Les envoyés spéciaux pour les Grands Lacs «préoccupés» par le Burundi

https://i0.wp.com/scd.rfi.fr/sites/filesrfi/dynimagecache/1305/0/1515/854/1024/578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Nouvelle%20image_121_0.JPG

Tom Perriello, le nouvel envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, souhaite un «retour à la table des négociations de toutes les parties» (photo prise en 2009) Alex Wong/Getty Images/AFP

Les envoyés spéciaux pour les Grands Lacs étaient réunis hier à Genève pour parler du Burundi. Une réunion à une date toute symbolique puisque c’était le 15e anniversaire de la signature de l’accord d’Arusha, l’accord, qui a mis fin à une dizaine d’années de guerre civile dans le pays. Mais à l’issue de cette réunion, les participants à la réunion ont fait part de leurs inquiétudes.

Dans un communiqué conjoint, les émissaires de l’Union européenne, de l’Union africaine, de la Belgique, des Etats-Unis et des Nations unies se sont dits très préoccupés par la détérioration du contexte politique, économique et sécuritaire au Burundi, et ont à nouveau appelé au dialogue.

Alors que du côté de la présidence, on insistait hier sur les progrès accomplis dans « le dialogue interne entre Burundais », mettant en avant l’entrée de l’opposant Agathon Rwasa à l’Assemblée et de ses partisans au gouvernement, les envoyés spéciaux pour les Grands Lacs persistent et signent : il faut un dialogue et un dialogue inclusif, y compris avec ceux qui n’ont pas pris part aux élections.

Veiller au respect de l’accord d’Arusha

« Nous pensons que ce n’est pas trop tard pour que le Burundi retrouve le chemin de la paix et de la stabilité, explique Tom Perriello, le nouvel envoyé spécial américain pour les Grands Lacs, mais cela demande un retour à la table des négociations de toutes les parties, sous l’égide de la communauté est-africaine. Et le plus tôt sera le mieux parce que la situation reste très critique. »

« Un dialogue sous l’égide de la communauté est-africaine, mais avec l’appui de l’Union africaine et des Nations-Unies », précisent les envoyés spéciaux.  Un dialogue « qui devra veiller au respect de l’accord d’Arusha signé il y a tout juste 15 ans », écrivent-ils encore. Cet accord, rappellent-ils, a largement contribué à la stabilité du Burundi pendant plus d’une décennie. Et pour finir, les envoyés spéciaux lancent un appel à toutes les parties à rejeter tout acte de violence.

le 29-08-2015 à 05:16, http://www.rfi.fr/afrique/

Publié le 29 août 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Abarundi dukwiye kubimenya kandi tukabimenyera. Mu majambo make hariho ibimenyetso vyinshi bigaragaza ko abarundi ari abantu babi cane. Nta démocratie ishoboka mu Burundi mu gihe hakiri ubwoko buciyumvira ko bari spéciale. Ko bataremwe nk’abandi , ko amazuru yabo avamwo amata . Kubera akagaye ka bamwebamwe hazokwama hakoreshwa inguvu uwunesheje ahotora uwundi.

  2. Il est urgent que le CNARED constitue un Gouvernement en exil et se faire reconnaître au plan national et international afin de disposer des moyens d’action qui lui permettent de bousculer l’ancien chef d’état Nkurunziza qui veut se maintenir au pouvoir par la force. Aucune hésitation ne doit empêcher les burundais à passer à cette étape avant que l’usurpateur de NGozi ne commence à devenir un partenaire pour ceux qui l’ont renié depuis qu’il a cessé d’être légitime. On connait la versatilité et les aléas de la politique internationale. Donc il n’y a plus de temps à perdre. Le Burundi a besoin de ne pas couler.

  3. C ‘est du déjà vu, de l action nous voulons,les communiqués le sanguinaire s en moque et nous avons entendus des tonnes

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :