Le grand magasin chinois « T2000 » de Bujumbura ravagé par un incendie

https://i0.wp.com/www.jeuneafrique.com/medias/2012/03/23/photo_1332515461650-1-0-592x296-1442847329.jpgLe grand magasin chinois de Bujumbura a été ravagé lundi par un immense incendie. Aucune victime n’est à déplorer, mais il ne reste presque plus rien des stocks.

Le feu aurait débuté aux environs de 9h30 du matin et s’est tout de suite répandu à l’immense bâtiment de plein pied. Selon le département de la protection civile, les premiers résultat de l’enquête montrent que l’incendie n’est pas d’origine criminelle. « D’après les témoignages recueillis sur place, c’est un court-circuit qui serait à l’origine de cet incendie, mais la police va effectuer des analyses approfondies », a confié à la télévision privée Renaissance le commissaire de police Antoine Ntemako, directeur général du département de la protection civile.

Les pompiers aidés de la population n’ont pas pu sauver grand-chose. La force de l’incendie a eu raison des efforts des uns et des autres. Mais à part les dégâts matériels importants, il n’y a pas eu de victime à déplorer.

Un coup dur pour l’économie

Situé sur un boulevard très fréquenté du centre-ville et très animé le soir, « T2000″ était devenu incontournable pour les habitants de Bujumbura. Habits, ustensiles de cuisine, produits ménagers, électronique… La diversité des produits vendus, souvent abordables pour les ménages burundais, avait fini par attirer au fil des années une grande clientèle et faire du magasin l’un des plus fréquentés de la capitale.

L’incendie est un nouveau coup dur pour l’économie de Bujumbura, qui souffre déjà beaucoup depuis avril et le début de la crise politique liée au 3e mandat de Pierre Nkurunziza. Sur son compte Twitter, le 1er vice-président de la république, Gaston Sindimwo, a exprimé sa volonté d’encourager les investisseurs.

Pompiers sous-équipés

L’incendie de « T2000 » a souligné une nouvelle fois le peu de moyens dont disposent les pompiers burundais. Le directeur général du département de la protection civile le reconnaît lui-même : ses hommes ont dû faire appel à une aide extérieure pour tenter de circonscrire le feu.

« La ville de Bujumbura s’agrandit de jour en jour et nous avons demandé plus de moyens. Aujourd’hui, la Croix-Rouge nous a quand même prêtés ses camions citernes », a précisé le commissaire Antoine Ntemako.

Du bâtiment, il ne reste désormais plus que les murs. À l’intérieur, tout a été carbonisé.

Un événement qui fait écho à un autre drame : l’incendie qui a complètement détruit le marché central de Bujumbura, fin janvier 2013. À l’époque, les pompiers avaient dû se battre deux jours durant pour venir à bout des flammes.

le 21 septembre 2015 à 19h10, http://www.jeuneafrique.com

Publié le 21 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Un magasin chinois en sus? il faut voir s’il n’y a pas de burundais politiquement partisans parmi ses actionnaires En tout cas, cette incendie n’augure pas bon. Attendez-vous certainement à de nouvelles hausses de prix des marchandises et de transport au Burundi! Pole sana!…

  2. C’ est la honte pour un pays. Kubona igihugu kinanirwa no kuzimya ururiro ufashe inzu imwe gusa. None bizogenda gute Igihugu cose cokwaka? Abarundi ni bikebuke, bashire imbere ikisumba ikindi nacane cane la protection des citoyens.

  3. Les camions des pompiers occupés à alimenter les piscines des dignitaires à GASEKEBUYE!!

  4. AH BON !! où étaient les camions citernes utilisés pour tuer et disperser les manifestants ? cette police qui ne sait que tuer !

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :