L’opposition souhaite l’organisation d’un dialogue hors du pays

https://i2.wp.com/scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/000_Par8124958_0.jpg

Vue de Bujumbura. AFP/Carl de Souza

Un échec de la communauté internationale à intervenir sur la crise au Burundi pourrait aboutir à de « nouvelles atrocités de masse » et même déboucher sur un conflit régional majeur, a mis en garde mardi l’expert de l’ONU, Pablo de Greiff. Dans ce contexte, lors d’une déclaration commune après une réunion à Bruxelles, l’opposition burundaise, le Cnared, lance un appel au pouvoir pour ouvrir des négociations.

Le Conseil national pour le respect de l’accord d’Arusha et la restauration d’un Etat de droit au Burundi (Cnared) appelle à des négociations à l’extérieur du Burundi. Cette coalition se présente par ailleurs désormais comme « le seul représentant légitime du peuple du Burundi ».

« Une bonne partie des leaders de l’opposition ont déjà pris le chemin de l’exil. Ils sont à l’extérieur et ceux-là vont prendre part certainement aux négociations demain. Donc pour qu’ils puissent participer en toute sécurité aux futures négociations, il faut que les négociations se déroulent à l’extérieur. Un directeur de prison ne peut pas dialoguer avec son prisonnier », estime Léonard Nyangoma, le président du Cnared.

Et pour le responsable de l’opposition, le temps presse, car la situation au Burundi s’aggrave : « Nkurunziza a déclaré la guerre à son peuple. Il continue la guerre à son peuple. Il continue à se venger contre tous ceux qui ont rejeté son troisième mandat. Et dans ces conditions, ces négociations doivent se faire dans la liberté de pensée et doivent se faire à l’extérieur. »

Contactée mardi soir, la présidence burundaise n’a pas souhaité réagir.

le 16-09-2015 à 13:51, http://www.rfi.fr/afrique

Publié le 17 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Dans tous les cas ce qui ce passe au Burundi sont des actes hunumains regarde le cas du caporal SEBAHENE accuse d’avoir tue Adolphe injustement alors que ce sont des montages.je crois que vous avez dit assez, il est temps de passer a l’acte si c’est possible dans le cas contraire vous aller sauver qui?Le pouvoir a desside de tuer toute figure d’opposition et de tutsi meme le tour des Nduwimana va bientot arriver.Le Burundi se trouve dans une situation alarmante il faut des actions visibles et tres contraignantes contre le pouvoir et dans l’immediat si non Bonjour les decas que l’opinion internationale le sachez.

  2. Il faut une troisieme voix – La voix du Peuple contre la dictature – CNARED est dans le context politico-lucratif, le peuple sera dans le context de survie populaire! Sinon, amahoro ari kure nkukwezi!

  3. Mes amis Kuri et Rutumo Jean : Rira bien qui rira le dernier !!!

  4. yoooooh!quelle honte?honte à vous SINAHEAD vous commencez à quemander des négociations à un pouvoir que hier vous disiez illegitime?A quoi beau envoyer des jeunes se faire tirer dessus comme des lièvres pour fin de fin finir dans les négociations,fallait le dire bien avant,n’imba inzara itanguye kubamerera nabi ntakundi garuke ino dusangire ama lacrymogènes

  5. les barundi n’ont pas besoin de ce cnared car ses soit disant membres sont des pushistes et le sort des pushistes est connu par tout le monde

  6. des négociations pour sauver le burundi d’un génocide politique sont nécessaire et dans les plus brefs délai avant qu’il ne soit pas entièrement consomé. En effet, tout se passe dans un processus dit de désarmement des popultaions dans les quartiers contestataires de la ville de Bujumbura. dans ce processus, on vise spécialement les personnes identifiés comme ayant participer dans les manifestations par la snr et on les emporte pour des tortures macabres ( castrations à vu, trempe dans l’acide etc..) ou la mort. bref, une situation de génocide des opposants politique

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :