La Parole du jour : La puissance de l’alliance (Deuxième partie)

La Parole du jour du 10 Septembre 2015

La Parole du jour : La puissance de l’alliance (Deuxième partie)

CS 8Vous pouvez écouter mes enseignements dans l’émission ISHIMWE qui passe à la radio Ivyizigiro (90.9 Mhz / 104.8 Mhz) tous les mercredis à 19h et tous les vendredis à 13h30

Pour écouter « INTAMBARA Y’UMUKRISTO », CLIQUEZ ICI

Dans presque tous les mariages auxquels j’ai assisté, j’entends presque les mêmes paroles au moment des vœux : « Je te promets de t’aimer de tout mon cœur, de te chérir, de t’obéir en toutes choses (la femme), de te soutenir dans les bons et mauvais moments, de te protéger (le mari)…jusqu’à ce que la mort nous sépare ou jusqu’au retour de Jésus-Christ».

A chaque fois que le couple termine de prononcer ses bonnes paroles, la salle est remplie d’émotions, tout le monde acclame les jeunes mariés, certains invités pleurent de joie et parfois les mariés pleurent à cause des émotions. A ce moment, tout est beau, tout est génial, on se croirait sur une autre planète. Aujourd’hui dans les pays occidentaux, deux personnes peuvent aller se présenter au tribunal ou devant les autorités officielles pour avoir un certificat de mariage. Il suffit qu’ils échangent les alliances devant une autorité du pays et s’embrassent devant lui après les vœux pour qu’elle les déclare mari et femme. C’est cette banalisation qui avec le temps détruit le sens de l’alliance.

Dans beaucoup de ménages, il suffit de visiter le même couple après deux ans de mariage pour se rendre compte que les bonnes paroles de vœux qu’on a entendu le jour du mariage n’étaient qu’une partie de la cérémonie pour ne pas dire un théâtre. Ma conclusion est que la plupart des couples qui prononcent les vœux le font sans se rendre compte de la lourdeur de ce qu’ils disent. En fait, ils ne comprennent pas la vraie signification de l’alliance. Ils considèrent le mariage comme un partenariat et non une alliance. Le partenariat est construit sur un CONTRAT tandis que l’alliance est construite sur un SACRIFICE.

Au moment des vœux, les deux jeunes mariés sont encore remplis de sentiments amoureux et ignorent complètement qu’ils entrent dans une relation qui ne peut pas réussir sans l’esprit de sacrifice. Chacun est motivé par ce qu’il va recevoir de l’autre sans envisager ce qu’il doit donner. La plupart des mariages brisés sont des mariages construits sur l’esprit de recevoir et non de donner. Un mariage ne peut jamais réussir pour une longue période aussi longtemps qu’il n’y a pas l’esprit de sacrifice.

Il en est de même pour la relation entre Dieu et ses enfants. Ta relation avec Dieu ne pourra jamais rester forte pour une longue période aussi longtemps que tu n’as pas un esprit de sacrifice. Beaucoup de chrétiens viennent devant Dieu dans la prière avec un esprit de RECEVOIR et non de DONNER. Il est important pour tout chrétien de savoir que Dieu veut nous donner mais Il a également besoin de nos sacrifices. La Parole dit : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un SACRIFICE vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable » (Romain 12 :1)

A suivre dans la troisième partie

Vous pouvez recevoir mes enseignements quotidiens directement dans votre email en m’écrivant sur nahezagiwe@yahoo.fr

Si vous voulez recevoir mes enseignements quotidiens sur Whatsapp, écrivez-moi en me donnant votre numéro de téléphone.

Si vous voulez vous repentir et accepter Jésus dans votre vie, Cliquez Ici

                                                                                                              Chris Ndikumana

                                      www.chrisndikumana.org

nahezagiwe@yahoo.fr

      Facebook: Chris Ndikumana

English Translation

The power of the covenant (Part 2)

In almost all weddings I attended, I heard almost the same words at the time of vows: « I promise to love you with all my heart, to cherish you, to obey you in all things (the wife), to support you in good and bad times, to protect you (the husband) … until death do us part or until the return of Jesus Christ « .
Whenever the couple finishes pronouncing these kind words, the room is filled with emotions, everyone cheers the couple, some guests cry of joy and sometimes even the young couple cries with emotions. At this point, everything is fine, everything is great, it is like being on another planet. Today in Western countries, two people can go to court or to official authorities to look for a marriage certificate. They simply exchange the wedding rings before an authority of the country and kiss each other before him after the vows and he declares them husband and wife. It is this luck of seriousness which over time destroys the meaning of the covenant.

In many households, just visit the same couple after two years of marriage and you will find out that the good vows we heard on the wedding day were just a part of the ceremony not to say a theater. My conclusion is that most couples who pronounce the vows do so without realizing the weight of what they say. In fact, they do not understand the true meaning of the covenant. They see marriage as a partnership and not a covenant. Partnership is built on a CONTRACT while Covenant is built on a SACRIFICE.
During the vows, the two newlyweds are still filled with love and feelings and are completely unaware that they enter into a relationship that cannot succeed without the spirit of sacrifice. Everyone is motivated by what he will receive from the other without considering what to give. Most broken marriages are built on the spirit of receiving and not giving. A marriage can never be successful for a long time as long as there is no spirit of sacrifice.

The same is true for the relationship between God and his children. Your relationship with God will never remain strong for a long time as long as you do not have a spirit of sacrifice. Many Christians come to God in prayer with a spirit of RECEIVING and not of GIVING. It is important for every Christian to know that God wants to give us, but He also needs our sacrifices. The Word says:  » I beseech you therefore, brethren, by the mercies of God, that you present your bodies a living SACRIFICE, holy, acceptable to God, which is your reasonable service » (Romans 12: 1)

To be continued in Part 3

Chris Ndikumana

You can get my daily teachings in your email in writing to me on nahezagiwe@yahoo.fr

If you want to receive my daily teachings, you can write to me by giving me your phone number.

If you want to repent or to receive Jesus in your life, Click Here

Publié le 9 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :