Adolphe Nshimirimana enterré chez lui à Kamenge

+20Le  Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana a été enterré ce samedi à Kamenge dans l’une de ses propriétés. Ses compagnons de lutte gardent de lui l’image d’un vrai combattant et un bon organisateur dans la vie de tous les jours. Le couple présidentiel était le grand absent dans ces funérailles.

Tout commence par une messe de requiem en sa mémoire à la Cathédrale Regina Mundi. La sécurité, que ça soit à la cathédrale et sur les routes qui y mènent, était renforcée et la circulation interdite dans les alentours.

La messe de requiem était célébrée par l’adjoint de l’Evêque de l’Archidiocèse de Bujumbura. Pour Monseigneur Anatole Ruberinyange « le Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana a été tué par un groupe d’assassins dans une attaque à la roquette au moment où le pays avait encore besoin de ce fils natif de la commune Gishubi de la province Gitega ». Dans son homélie de circonstance, l’aumônier général des Forces de Défense Nationales, le Général Adelin Gakunzi, a brossé le portrait de ce Général. Il a rappelé que « le Lieutenant Général Adolphe Nshiminirimana était un chrétien catholique malgré ce que les gens auraient pensé de lui. Il s’est fait baptiser catholique et a célébré son mariage religieux au Lycée de Vugizo. Nul n’est parfait » a-t-il précisé mais « faisons la paix avec tout le monde » à t-il conclu dans une messe qui a vu la participation de toutes les hautes personnalités du Burundi à commencer par les deux nouveaux Vice-présidents de la République fraichement désignés, les Présidents des deux Chambres du Parlement et la majorité des membres du Gouvernement démissionnaire.

Même les habitants de Kamenge étaient venus avec des T-shirt blanc avec comme inscription au dos « Ubuhizi n’ubutwari vyakuranze tuzobigenderako ibihe vyose » (« nous prendrons toujours comme modèle ta bravoure ») et pour faire un dernier adieu à cette figure de la commune Kamenge.

Le couple présidentiel était le grand absent dans ces funérailles alors que le Lieutenant Général Nshimirimana est un compagnon de lutte du président Nkurunziza durant le maquis et a toujours été l’un de ses plus proches collaborateurs au sein des organes de sécurité du pays. Le Président Nkurunziza avait par ailleurs adressé un discours à la Nation le jour de l’assassinat de l’ancien patron du Service National des Renseignements.

Témoignages de ses compagnons.

Le Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana est considéré comme un monument encore vivant dans sa zone d’affaire qui est Kamenge. Selon le chef de quartier Kavumu de la zone Kameng, « le général comme on l’appelle a fait de bonnes œuvres de développement dans notre zone. Il  nous a construit un hôpital de référence où les pauvres, les riches, les grands et les petits se côtoient et ils sont soignés presque gratuitement » affirme Claude Nganahe, chef de quartier Kavumu.

Quant à son compagnon de lutte l’Ambassadeur Salvator Ntahomenyereye, il gardera un bon souvenir du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana. Il a été un bon combattant dans le maquis. « Depuis la mort du président Melchior Ndadaye, il nous a organisé ici à kamenge. Il nous a sauvé de plusieurs embuscades. Au maquis, il savait organiser les troupes. Avec ses qualités, il a pu gravir tous les échelons de l’Armée jusqu’à être l’Administrateur général du Service National des Renseignements avec le grade de Lieutenant général »

Le lieutenant général Nshimirimana a été tué le dimanche 02 août 2015 vers 8h30 à la jonction du Boulevard du 28 novembre et du Boulevard Mwambutsa à l’endroit communément appelé Gare du Nord. Il est enterré à Kamenge à côté de son Snack bar hôtel IWABO W’ABANTU entre ses deux gardes du corps tués le même jour que lui. Né le 12 septembre 1964, il était considéré par plus d’un comme l’un de piliers du pouvoir du CNDD FDD.

http://www.rpa.bi

Publié le 23 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Tranquillisons-nous, profitons de l’expérience de ceux qui nous font souffrir et évitons de faire souffrir les autres. Si non suivons le propos de Murundikazimwiza.

  2. Imana izigame famille yiwe!

    ARIKO NAHO NTAZI IMISHAHARA Y’ABASODA, birya bavuze yakoze i Gishubi, i Bujumbura,…. AMAHERA YAYAKURA HE? yaradandaza ( incompatibilité), yararonse imfashanyo? yayayoye muya Leta? n’ayo yaka kunguvu? nayava muma deals ya Système? COUR DES COMPTES NA ANTI-CORRUPTION NIZIHERE NGAHO ZICE ZIKORA AKAZI KAZO TURABE KO LETA ITOJA IRAPANGA KANDI HARI IVYO ABANTU BUBATSE BAVYONZE!

  3. Mais nous, les aniti 3ème mandat de ces bandits, nous gardons l’image d’un Adolphe Hitler, méchant; sans scrupule et idiot; qui a une haine viscérale, sans nom et un tueur qui s’en va. Je suis navré d’entendre qu’il y a encore des gens qui vont garder cette haine qui a caractérisé cet homme jusqu’à son dernier jour, plutôt il fallait dire plus jamais que le Burundi ait des hommes pareils et prions encore Dieu pour qu’ils nous en débarassent davantage. En tirant à Musaga, Nyakabiga, Cibitoke, Dolofo ne pensait qu’à effacer une ethnie mais il part avec ceux qu’il a tué, Dieu est grand et je suis sûr qu’il nous réserve d’autres belles surprises. Courage les anti 3ème mandat de ces psychopathes, on les aura un jour.

  4. Turirane n’ abarira, tunezeranwe n’ abanezerewe; n’ ayo iherezo ry’ umwana w’ umuntu rimenya Imana yo nyene iri mw’ ijuru. Rero Imana data wa twese yiteho kandi izigame umuryango w’ umuhisi Adolfe yasize inyuma.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :