De nouvelles arrestations de présumés rebelles

https://i0.wp.com/gdb.voanews.com/9C2A9805-03B6-4257-9EB8-495D63176EC6_cx0_cy6_cw0_mw1024_s_n_r1.jpgMUYINGA, De nouvelles arrestations de présumés rebelles

Plus d’une dizaine de personnes soupçonnées d’être membres de mouvements rebelles sont détenues depuis vendredi dernier à la police judiciaire du commissariat de Muyinga, apprend-on d’un défenseur des droits humains.

Ces personnes, au nombre de 13 étaient parties pour le Rwanda à la recherche d’un travail rémunéré avant d’être appréhendées par la police rwandaise qui les a pris pour des irréguliers, souligne-t-on.

La police rwandaise les a toutes rasées avant de les refouler via le lac Rweru poursuit la même source. Ces personnes avec des têtes rasées ont inquiété les pêcheurs et les militaires en poste sur le lac Rweru en commune de Giteranyi.

Les agents de sécurité ont suspecté ces jeunes gens d’être des membres de groupes armés venus perturber la tranquillité du pays, déclare-t-on. Par la suite, le service national de renseignement (SNR) à Muyinga les a entendus depuis samedi dernier avant de les mettre à la disposition de la police judiciaire.

Melchior Nsabumuganwa, représentant la ligue des droits de l’homme Iteka en province Muyinga, s’inquiète quant à lui des conditions de détention de ces individus. Leurs proches ne sont pas du tout informés sur ces arrestations.

« Dans les cellules, ces hommes en garde à vue ne bénéficient d’aucune assistance en nourriture et risquent de crever de faim », regrette-t-il.

Il serait bon que leurs familles soient informées dans les brefs délais ou que les enquêtes se fassent rapidement afin de les relâcher si leur innocence est conclue, demande-t-il. Selon un officier de la police judiciaire, les enquêtes se poursuivent et les innocents pourraient être libérés incessamment.

Les 13 détenus sont originaires des provinces de Ngozi en communes Tangara et Nyamurenza, Muyinga dans Giteranyi, Gashoho et Gasorwe et Kirundo, signale-t-on. Depuis juin, une quarantaine d’individus ont été arrêtés et conduits à la prison centrale de Muyinga, soupçonnés de participation aux groupes armés qui se prépareraient à attaquer le Burundi.

Isanganiro , mercredi 30 septembre 2015  à 14 : 00 : 59

Nyanza-lac, Plus de vingt personnes arrêtées

23 personnes originaires des communes Isare et Muhuta respectivement dans les provinces de Bujumbura et de Rumonge ont été arrêtées dans la commune Nyanza-lac ce lundi 28 septembre. Alors qu’elles étaient soupçonnées de rejoindre des groupes armés qui se constitueraient en Tanzanie, les enquêtes policières ne sont pas encore concluantes.

Selon une source administrative à Nyanza-lac, 18 de ces personnes ont été arrêtées au niveau de la rivière Rwaba dans un contrôle policier. La police de Nyanza-lac dit les avoir trouvées toutes originaires de la commune Isare dans la province de Bujumbura, ce qui a provoqué des interrogations sur leur destination dans un même véhicule de type hiace de l’agence de voyage »Makamba express ».

L’explication qu’ils allaient se faire embaucher dans la compagnie chinoise qui bitume la route Mugina-Mabanda-Nyanza-lac sans ordre de mission n’a pas convaincu, ce qui a valu leur arrestation.

Les cinq autres sont tous de jeunes humanistes originaires de la commune Muhuta en province Rumonge. La police les a interceptés au niveau de Gasaba en zone Kabonga de cette commune de Nyanza-lac en possession des boites de conserve de la FDN selon une source sur place.

Interrogés, ils ont déclaré qu’ils rendaient visite à leur grand-père de Nyabigina alors qu’ils avaient déjà dépassé cette localité. Ils n’ont pas pu ni fournir le nom de leur grand-père pour vérification ni l’utilité des diplômes et autres papiers qu’ils avaient et ont été conduits au cachot.

J.Claude Nduwimana, administrateur communal de Nyanza-lac, de même que la police à Makamba indiquent que la police et l’administration de Nyanza-lac ont escorté les 18 ce mardi matin jusque chez eux pour vérifier s’ils ne sont pas des malfaiteurs et leur permettre d’aller s’établir temporairement en province Makamba.

Les cinq autres humanistes restent toujours sous interrogatoire à Nyanza-lac. Le commissariat régional de police dans le sud du Burundi promet leur libération s’ils prouvent leur innocence.

Isanganiro , mardi 29 septembre 2015  à 20 : 10 : 11

Publié le 30 septembre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. MANA YACU NIWEWE WENYENE USIGAYE KUGIRA UTABARE UBURUNDI NABABUBAMWO

  2. imana isumba ingabo,un jour x imana itegerezwa gutabara uburundi nababubamwo

  3. COMME AU TEMPS DE MICOMBERO EN 1972, Où ON ALLAIT PRENDRE PUIS TUER DES HUTUS CHEZ EUX OU AU TRAVAIL, UN A UN EN LEUR ACCUSANT DE SOUTENIR OU D’APPARTENIR A LA REBELLION HUTU, AUJOURDH’UI NKURUNZIZA FAIT LA MEME CHOSE AUX TUTSIS. ON PREND UN A UN EN ICI ET Là en LES ACCUSANT D’AVOIR PARTICIPER AUX MANIFESTATIONS pour les trouver CADAVRES APRES:.TWARI TUZI KO INKONI IKUBISE MUKEBA UYIRENZA URUGO, KO ATAWIPFUZA KUBA IMPFUVYI. L’HISTOIRE NOUS A MONTRE QUE LES ENFANTS DE MICOMBERO ONT GRANDITS AUSSI ORPHELINS, ET CERTAINEMENT CE NE SONT PAS LES HUTUS QUI L’ONT TUES. TRES DOMMAGE QUE L’HISTOIRE SE REPETE TJRS ET QUE MALHEURESEMENT AUCUNE LECON NKURUNZIZA N’A APPRI. Bonne chance à l’enfer pour nkurunziza et sa famille.

  4. mbega aho muguma muvuga ngo ihonyabwoko ukamenga ubwo bwoko bwanyu nibwo bubaho gusa.uburundi ni bwatwese

  5. None ga, abo bantu babeshera ngo ni abaroberi, babafatiye mwishamba? Bari bafise ibigwanisho bimeze gute? Ama boites de conserve bavuga, ntagurishwa n’imbonera kure za Nkurunziza ko arizo yahaye uburenganzira bwo kuraba no gucunga ibifungugwa vy’igipolisi n’igisirikare. Nibareke abo bantu aho yahereye abacinyiza sivuba.
    Ico abantu bakwiye kumenya n’uko Nkurunziza afise mumutwe wiwe gukora ihonya bwoko abatumva uburyo ashaka kubikora n’abadasha ihonya bwoko bose naho yoba nyina azomwica. Raba akarorero ko murwanda uko itsemba tsemba ryatanguye n’ingene ryahejeje.

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :