Trois morts et une nuit très longue pour les habitants de Musaga, Nyakabiga et Jabe

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/89be03aca8f1275a2e53b04561e41fc0_XL.jpgDes tirs nourris et explosions de grenades se sont fait entendre dans plusieurs quartiers de la ville de Bujumbura. Il s’agit notamment des quartiers des anciennes communes de Nyakabiga et Musaga ainsi que du quartier Jabe ; mais aussi de Kanyosha, Gihosha, Sororezo, Gasenyi, Mutanga nord et à la Gare du Nord. Selon des habitants de ces quartiers, les tirs ont débuté vers 21h30, des tirs intensifs qui ne permettaient pas à ces habitants de sortir de leurs maisons.

Ce matin, le corps d’un homme a été retrouvé à Jabe. Mais les habitants ne sont pas parvenus à l’identifier. Identification par ailleurs difficile puisque la police a ceinturé très tôt le quartier Jabe et celui de Nyakabiga 3 pour une fouille-perquisition en usant de tirs pour refouler les personnes qui voulaient s’approcher. Toutes les routes menant dans ces deux endroits proches étaient fermées à la circulation toute la matinée. L’avenue de l’Imprimerie communément appelée Avenue de la mort était fermée au niveau de l’Université du Burundi et de l’Ecole SOS.

La police a confirmé sur la radio nationale la mort d’une personne qu’elle n’a également pas encore identifié. Des habitants des quartiers Jabe dénoncent des arrestations arbitraires ; la police aurait arrêté tout passant rencontré au cours de leur opération. Mais la police parle officiellement de 9 personnes arrêtées. Le nom de Désiré Uwamahoro, un agent du Service de Renseignement, a été cité par des habitants à Nyakabiga comme ayant participé à l’arrestation de plusieurs personnes dont 3 jeunes prénommés Alberic, Ghyslain et Kinyomvyi.

L’on apprend que certaines des personnes arrêtées par la police ce matin ont été libérées.

Situation très incertaine à Musaga

A Musaga, après le début des tirs et explosions de grenades toute la nuit dernière, certains jeunes se sont rassemblés tôt ce mercredi matin pour barricader les accès menant au quartier en entonnant des chants hostiles au troisième mandat du Président Nkurunziza. Ces jeunes disaient craindre des enlèvements ou des arrestations par la police qu’ils accusent d’user de répression excessive comme cela a été le cas à Cibitoke et Mutakura le 1er juillet dernier.

La police a de nouveau usé d’armes pour tenter d’entrer dans la commune. A ce moment, des sources sur place parlent de grenades qui auraient été lancées en direction des policiers. Les mêmes sources rapportent la mort de 5 policiers et 4 autres blessés ainsi que la mort d’un civil. Cette dernière personne serait propriétaire de la maison où la police allait mener une fouille-perquisition avant d’être accueillie par des jets de grenades. Des sources policières ont évoqué pour leur part 4 policiers blessés sur la radio nationale. La circulation n’était pas encore rétablie sur la RN7 investie par la police qui menait une opération à Musaga et renforcée au cours de la matinée par l’armée.

En début d’après-midi, un autre homme a été tué à Musaga par la police. La victime s’appelle Côme Habarugira, un ancien employé de bar qui sortait de chez lui avant d’être abattu, selon des témoins sur place, portant à 3 le nombre de civils tués depuis la nuit dernière.

Il faut rappeler qu’en début de cette semaine deux personnes ont été tuées et un policier blessé. Jusqu’à midi de ce mercredi, des tirs à balles réelles se faisaient toujours entendre.

Le porte-parole de la police annonce un point de presse cet après-midi pour donner le bilan des événements depuis la nuit dernière jusqu’à ce mercredi.

« 15 personnes arrêtées pour enquêtes et 5 policiers blessés »

Tel est le bilan qui est dressé par le porte-parole adjoint de la police burundaise. « Ces 15 personnes, toutes des hommes, ont été arrêtées dans la zone Nyakabiga et au quartier JABE seulement » affirme le porte parole-adjoint de la police. Selon Pierre Nkurikiye, « d’une manière ou d’une autre ces personnes doivent être interrogées sur la perturbation de la sécurité dans la zone Nyakabiga et au quartier JABE car parmi elles, ces jeunes se trouvaient dans une même maison avec les personnes qui lançaient des grenades contre nos éléments ». « La seule personne tuée dans le quartier JABE est un criminel qui tirait sur la police et nos éléments se sont défendus » précise le porte-parole adjoint de la police.

Dans la zone Musaga, la police déplore 5 policiers blessés lors d’une fouille perquisition. « Un de ces policiers est gravement blessé mais les 4 autres sont légèrement blessés » déclare Pierre Nkurikiye qui nie totalement la mort de 5 policiers à Musaga, avant de présenter à la presse les 15 personnes arrêtées. L’officier de police ajoute que dans cette zone de Musaga « 4 personnes civiles  ont été arrêté pour de raisons d’enquêtes par rapport à qui s’est passé dans la nuit de mardi à mercredi et pourraient être libérées d’un moment à l’autre » tranquillise Pierre Nkurikiye, porte parole adjoint de la police nationale burundaise.

Dans ce point de presse animé ce mercredi après-midi au poste de police de la zone Bwiza, la police a présenté une arme AK 47 avec 5 chargeurs, une grenade, un ceinturon militaire, un béret militaire, une paire de bottines et quelques tenues militaires que la police donne comme fruit d’une fouille perquisition opérée dans les zones de Musaga, Nyakabiga et dans le quartier JABE.

le mercredi, 02 septembre 2015 16:14, http://www.rpa.bi

Publié le 2 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Iyo photo si kazungu ni désire uwamahoro.

  2. UMUKAMA ARABONA AYA MARIRA ABAVYEYI BARIMWO…
    MANA TUGIRIRE IKIGONGWE NA CANE CANE UKOMEZE ABARIKO BABURA ABABO MURIBI BIHE

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :