La société civile divisée sur le CNARED

https://i2.wp.com/www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2014/03/Vital.jpgAu Burundi, les leaders de la société civile ne partagent pas le même point de vue sur l’attitude à adopter face à Pierre Nkurunziza. Doivent-ils rejoindre officiellement l’opposition ou conserver leur neutralité ? Plusieurs d’entre eux ont été tentés de rejoindre le Conseil national pour le respect de l’accord d’Arusha et la restauration d’un Etat de droit au Burundi (Cnared).

Ce jeudi, dans un communiqué, cinq leaders de la société civile (sur une dizaine d’organisations) ont réaffirmé leur soutien au Cnared, cette plateforme d’opposition au troisième mandat regroupant des partis politiques, des dissidents et des leaders de la société civile. Deux d’entre eux figurent même dans la composition du bureau de la coalition, Vital Nshimirimana et Pacifique Nininahazwe. Un choix qui ne fait pas consensus, à l’heure où le gouvernement brandit une nouvelle loi pour sanctionner les organisations qui se mêleraient de politique.

Vital Nshimirimana, acteur de la société civile et membre du bureau du Cnared. Ce n’est pas une structure politique […] Si le problème causé par Nkurunziza est résolu, nous serons fondés à continuer et à travailler au sein de la société civile. Et même aujourd’hui, entrer au Cnared ne veut pas dire suspendre nos activités au sein de la société civile. Entretien 28/08/2015 écouter

« Il ne s’agit pas d’une entrée en politique », explique Vital Nshimirimana. Le Cnared est « une plateforme citoyenne, pas un gouvernement ». Y participer est donc un moyen selon lui de « poursuivre le combat » plus efficacement. Mais cet avis n’engage pas tout le monde au sein de la société civile. Certains déplorent un engagement « individuel » et craignent qu’il ne les « fragilise » à un moment déjà « critique », puisque de nombreux activistes ont déjà quitté le pays par crainte pour leur vie.

Durcissement de la loi

D’autant que le gouvernement accuse régulièrement les ONG et la société civile d’être parti pris en faveur de l’opposition, promet de durcir la loi sur leur statut. « Cette décision risque de leur donner des arguments », s’alarme un défenseur des droits de l’homme, qui avec d’autres s’était activé en coulisse pour dissuader ses camarades de lutte de sauter le pas.

Vital Nshimirimana et Pacifique Nininahazwe peuvent-ils cumuler des fonctions au Cnared et à la tête de leurs organisations respectives ou doivent-ils démissionner pour clarifier les choses, comme le réclament certains ? « Tout le monde a le droit de son engagement politique. Mais ensuite, on ne peut pas se revendiquer d’une organisation libre et indépendante », estime Florent Geel le responsable Afrique de la FIDH.

Tout en demandant aux autorités d’éviter les amalgames. « Ce n’est pas parce que quelques leaders de la société civile rejoignent l’opposition qu’il faut changer la loi », estime-t-il.

le 28-08-2015 à 07:19, http://m.rfi.fr/afrique

Publié le 28 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. LA society civile n,est pas synonyms de spectateur. Elle doit plutot etre un combatant de LA liberite( a freedom fighter). voir certains members faire partir de LA composition du bureau de LA coalition est in signe que ces personalites n’ont pas peur et qu’ils se sont engagees dans in combat pour liberer La nation. un bon citoyen n’est pas neutre comme vous l,entendez , I’ll doit plutot Etre du cote de LA verite donc due cote de LA nation. si on a peur de perdre LA quality d,un mbre de societe civile, c,est que reellement on etait pour ses propres interets pas pour defendre LA verite. Rwagasore Louis n,a pas pu se taire quand I’ll a vu led burundais Dan’s LA detresse. il a meme entre en conflit avec son pere pour liberer me people. si donc tu optes pour LA society civile c’est ton choix mais vouloir diviser LA coalition ca Sera vouloir enfoncer le peuple deja en detresse. fight and survive, fight again , united we win. I il ya June difference entre le gouvernement et LA nation. pour le CNRED niyo mwaba mwifuza kurwanira ibiti, mura mugomba mwirekere kuko ntakarusho muzoba mwifuza kutuzanira. umutware mwiza atwara inda mu mugongo. uzorage umwana iteka n,ukuri kugira baze bavuge bati mwene naka ararengutse . ntaragi ringana iryo. vive la justice, vice ubushingantahe. vice in Burundi paisible des burundais unis.

  2. Mes Chers compatriotes , ce n’est pas etonnant que chaque fois que les burundais patriotes et de bonne foi ont toujours essaye de trouver des solutions aux problèmes fondamentaux qui se posent au pays que d’autres qui marchent uniquement pour leurs ventres toujours creux tentent de leur mettre les batons dans les roues .
    Personnellement je prends ces quelques instants pour dire a ces derniers que nous les connaissons et nous savons les moyens qu’ils utilisent . Cette fois-ci nous voulons leur dire qu’ils n’auront pas la tache facile car les burundais les ont depuis longtemps demasque(twarabahinyuye kuva zamani )
    Ces conards n’ont pas encore desarme depuis qu’ils ont tente de faire disparaître la democratie a sa naissance en octobre , nous sommes au courant de toute la gymnastique qu’ils font et nous savont pour qui ils marchent .
    Parmi les moyens qu’ils utilisent , l’argent ils en ont jusqu’à jeter pa les fenetres . Mais qu’ils sachent que nous sommes au courant de tous ces circuits et que bientôt , nous les burundais animes d’un amour irreprochable de notre patrie nous leguee par nos vénérables ancêtres , nous n’accepterons plus que leurs sales objectifs aboutissent . Nous sommes prets a nous sacrifier pour la survie de notre nation deja menacee par le Cndd-fdd de Pierre NKURUNZIZA et ses sbires .
    Oh Mon Dieu debarasez-nous des pierres nous en avons rare bol .
    Ces idiots ont ose declarer la guerre a une societe civile qui est devenue la plus forte et responsable de l’Afique si pas du monde entier . Cette societe civile burundaise a abattu un travail extraordinaire de convaincre et mobiliser toute l’opinion tant nationale et internationale sur le danger d’avoir au sommet de l’Etat des bndits criminels qui au grand jour se permettre de liquider une nation pour laquelle nos ancêtres se sont battus pour l’edifier . Ces machines qui broient tout sur leur passage ont mis seulement 10 ans pour laisser le Burundi sous l’aspect des ruines d’un empire qu’ont mettrait beaucoup de temps a identifier ses causes .
    Ces nouvelles forces négatives qui s’attaquent aujourd’hui a la societe civile burundaise ont bien constate que celle-ci et tellement forte qu’elles n’auront aucune chance que leur plan macabre soit un jour un succes .
    Pour distraire tout le monde elles évoquent du n’importe quoi en l’occurrence la negation des droits politiques des membres des associations civiles tout comme les autres citoyens burundais . Ils sement une confusions en matières des droits politiques, soscio-professionnels et autres qui ne sont pas incompatibles avec le fait de les exercer pleinement sans busculer qui que ce soit .
    Il est vrai que seuls les partis politiques ont la vocation de gerer la societe et de proposer des projets qui doivent etre soumis a l’appreciation du peuple car c’est lui seul qui est le detenteur du pouvoir .
    C’est a dire que lorsque les gestionnaires de l ve politique d’ue nation font recours a toutes les forces qui comptent , les organisations de la société civile ne peuvent pas se derober a cette tache nationle .
    Toutefois apres que cette mission national aura ete bien accomplie chacun pourra regagner son champ habituel d’action et continuer a donner sa contribution a la creation des conditions de vie favorables a tout le monde y compris meme es egares .
    Pour revenir a notre Cnared , rien n’est perdu au contrire il ne fait que commencer et le bout du tunnel est prometteur . Ces cadres de la societe civile qui ont ete associes a la conception d’un plan multiforme en vue de sauver la Nation burundaise en proie aux monstres du Cndd-fdd de Peter Nkurumbi pourront apres demissionner en bonne et due forme et regagner leurs associations d’origine .
    Pour clore mon propos je voudrais une fois de plus faire un clin d’œil a ces malFaiteurs qui manifestent aujourd’hui l’audace de courcircuiter le CNARED que cellui-ci est l’emanation du peuple et que cette guerre qu’ils lui déclarent ils ne le ganeront pas . Si comme naturellement ils ne voient plus loin que leurs nez je leur demanderais d’en demander les nouvelles a Ceaucescu, a Somoza et a Samuel Doe le sanguinaire du Liberia comment ils ont termine . En tout pas en beaute , mais comme des chats sauvages ecrases par un vehicule sur le macadame .

    Mr Pita wavyumvise ?

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :