Trois étudiants abattus par la police sur le chemin de leur domicile

https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtp1/v/t1.0-9/12108986_1498953490423092_7635101956201689208_n.jpg?oh=a64a71015339b924a197186655f80349&oe=568D2364Trois étudiants, ont été tués sur le chemin retour de leur domicile, mardi soir à Bujumbura, rapportent des médias locaux.

Trois étudiants, sur le chemin de leur domicile ont été tués par balles, à Bujumbura ce mardi soir. Parmi les étudiants tués, figure Rémy Nkengurutsé, natif de la municipalité de Bisoro, province de Mwaro à 80 km, à l’Est du pays. Le jeune Rémy, étudiant à l’Université des Grands Lacs, section informatique, était classé par la police comme un des mobilisateurs des manifestations anti-3e mandat, dans les quartiers anti-Nkurunziza e Mutakura et Cibitoke, précisent les médias locaux.


Selon la presse locale, le jeune homme a été abattu par une policière, en même temps que deux autres de ses camarades, dans le quartier de Mutakura.

Les autorités sécuritaires ont indiqué que la police a agi en légitime défense, car de nombreux burundais sont armés et s’attaquent à la police en « jetant sur eux, des grenades »

Le 15 octobre dernier, une quinzaine de personnes, étaient tuées dans les mêmes conditions, dans le même quartier de Mutakura.

Lundi, la police a investi la prison de Gitega. Avec une brutalité hors du commun, les policiers, policiers armés jusqu’aux dents, se sont pris aux présumés putschistes récemment rassemblés dans cette prison en provenance des différentes autres prisons du Burundi, apprend-on.

Toujours selon les journalistes locaux, les policiers se sont rués d’abord sur le Général Cyrille Ndayirukiye, et l’ont ligoté. D’autres présumés putschistes étaient aussi attrapés un à un pour être ligotés de la même façon que leur supérieur. Au bilan, des blessés dont un présumé putschiste du nom de Ndayihereje grièvement blessé ;

Depuis fin Avril, le Burundi est secoué par des violences suite à l’annonce de a candidature de Pierre Nkurunziza pour un 3e mandat. Selon l’opposition et la société civile, la réélection de Pierre Nkurunziza viole les accords d’Arusha qui a mis fin à la guerre civile de 1994-2006.

Koaci.com – Mercredi 7 octobre 2015

Publié le 9 octobre 2015, dans BUJUMBURA News. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Anelie Mugirimana

    Uyo mugore ndamusabiye kutazigera aheka, akaba yaramaze guheka naho aze ahekurwe nk’uko abigirira abandi!

  2. vraie ment c’est très regrettable.ayo maraso azobahumira, ubwo burundi bw’ejo muroko murarigita .INGERO YICAHA N URUPFU. nta mahoro muzoronkana iyo mivyimba muriko murashir aku mutwe wanyu

  3. ubutangane svp
    none uwagize manifestation nuwo kwica ?
    ikebuke bene data mureke kwica abo bana

Bienvenue sur notre forum de discussion. Postez votre commentaire en restant courtois et poli. Les commentaires redigés en MAJUSCULES ne passeront pas. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :