conscience, de votre niveau de raisonement, bien sure si vous n’etes pas dope par les esprits malveillants qui couvre votre raison, panser de votre avenir et de celui de votre famille puis a l’avenir de votre peuple. Jetter l’eponge aux ayants droits et prosternez-vous devant le peuple Burundais pour demander pardon aux exactions comises durant les periodes sombre de la quete au troisieme mandat anti contistitionel et vous le savez bien.

    Je sais tres bien que se faire bas n’est pas un don de tout le monde, mais heureux sont ceux qui ont ce courage de le faire.

    Merci monsieur le President d’entendre la voix de ce simple citoyen qui n’aspire que la sauvegarde de votre honneur et celui de votre peuple.

  4. Shira ubwenge ku gihe mwa barundi mwe, Peter abahenda ngo aranka abatusti, n’ikinyoma,Peter yanka umuntu wese amugora mu butegetsi bwiwe, kuko muravye neza ku ntwaro yiwe mu myaka 10 iheze, yishe ubwoko bwose, kubera yatinya Rwasa, yaramwiciye abantu benshi cane kandi nibaza ko beshi batari abatusti. umuntu wese yifuza kumara abantu, Imana izomuhonya.

  5. Ebwana UBurundi bugeze kure, Imana yonyene mbona ariyo ishoboye gusubiza ibintu mu buryo. Tuje kumavi dusengere igihugu dusengera n’abategetsi tutabatega imisi kugira bahinduke, bakomeje imitima naho nka Pharaon ntitubasabire urupfu ariko tugume tubakunda kuko guhora ari ukw’Imana. Twirindi urwanko kugira Imana igume muri twebwe, kuko nitwasenga mukuri no mu RUKUNDO, Imana izoduha abategetsi beza igihe nicagera.
    Mwibuke Imana ntishaka urupfu rw’umunyakabi ahubwo ishakako ahinduka, kanatsinda twese turi abacumuzi kandi yadupfiriye kubera turi abacumuzi, ariko yapfuye ngo tuve muri ubwo bubegito. Dusengeranire kugira dukire twese.
    Murakoze

  6. Rose Hakizimana

    Mbega bagumye ngaho bashaka iki kokuva maniffestation zitanguye babonye ingine bica
    bakurikije ama quartier arimwo abatutsi benshi Ico conyene nikimenyetso cerekana ko bariko baravyura ishavu ry ivyo bagiriye abatutsi kuva 1993 aho babagirira ihonyabwoko
    Noneho Burikukiye Victort ari i Muyinga yavuze ngo TWARABAPFUBIJE TUZOBAPFUBURA
    Bivuga ko bishe Abatutsi bake ubu bazobaheza
    Abo basoda lero umengo ntibabona intumbero ya Nkurunziza nibakanure bashobore kutabara kuko Abarundi nibo bari bazeye ku urukiza None ehe raba iyo nyifato yabo umenga bariye umufa w IGIHUNA gushika aho bapfukamira zirya mbonerakure Bakambugwa na barikiri Birababaje cane kandi brashavuza
    Jewe aho ibintu bigeze nshavuzwa nizo Ntwaramiheto zacu zitega umutwe ngo wuce aribo
    botabaye Igihugu gitewe n umwansi iyo si discipline ni LAVAGE DES CERVEAUX

  7. Laissez ces hutus en paix, ce n’est qu’un petit groupe mafieux ! La majorité des hutus comprend bien ce qui se passe et bcp sont fatigués et ne veulent que la paix. mais je ne pensent pas qu’ils peuvent faire quoi que ce soit dans l’immédiat. ils sont impuissants comme l’étaient les tutsis en 1972. »Akimuhana kaza imvura ihise! » Attaquez-vous surtout à vous-mêmes. Comme RPA l’a dit; pourquoi ces hauts grades cités-haut restent sourds muets quand cela se passe! Les Gaciyubwenge ou ventriotes il y en a assez. je ne soutien pas l’inaction du hutu ou tutsi mais l’exemple du gars de la regideso tué la semaine dernière Kamenge, car frondeur était hutu dit-on. Le systeme est simplement malade et est sur le point de tomber, Un systeme qui ose tuer ses frères hutus( plus de 40 à Gatumba) et qui ose sacrifier l’assassin Adolphe consideré comme héros chez certains, juste pour des calculs qui s’imposent, n’hésitera pas de mettre en déroute tous les officiers tutsis, pour des calculs similaires! Utilisez votre matière grise et adaptez-vous dans le temps et espace sinon,…

  8. Il y a jamais eu de solidarité et entre les tutsis et entre les hutus au Burundi, il y a inda gusa.
    Un nouveau médiateur va entamer les négociations, pour partager le pouvoir et le tour sera joué. Comme il y a jamais eu des tutsis ou des hutus seuls au pouvoir, ce qui sera demain sans doute, qui va accuser qui? Les crimes et les criminels c’est dans l’oubli dans quelques mois. AGAPFUYE KABAZWA IVU, n’est-ce pas?

  9. ikintu nibagiye kuri commentaire yanje ni gusaba abajejwe umutekano w’abarundi bose Atari umutekano wa karwi aka canke kariya ko bokwirikirana ibintu hamfi cane baka menya ingene bavuga hagati yabo sans alerter les enemis des burundais. Bakagnedera wa mwibutsa uvuga ngo Inzoka yiyiroheje imira iyigumye. Ariko naho ndabahanuye kwihangana ,mutangura mw’iyumvire ico mwokora igihe abansi botangura gushira mu ngiro uwo mugambi wabo. Ikindi naco mwiyumvire ibimenyetso simusiga vyerekana ko ko bagire batangure uwo mugaqmbi kugire namwe mumenye ico muca mukora.Eviyter surprise. Soyez a vous defender a defender le people et a conter attaquer.Ne jamais provoquer les adversaires.je les appellee ainsi parce que ils ne sont pas encore ennemis.

  10. Ndashimye cane professionalism iyi article RPA yayikoranye kandi ndabona yuko ibivugwamwo Atari gushikuza kuko havugwa ibintu bifadika ( faits) ubona ko bafashe n’umwanya wo gutohoza mu gisirikare uruvye amadetails arimwo. Ikibazo ni baza none iyo ndwano bashaka kudujanamwo barazi ko bazosigara n’imiryango canke n’ukwiyahura( suicide collectif). Reka dufate ibintu bibiri:
    – Bariteguriye kuzimanganya burundu ikintu citwa umututsi n’uwo muhutu atashigikiye kugarukana intureka mu gihugu.
    Nka hamwe boba babipanze,uko,umuntu yo kwibaza inguvu zo kubishikako aho bazifise. Aha naho hashoboka bibiri:

    a. Gugumura aba ex- FDD baka gwana na n’aba ex’FAB. Abantu bahora mu yindi mihari bashobora gushigikira uru ruhande canke ruriya. Ariko ikintu kiri sur ni uko aba ex- FDD bose batazoshigikira uyo mugambi wogusubiza inyuma igihugu. Uwo mugambi sinumva n’ingene bowusigura kuko imyaka cumi iheze nta musoda wakera yigeze yerakana ko apinga uburongozi bw’igihugu kubera hatwara CNDD-FDD. Nk’abandi barundi,benshi bari bishimiye umuzo wabo. Mugihe bokoresha uwo mukenyuro nta nahamwe boshika ,ko ari kwiyahura. Bituma mvuga ko ibi batobipanga uku kuko baraciye « ubwenge »

    a. Gukoresha abari mu nzego z’umutekano bafashijwe n’iyindi migwi.: Kubera babona ko inguvu zokoresha mu gihe bokoresha uwo mukenyuro navuze zitobashikana ku vyo biyumvira.,bashobora kurondera abacangero muri FDRL bakongerako imbonerakure. Ivyo biravugwa kuvuga kera ariko sinahora ndavyemera ariko ndatanguye ndavyemera .Kuko ibiriko biraba urabona yuko Peter n’akarwi kiwe bashaka imbarutso kugira bashire mu ngiro ivyo bateguye. Aha rero ntavyinshi novuga kuko nohava mfashije abansi b’uburundi ariko barundi batiyumvamwo ubututsi canke ubuhutu borema kuko uwo mugambi ntaho bazowushikana. Bosubira bagasoma ya note ya Gen Niyombare bosanga yobafasha ibintu vyinshi ikabagurira akenge.

  11. Bwitonzi

  12. urazi ga djuma abo bana ba bahutu ni ingorane bameze nk’umunyota uva ku wuta ugaca ugukurikira

  13. ils sont en train de gérer l’échec et cette gestion peut nous amener dans une fosse plofonde

  14. Quelle stratégie bizarre, est ce que c’est le moment de monter les corps de défense et de sécurité les un contre les autres ?? Et à qui ça profite? Pas vraiment pour la majorité des Burundais.

  15. NDAYISENGA Athanase

    Je voudrais dire une chose à Pièrre NKURIKIYE. Cher ami, tu es encore jeune. Il ne faut pas te créer des ennemis sans le savoir, tu n’as que des mensonges à la bouche? Conseil d’ami, parce que je t’aimes franchement, ou tu dis la vérité ou tu démissionnes comme les autres. Cher ami, nturuta uwo wasubiriye canke nturuta abo bandi basirikare n’abapolisi bataye bagahunga. Koresha consience yawe kandi ndakwizigiye, hanyuma ukore igikenewe. Ndagusabira gose ku Mana.

  16. NDAYISENGA Athanase

    Jewe ndi umuhutu, j’ai même participé à la rébellion si vous voulez depuis 1994 à Kamenge avec mon grand frère yahavuye agwa k’urugamba. Hariho un tutsi yahatwe kunyica le 13/11/1993 c’était un dimanche soir, yiga muyi 11 ico gihe nanje niga muyi 10 kandi ku mashure atandukanye. Twari tuzinanye kuko l’année d’avant la crise twiga hamwe: lui en 10ème et moi en 9ème. J’espère que le concerné va ma reconnaître. Ubu n’umutegetsi dans une province que je ne voudrais pas préciser, pour vous dire ko ivyo ndiko ndavuga ko ari ukuri. Pourtant, je n’ai rien contre les tutsi. Ibi bintu biriko biba abategetsi babona bamenye neza ko bitebe bitebuke bazobizazwa. Kandi ntibahave bibaza ko bizokwijana. Le premier responsable est notre Président kuko bikorwa na garde rapprochée yiwe. Et vous les tutsi se trouvant dans l’armée et la police, surtout les hauts gradés, unissez-vous, non contre les hutus mais contre abo bariko barabahiga buhongo, ahandi ho barabamara. Mwaranse gushigikira Niyombare vous payez les conséquences. Nous avons un gouvernement voyou!!!!

    • Yo namba koko barahatswe kukwica; uyo muntu niwe yatumye wumva ko ureganijwe mu mateka yawe; bikagutuma uja mwishamba kurwana ngo wibohore; yarakwishe muvyiyumviro,kandi uhaburira umuvukanyi; aguteza gukora ivyaha vyintambara; abantu rero nkabo turakwiye kubavuga; kugira dukire kandi tubabarire; natwe ubwacu twihane, kugira dutegurire abana bacu heja hazoza heza

  17. C’est triste, ariko ikibazo c’igisoda kiragoye gutahura utari murico.

  18. Nibaza ko les ex-FAB batabona kandi batumva, icerekwa ni ikibona ikibwirwa ni icumva kandi intabarirwa ibarirwa nuko amaso atukuye. Agapfa kaburiwe n’impongo. Resister a une provocation en sacrifiant la vie des innocents, vos enfants, vos femmes…. Akimuhana kaza imvura ihise, ikimuga kiruta imva. Mugiye guhona nkabimbeba kuko rukuru piere hana mucezo, utoto wa ngozi. Yariye Adolphe mwibaza ngo mwebwe azobasigaza. Ngejeje aho

  19. Abobana babahutu ngirabari kugasema

    • basigaje umwanya nkurume

    • Jewe; ndarambiwe nimvugo yabanyamoko, umengo abarundi ntabwenge bagira, ntibabona gusa ko bafise ingorane yimyimvure abazungu babashize muri gahunda yabo « diviser pour regner » ubwo bazokwama muntambara bihebe bibananire babahamagare basubire kubakoloniza, NGO bariko bakingira umutekano. TWEBWE URWARUKA TURAKENEYE RETA YUBUMWE NU BWIYUNGE,kuko ivyamoko nurwitwazo rwabanyepolitike.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :