Le gouvernement exclut toute négociation « avec ceux poursuivis pour insurrection »

DSCI0659Le gouvernement du Burundi a exclu mercredi toute négociation avec des dirigeants de l’opposition et de la société civile poursuivis pour insurrection, rejetant de fait l’appel à un dialogue « n’excluant personne » lancé la veille par l’influente Eglise catholique burundaise.

« Le gouvernement est tout à fait d’accord avec la proposition » de dialogue de l’Eglise catholique, « mais il n’y aura jamais de négociations avec ceux qui sont poursuivis pour insurrection et veulent ramener notre pays dans le chaos et la guerre », a expliqué à l’AFP le responsable de la communication présidentielle, Willy Nyamitwe.

« Ceux-là, il n’y a d’autre solution que de les attraper et de les juger », a-t-il ajouté.

Le camp présidentiel qualifie d’ »insurrection » le mouvement de contestation déclenché fin avril contre un 3e mandat du président Pierre Nkurunziza et animé par les principaux responsables de l’opposition et de la société civile burundaise qui estiment ce 3e mandat contraire à la Constitution et à l’accord d’Arusha ayant mis fin à la guerre civile au Burundi (1993-2006).

M. Nyamitwe n’a pas nommé les dirigeants visés, mais a exclu toute discussion avec le Cnared, coalition anti-3e mandat fondée en août et regroupant l’essentiel de l’opposition et de la société civile de l’intérieur ou en exil.

« Le Cnared n’est pas reconnu par la loi et ses leaders ont promis de mettre à feu et à sang le pays. Le Cnared ne sera pas invité au dialogue » que le gouvernement compte lancer « incessammment », a-t-il expliqué.

Mi-septembre le Parquet burundais avait annoncé avoir émis de mandats d’arrêt contre les « organisateurs de l’insurrection et autres putschistes en fuite à l’étranger », sans les citer.

Quelques jours auparavant une commission d’enquête, créée par le même Parquet, avait recommandé des poursuites contre les principaux dirigeants – nommémment cités – de l’opposition et de la société civile, les accusant d’avoir initié un « mouvement insurrectionnel » et d’être liés aux auteurs d’une tentative de coup d’Etat militaire, en mai à Bujumbura.

« Les Burundais sont capables de mener à bien ce dialogue sans apport extérieur », a poursuivi M. Nyamitwe, sans exclure à l’avenir la « contribution d’un médiateur », semblant écarter un retour du président ougandais Yoweri Museveni, qui avait en juillet tenté une médiation entre le camp présidentiel et les anti-3e mandat, lors d’un « dialogue » qui avait rapidement capoté.

Bien qu’il ait promis un « dialogue ouvert » avec ses adversaires à l’issue du scrutin, le président Nkurunziza et son camp ont depuis durci le ton à l’égard des anti-3e mandat depuis sa réélection controversée le 21 juillet.

L’échec du coup d’Etat et la fin des manifestations brutalement réprimées n’ont pas empêché l’intensification des violences depuis cette réélection, marquée notamment par des attaques nocturnes contre la police et des assassinats ciblés de figures des deux camps.

23 septembre 2015, http://maliactu.net

Publié le 24 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. Mbega ko akica inda kayivamwo, ibiba vyose tuguma tubona ari ugucanamwo kwabasangiye isahani y’inyama, buriya ntimwova mu bujuju bwanyu mukabona ko mwebwe nyene arimwe muriko muracura ibibahitana kubera uburyarya, ubwiyorobetsi, ubwibone ubukunzi bw’amaronko, gukina ku mivyimba n’ubundi bubisha. Mbega ko muturirimbira ngo twarogoroye,amaraso atemba ijoro n’umurango, ako n’akayabagu canke??
    « Agasozi kari amarere kahiye abagabo babona », kumbure mwumvirize impanuro n’ayo ubundi umuriro waka uja iyo ubwatsi busigaye iyo atamuciro uhari.
    Turabasavye muduhe amahoro

  2. Nyamitwe mwene wacu, subiza umutima munda reka kugangabuka, Imana ni inyakigwongwe ntimeze nka mwe nabo murikumwe, nkundira nkubwire inkuru nziza, nuko Yezu Kristu yazutse kandi ari muzima.
    Genda rero ubwire Nkurunziza uti baraguhenze barya bose bakubwira ngo ubutegetse butangwa n’Imana, nivyo ko ariyo ibutanga ariko ibigaba vyamyeho. wibutse Deniza amusomere mu gitabu cambere c’umuhanuzi Samueli ikigabane ca 15 kuva ku karongo ka 33 gushika35
    …Samueli avuga ati: »kurya inkora yawe yahekuye abagore ibibondo vyabo, ni ko na nyoko wawe agira ahekurwe ikibondo ciwe mu bandi bagore! »….

    akarongo ka nyuma kavuga kati Samueli araririra Sawuli, Umukama na we ababazwa n’ukuba yarimitse Sawuli ngo abanze Israyeli.
    Imana rero iratanga ubukuru ariko Shetani ntitangwa kubwiyitirira, ni co gituma ukuba mukuru bidakwiye ariko igihambaye ari ico umara mùuri ubwo bukuri. wicishije inkota uzokwicwa n’inkota nyene. iryo ni ijambo ry’Imana
    ukutabwirwa kurazirwa wa mugabo we! ntuje urahinyuza abasenyeri kuko ukuri guca muziko ntigusha.
    naho wokwica uwagize manifesattion canke insurrection. il est contre la mauvaise gouvernance et Dieu est pour lui que vous le vouliez ou pas! hanurana mu kuri basha mwaragiriwe ikigongwe muterwa iteka mutari mubikwiye none no muvyibuke ahandi hoho muraranduka atacamira kuko abapfumu n’abahanuzi ba tout va bien ntibazobaburanira umùusi wageze. kandi nawo utegerezwa kuzogera bamwe tukiriho kandi tukabibona.
    ndabifurije guhinduka no guhindura ingendo Umukama aracarorereye ukwigaya kwanyu tubandanya kubasabira ikigongwe none rero namwe reka gukomantaza umutima garuka.

  3. BUYOYA YARASHIRAKO AKANDI NGO NI GROUPE TRIBALO-TERRORISTE-GENOCIDAIRE baraganiriye none mugabo nyamitwe reka mugenzi kwihenda muzoganire…..jewe ntaho negamiye mugabo mpora mbona ibiba mu burundi a moins que vous soyez l’exception.

  4. sha nyami urihenze basi nkuko wama wihenda….uko bama bakuvuguruza nubu niko bizogenda kandi nzoca ndabikwandikira ndabikubarire….

  5. Ariko ndake! Iyo « Conseil National pour la destruction des innocents » canke des « idiots » car en l’absence d’une alternative plus serieuse et plus forte que le CNARED, les criminels putchistes anticonstitutionels continuent d’etre les maitres du terrain! Meme avec les crimes contre l’humanite commis depuis Avril 2015, Willy Nyamitwe et son President se permettent de choisir leurs propres adversaires politiques avec lesquels il faut faire semblant de dialoguer?
    Le premier coup d’acheter Gaston Sindano Sindimwo et Rwasa n’a pas convencu l’opinion nationale et internationale. Maintenant, ils veulent passer a la prochaine manipulation? En plus, pas de dialogue avec les survivants defenseurs de la democraties (Pacifique, Alexis, Vital, Pierre-Claver, Maggy etc..) n’ont pas de place a la table de dialogue! Merci Willy de les exclure! Eux non plus ne sont pas prets a dialoguer avec Toi, Nkuru, Nyabe et Bunyo parce que le sang de Komezamahoro glisse dans vos mains!

    Burya ngo: Ingwe igutwara igitungwa ikagutanga kuraka? Genda Willy warigize intouchable!

    Wait and see!

    • @«En plus, pas de dialogue avec les survivants defenseurs de la democraties (Pacifique, Alexis, Vital, Pierre-Claver, Maggy etc..) »

      Es-tu sûr et certain, Charles, que ces 5 burundais triés sur le volet, sont les meilleurs défenseurs de la démocratie au Burundi??? En vérité, je vous le dis, le Peuple burundais itaviriye hasi yooose hamwe ngo iharanire iyo démocratie umwe wese yipfuza, ntabwo ari umuntu umwe canke akagwi k’abantu et encore moins umugambwe ou un mouvement politque izoyidushikanako, oublie ça! Amacakubiri n’indyane bikiri hagati y’abahutu n’abatutsi du Burundi reste un handicape fort pour notre développement, paix, sécurité, justice, démocratie et débats civilisés. Si on avait la capacité de lire ce qui est au fond des cœurs de nos compatriotes wokumirwa uravye la haine ethnique qui les habite et les bloque en tout… Je m’arrête ici et je ne fléchis pas!…

  6. @«NKURUNZIZA signe un décret portant création de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais» – CNDI

    Pourquoi «Interburundais» et non «inter acteurs politiques» s’il fait appel aussi aux organisation ou experts étrangers? Ivyo bintu muvangamwo abanyagihugu bitabaraba, nivyo bituma hageze ubwicanyi politiques bihutira kugandagura bose sans exception aucune, comme si tous les burundais sont appelés à jouer la politique.
    Pourquoi les diviser davantage, n’indyane z’amoko, politique y’Uburundi yabazanyemwo zitarahera? Iyo cadre de dialogue ni politisé, alors, nijemwo que des politiciens et acteurs politiques yega, abandi, tels que les organisations ou mouvements apolitiques baterere ivyiyumviro mais sans en être partie intégrante… Ces derniers devraient se dissocier à temps de cette dénomination qui les lie directement à ce cadre entièrement politique des anti et pro Gouvernement en exercice. C’est mieux alors que les règles du jeu soient bien définis au départ pour éviter d’induire la masse populaire en erreur ou les porter à confusion/mêler.

  7. Baratomboye les opposants farouches barahunga barabavira mu gihugu wibwira ko bagarutse vyobanezera. Ubu niho banezerewe guko atawubahaririza ubona ko nibinyamakuru vyose vyabavuga nabi bavyikuyeko bakabivuza amabombe. Pour eux c’est un ouf de soulagement kubona Pacifique, Leonce,Vital batakivuga. None ngo babemerere ko baganira.

    • apres avoir ecarte son ami tres genant Adolphe Nshimirimane, NYAMITWE est tres a l’aise. au gouvernement qui il veut ,son proche parente ou son client.pas question de dialogue qui amenuiserait son influence.Un clin d’oeil monsieur Nyamitwe le progres ou suuces precede toujours la CHUTE OU L’ECHEC.aho uri hari abandi kandi ejo hazoba abandi.Rien n’est certain que le changement.

  8. « Imfyisi igutwara umwana ikagutanga kuraka »!
    Ariko mwa bantu muri kumwe na Nkuru(itagira izina) murihweza mugasanga abatavuga rumwe namwe ni bo bari mu makosa! Mbe ko mwica abo mwari mujejwe gukingira! None vy’ukuri nta kanenge mwitora? Ndabasavye mwihweze hirya no hino, abashatse gutorera umuti ibibazo mukumara abo bibaza ko ari intambamyi ntibigeze babishobora! Namwe ndabasavye, mugarure umutima w’ubuntu kuko amabi mumaze gukora arahagije! Ibuka ko abo mwica bo ubu batakibabara ariko mwebwe muragowe kuko umuvumo w’imana ntaho muzowuca!
    Uburorero: Hittler, Sadaam Hussein, Mobutu, Micombero, Habyarimana, Kadhaffi, Savimbi, Adolf Nshimir…….
    Uzoramba azobakora kw’itama!

  9. Nyamutwe, ugiye wahumba rero :
    1) Buyoya yabita aba tribalo-terroriste, none…..
    2) CNDD-FDD, n’était pas agréé quand il a été appelé à négocier avec le gouvernement
    3) Buyoya avais initié un dialogue interburundais : je me souvient qu’il y avait notamment : Ntibantunganya et Eugène Nindorera, etc.

    NONE UBWO NTURIKO URIDIGADIGA MU KUVUGA KO UTAZO NEGOCIA NA S.C. NA OPPOSITION DU CNARED?

  10. Nyamitwe a perdu la tête. Que va t-il faire de son troisième mandat illégal et illégitime, contesté par tout le monde? Les anti-3è mandat « poursuivis pour instruction » sont pourtant les vrais interlocuteurs pour que Nkurunziza racolle les morceaux des pots cassés. Ils ont defendu la constitution et l’Accord d’Arusha, ils ne sont pas coupables.
    Il ne faut pas trop vite oublier les leçons de l’histoire récente de notre pays: Buyoya au pouvoir avait juré qu’il ne negocierait pas avec ce qu’on appelait à l’époque les « tribalo-terroristes-génocidaires »(Nkurunziza et sa clique compris!). Il l’a fait car il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. La suite c’est cet Accord que Nkurunziza fait voler en éclat qui était en train de réconcilier les Burundais, et qui en plus l’avait porté au pouvoir.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :